• Les polaroïds d'Andreï Tarkovski

     

    Les polaroïds d'Andreï Tarkovski

     

    ′′ On me demande constamment ce que cela signifie dans mes films. C’est insupportable ! Un artiste n'a pas à rendre compte de ses intentions. Je n'ai pas réfléchi profondément à mon travail. Je ne sais pas ce que mes symboles signifient. Je ne désire que provoquer des sentiments chez les spectateurs. Les gens essaient toujours de trouver des significations ′′ cachées ′′ dans mes films. Mais ne serait-il pas étrange de faire un film tout en s'efforçant de cacher ses pensées ? Mes images ne signifient rien au-delà de ce qu'elles sont... Nous ne nous connaissons pas si bien : parfois nous exprimons des forces qui ne peuvent être comprises par aucune mesure ordinaire." Andrei Tarkovski

     

     

    « Les portes de la nuit...Le miroir poétique de Francesco Pagni. »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    6
    Dimanche 14 Février à 15:29
    Henri-Pierre

    Polaroïds pleins d'eux-mêmes, évidents et poétiques, quotidiens transcendés.
    Pourquoi chercher autre chose ? Pourquoi ne pas se laisser envahir par l'émotion sans la flétrir par la raison ? N'est-ce pas assez que de déguster l'impression sans lui vouloir  ni des pourquoi ni des comments ?

     
    What do you want to do ?
    New mail<button id="mailtorapidecopyClipboard">Copy</button><textarea id="mailtorapideselectAreaText"></textarea>

     

      • Dimanche 14 Février à 19:13

        La citation de Tarkovski fait référence à ses films. J'ai découvert l'oeuvre de ce cinéaste récemment. J'ai été éblouie, fascinée... Et parce que je ne cherche jamais le sens caché (ni dans les oeuves picturales, ni dans les oeuvres cinématographiques) je me laisse envahir par la magie des artistes... Le fils de Tarkovski témoigne souvent de l'émotion des admirateurs du cinéaste, rapportant que ceux-ci sont différents (après le visionnage des films) comme transformés par l'influence du Maître ! Figure-toi que je ne me suis pas sentie "transformée"... je suis pareille à ce que j'ai toujours été... j'ai juste rencontré mystérieusement un vieil ami, un amour de toujours... Je t'embrasse mon H.P.

    5
    Dimanche 14 Février à 08:44

    J'ai beaucoup aimé pour la bonne et simpla raison que ces photos saississent des scènes courantes de la vie à un moment donné.Pour lui elles ont une grande importance, pour celui qui regarde cela doit susciter des interrogations où l'expression de ses propres sentiments. Une fois sec le polaroïd  ne peut pas être modifié. C'est une réalité.

    J'ai utilisé ce type d'appareil quand je découvrais l'Afrique dans des zones isolées.Je photographiais des personnes ,la magie de l'appartion du cliché apparaissait et je l'offrais.C'était fort.

    Maintenant on peut travestir ce que l'on veut.....

    Bon dimanche

      • Dimanche 14 Février à 18:59

        De grands artistes ont utilisé le polaroïd (Cy Twombly, peintre, Andy Wharrol, peintre, Robert Mapplethorpe, photographe, Patty Smith, chanteuse et photographe, etc...) Pour les utilisateurs de base c'était, comme tu le signales, un moyen instantané d'avoir une photo sans plus de manipulation, c'était magique. Assez longtemps, cette formule a été abandonnée pour réapparaître ces dernières années, avec la possibilité d'adjoindre à l'objectif des filtres de couleur, ce qui permet de "travestir" les paysages (ainsi que tu le signales). On peut également effectuer la double exposition et réaliser maintenant, des clichés très sophistiqués, contrairement à l'esprit d'origine. Bonne soirée à toi smile

    4
    Samedi 13 Février à 20:40

    Vidéo belle et émouvante, comme à ton "ordinaire" ...

    Merci. Baisers.

      • Dimanche 14 Février à 18:10

        Merci Nikole, je t'embrasse...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :