• Lo specchio...

     

     

    Le miroir

    "Nu le miroir contemple

    La solitude en lui-même,

    Un ciel blanc et immense

    Qui scintille dans le néant.

    C'est le plafond. C'est l'ennui

    De mon enfance.

    Oui, là, sur l'argent lisse

    Il y a la main très ancienne

    D'Abel petit garçon." 

    Pier Paolo Pasolini (traduit de l'italien par René de Ceccaty)

     

    Lo specchio

    Nudo lo specchio garda

    in sé la solitudine,

    un cielo bianco e immenso

    che scintilla nel nulla.

    E il soffitto. E la noja

    della mia fanciullezza.

    Si, li nel liscio argento

    c'è la mano antichissima

    d'Abele fanciullino.

     

     

    « Roland Barthes, Journal de deuilJ'ai rendez-vous avec eux... »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :