• Lettre à Diego

     

    392977_508424509179550_88745265_n.jpg

     

    " Diego,

     

    La très grande vérité c'est que je ne voudrais ni parler, ni dormir, ni entendre,

    ni vouloir te posséder corps et âme...

    Juste me sentir enfermée sans crainte à l'intérieur de toi, être ton sang pulsé,

    hors du temps, et par magie, faire partie de ta peur,

    faire partie de ta grandeur, être le battement de ton coeur.

    Toute cette folie, si elle était possible, je sais que je serais dans ton silence, le seul embarras. 

    J'ai été violente et déraisonnable, et tu me fais la grâce de ta Lumière et de ta chaleur.

    Je voudrais te peindre, mais je n'ai pas les couleurs pour dire à la fois, dans ma confusion, la forme concrète de mon grand amour."

                                                              F.
     

    150718_395499063805429_1890232734_n.jpg

     

    734816 510374255651242 1431658014 n

     

    et aussi : Frida, Frida...

    « Les Météores (Tessalie) GrèceSud tunisien »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    20
    Dimanche 16 Novembre 2014 à 20:07

    très beau

    19
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 19:15

    Hhhhh ! Restons dans le flou ! 

    18
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 18:47

    Pourquoi subodorais-je si fort que tu me répondrais quelque chose du genre ? :-)
    C'est pourquoi, aussi, je ne voulais pas m'aventurer sur ce terrain.
    Ce que je pense est -bien sûr- plus nuancé que ce que j'ai dit.
    Je m'en tiendrai à cette idée inachevée pour aujourd'hui :-)

    17
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 17:31

    Vois-tu Nikole, pour moi, l'amour qui n'est pas de la passion, j'appelle cela de l'amitié, de la tendresse, du compagnonnage (ou bien une association de malfaiteurs !!!!)... L'amour ne doit pas être tiède, sinon, ce n'est pas de l'amour... et alors, bien sûr, il y en a toujours un des deux qui souffre...

    16
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 16:19

    Cette photo NB de Frida est vraiment belle. Quant à son écriture, je l'imaginais plus "torturée", moins "sage".
    Frida était passionnée et avait une force incroyable.
    C'est parce que ce couple etait dans la passion (après tout, ça veut dire souffrance, aussi) que ce fut si fort, avec hauts et bas.L'amour lui, est peut-être moins fusionnel et moins "dangereux" mais je ne veux pas m'aventurer sur ce terrain ...  :-)
    Merci pour ce billet.


     

    15
    marie
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:08
    Que dire, c'est beau ! dire en peu de mots , en mots simples et accessibles, .... et quelle belle écriture, elle avait Merci Eva, émotion
    14
    colette
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:08
    Oh Eva ! Comme c'est émouvant cette lettre manuscrite !
    Est-ce vous qui avez traduit ? Fascinante Frida ! et dans cette langue que j'aime ! Merci vraiment !
    13
    Mardi 26 Mars 2013 à 13:27

    les chagrins d'amour sont communs à tous : les grands comme les petits ! 

    12
    Mardi 26 Mars 2013 à 09:10

    Je ne connais pas la mesure, et je hais la tiédeur... Entre le remède et le poison, c'est toujours le poison qui s'impose à moi... Le poison de l'imaginaire...

    11
    Mardi 26 Mars 2013 à 07:58
    Tu as raison Eva... Il faut sans doute pouvoir tout faire, et mesurer quand le faire... Mais que c'est ennuyeux parfois !
    Quelle est cette phrase ? ... Ah oui : la différence entre le remède et le poison, c'est la dose...
    Bonne journée Eva.
    10
    Lundi 25 Mars 2013 à 19:12

    oui, c'est beau, c'est fou... c'est fou de se donner à l'autre au point de ne plus s'appartenir...

    9
    Lundi 25 Mars 2013 à 19:10

    je ne sais pas si l'amour doit être excessif... L'excès fait peur, il lasse, il fait fuir l'autre... Malheur à ceux qui ne connaissent pas la tiédeur... Ils finissent toujours par souffrir... tomber de si haut... 

    8
    Lundi 25 Mars 2013 à 13:47
    Oui un sacré amour.... Excessif comme il se doit de l'être !
    Douce journée Eva
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Dimanche 24 Mars 2013 à 18:43
    Magnifique lettre d'amour. On aimerait bien en recevoir de pareilles ! Bises chère Eva, merci de nous parler de la magnifique Frida
    6
    Dimanche 24 Mars 2013 à 00:16

    ah ah ah ! ce que tu me fais rire Dan ! Elle l'a aimé, beaucoup aimé, mais il l'a faite tellement souffrir... Ce sont toujours ceux qui font souffrir qui reçoivent les plus belles lettres...

    5
    Dimanche 24 Mars 2013 à 00:13

    Je disais à Colette : je ne suis pas certaine d'avoir bien traduit... Je ne savais pas que c'est extrait d'un livre... Il faudrait que je le cherche et s'il existait en bi-lingue, ce serait encore mieux pour moi. Merci pour la référence mon cher Mario... Merci mille fois :)

    4
    DAN
    Samedi 23 Mars 2013 à 23:34
    Ce qui est certain c'est que l'on ne m'a jamais écrit comme ça !
    3
    Samedi 23 Mars 2013 à 23:20
    Diego

    Verdad es, muy grande, que yo no quisiera, ni hablar, ni dormir ni oír, ni querer.

    Sentirme encerrada, sin miedo a la sangre, sin tiempo ni magia, dentro de tu mismo miedo
    y dentro de tu gran angustia, y en el mismo ruido de tu corazón.

    Toda ésta locura, si te la pidiera, yo sé que sería, para tu silencio, sólo turbación.

    Te pido violencia, en la sinrazón, y tú, me das gracia, tu luz y calor.

    Pintarte quisiera, pero no hay colores, por haberlos tantos, en mi confusión, la forma concreta
    de mi gran amor.


    Cada momento, él es mi niño, mi niño nacido, cada ratito, diario, de mi misma.



    De: EL DIARIO DE FRIDA KAHLO. Un íntimo autorretrato
    2
    Samedi 23 Mars 2013 à 21:11

    Merci infiniment Marie de venir me lire ici... Frida était une véritable amoureuse...

    1
    Samedi 23 Mars 2013 à 21:10

    Oui Colette, j'ai essayé de traduire, mais je ne peux pas garantir l'exactitude, mon espagnol n'est pas assez bon pour que je sois assurée de la justesse. J'ai fait au mieux, un peu comme si j'étais à la place de Frida... Elle qui disait qu'elle avait eu deux terribles accidents dans sa vie : le bus et Diego, et que Diego avait été probablement le plus terrible accident ! Frida est fascinante parce qu'elle aimait la vie par dessus tout, malgré tout. Elle est fascinante parce qu'elle était une femme engagée en politique, passionnément, et engagée passionnément en amour aussi... Frida est fascinante parce que son art pictural est complètement auto-biographique et qu'il n'aurait probablement pas été si elle n'avait pas été accidentée aussi gravement et tragiquement. J'adore Frida !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :