• Ligeia (Edgar Poe)

     

    Ligeia

     

    "Quant à la beauté de la figure, aucune femme ne l'a jamais égalée. C'était l'éclat d'un rêve d'opium, - une vision aérienne et ravissante, plus étrangement céleste que les rêveries qui voltigent dans les âmes assoupies des filles de Délos. Cependant ses traits n'étaient pas jetés dans ce moule régulier qu'on nous a faussement enseigné à révérer dans les ouvrages classiques du paganisme. [...]

     

    Sans Ligeia, je n'étais qu'un enfant tâtonnant dans la nuit. Sa présence, ses leçons pouvaient seules éclairer d'une lumière vivante les mystères du transcendantalisme dans lesquels qnous nous étions plongés. Privée du lustre rayonnant de ses yeux, toute cette littérature, ailée et dorée naguère, devenait maussade, saturnienne et et lourde comme le plomb. Et maintenant, ces beaux yeux éclairaient de plus en plus rarement les pages que je déchiffrais."

     

    Edgar Allan Poe (Ligeia, extraits)

    Histoires extraordinaires. Traduction Charles Baudelaire.

     

     

    L'illustration est de Fernand Khnopff, peintre et dessinateur symboliste belge

    http://www.youtube.com/watch?v=Q8jf2DqfsGo 

    « Poèmas de pròsa (Max Rouquette)Rabindranath Tagore, le peintre »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    14
    Mardi 15 Janvier 2013 à 19:51

    ouiiiiiiii ! c'est exactement ça ! C'est magique avec toi : toujours les plus belles associations 

    13
    Mardi 15 Janvier 2013 à 14:13
    L'éclat d'un rêve d'opium...
    Ligeia est bien de la même essence fatale que les rêves des préraphaélites et de Mucha.
    12
    Mardi 8 Janvier 2013 à 22:15

    c'est là tout le miracle de l'échange : sans ta question je ne me serais pas demandé de qui était l'image ! Quelle merveille le web ! Bises Louis-Paul  

    11
    Mardi 8 Janvier 2013 à 13:43
    Merci à toi Eva pour cette belle découverte, le lien avec la vidéo...Illustration aussi de ces partages que j'aime sur les blogues et qui se font un peu trop rare hélas. Prendre le temps de découvrir, d'apprécier textes et images,d'aller plus loin si envie. J'ai beaucoup appris depuis que je partage ainsi. Bises et bonne journée.
    10
    Lundi 7 Janvier 2013 à 17:12

    Merci Louis-Paul, bonne année à toi aussi. L'illustration est de Fernand Khnopff, peintre, dessinateur et graveur symboliste belge né à Grembergen en 1858, et mort en 1921 (son oeuvre est par conséquent dans le domaine public). Je vais d'ailleurs l'ajouter à la fin de mon billet, grâce à toi puisque je n'avais pas fait la recherche auparavant. C'est l'illustration la plus belle de "Ligeia" que j'ai trouvée en tapant ce prénom dans Google-images ! Merci donc d'avoir eu cette curiosité qui m'a donné l'occasion de faire cette petite recherche ! Bises du lundi !

    9
    Lundi 7 Janvier 2013 à 10:48
    C'est superbe Eva, le texte et l'illustration (tu peux m'en dire un peu plus sur cette dernière?)
    Mes souhaits de belle année, bises.
    8
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 23:57

    Bonsoir Bachir, je suis heureuse que ces deux auteurs aient une place de choix dans tes préférences... Je te renouvelle mes bons voeux de belle année pour toi, ceux que tu aimes, et ton pays. 

    7
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 13:13
    Tout d'abord, je te souhaite une bonne et heureuses année regorgeant de belles choses. Tu viens avec ce texte me rappeler ce que j'ai lu de plus beau dans ma vie. les deux génies, Edgar Poe comme nouvelliste et Charle Baudelaire, poète et traducteur, nous ont fait vivre des moments inoubliables. Eleonora, une autre nouvelle de Poe, reste à jour gravée dans ma mémoire. Merci Eva qui sait comme à l'accoutumé nous faire le bon choix.
    6
    Mardi 1er Janvier 2013 à 19:33

    Nathanaël !!!!!! on peut commenter tous les articles (passés ou non) sauf panne d'OB ! Ce qu'on ne peut pas commenter ce sont les "pages" ! Je crois que vous, vous utilisez la nouvelle version d'over-blog, celle qui est perfectionnée ! Elle est un peu différente de l'ancienne (la mienne !) Bonne soirée Nathanaël... 

    http://eva.baila.over-blog.com/article-nathanael-te-parlerai-je-des-grenades-41850782.html

    5
    Mardi 1er Janvier 2013 à 19:24
    Je n'oublie pas grand chose c'est vrai, et certainement pas les plaisirs !
    J'ai passé quelques temps, justement à ce propos, à flâner chez vous et je regrette de ne pouvoir commenter la plupart de vos articles passés, sachez cependant que j'y ai pris grand plaisir, aussi donc merci.
    A bientôt.
    4
    Mardi 1er Janvier 2013 à 17:17

    Bonjour Nathanaël... Comme moi, vous n'oubliez aucune promesse ! Embrassons-nous donc ! et croyons plus que jamais aux échanges enrichissants... Et plus nombreux nous sommes à nous rencontrer, plus les échanges sont fructueux ! (quelle merveille que cette interprétation de Sagine !)

    3
    Mardi 1er Janvier 2013 à 17:15

    Edgar Poe a enchanté mon adolescence, il m'a envoûtée, et je l'ai rencontré bien avant de rencontrer Baudelaire... En revanche, j'ai su tout de suite pourquoi Baudelaire l'avait traduit dès que j'ai aimé Baudelaire, comme j'ai su tout de suite pourquoi Gide avait traduit Rabindranath Tagore dès que j'ai aimé Tagore ! 
    Je ne connaissais pas cette citation de Poe, mais je la trouve très belle et très juste. C'est en effet l'un des secret du bonheur que d'avoir touché le fond du malheur... 

    2
    Mardi 1er Janvier 2013 à 17:09
    Bonjour Eva,
    vous m'aviez promis le bisou sous le gui... Je le prends ici vous le rends là, merci ! Une douce, une chaleureuse, une merveilleuse année 2013 à vous ! Et plein d'échanges enrichissants à nous...
    1
    DAN
    Mardi 1er Janvier 2013 à 16:42
    Je ne sais pas grand chose sur cet écrivain, mais certaines de ces citations me sont restées en mémoire telle celle-ci :
    Pour être heureux jusqu'à un certain point, il faut que nous ayons souffert jusqu'au même point.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :