• Lou Andreas-Salomé

     

     

    Lou Andreas-Salomé (av 1907) 

     

     

    Elle était belle, très belle… grands yeux bleus dévorants, lourde chevelure blonde nouée en tresse, intelligente, brillante, solitaire et passionnée … « c’est un buisson ardent » disait Rilke.

     

    Voyageuse impénitente, elle aura des amis partout dans le monde. « De quelles étoiles  sommes-nous tombés pour nous rencontrer ? » lui écrira  Nietzsche ébloui, au Printemps 1882.

     

    Des années plus tard, Freud louera « son intelligence remarquable »

     

    Une femme libre avant son temps, romancière, nouvelliste, essayiste, psychanalyste, amoureuse, égérie, les passions qu’elle a déchaînées ne l’ont pas brûlée.  

     

    "[...] ta silhouette - encore si tendrement, si précisément consistante pour moi à Waltershausen - s'est perdue progressivement à mes yeux comme un petit détail dans l'ensemble d'un paysage - pareil aux vastes paysages de la Volga, et où la petite isba visible n'était plus la tienne. J'obéissais sans le savoir au grand plan de la vie qui tenait déjà prêt pour moi, en souriant, un cadeau dépassant toute attente et toute compréhension. Je l'accueille avec une profonde humilité ; et, lucide comme une voyante, je te lance cet appel : ce même chemin, suis-le au-devant de ton Dieu obscur !  Lui, pourra ce que je ne puis plus faire pour toi, ni ne pouvais de tout mon être depuis longtemps : te donner la bénédiction du soleil et de la maturité. [...]"

     

    (Lou Andreas-Salomé à Rilke 26 février 1901)   

     

     

    Rilke à Lou Andreas-Salomé peu après le 26 février 1901 :

    "Je me tiens dans le noir comme un aveugle,

    parce que mes yeux ne te trouvent plus.

    Le trouble affairement des jours pour moi

    n'est plus qu'un rideau qui te dissimule.

    Je le regarde, espérant qu'il se lève,

    ce rideau derrière lequel il y a ma vie,

    la substance et la loi même de ma vie

    et néanmoins, ma mort -." 
     

     

    biographie wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lou_Andreas-Salom%C3%A9

    Et trois ouvrages pour découvrir Lou Andreas-Salomé :

    http://www.regards.fr/culture/mais-qui-est-lou-andreas-salome,1994

    « la douceur...oh, la douceur !Pleurs d'amandiers (Isabelle Eberhardt) »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    10
    marie
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:09
    merci eva !
    9
    Mardi 12 Mars 2013 à 16:00

    oui, comme tu dis "Mais tout de même Loui et Rainer Maria"... N'est-ce pas qu'il y a peu de hasard ?...

    8
    Mardi 12 Mars 2013 à 15:55
    Liberté dangereuse.
    Mais tout de même Lou et Rainer Maria...
    7
    Vendredi 22 Février 2013 à 09:38

    pas d'autre vie pour moi Nathanaël... je me suis tellement appliquée dans celle-ci à faire pour le mieux... je suis fatiguée...

    6
    Vendredi 22 Février 2013 à 07:45
    Que l'on me donne une autre vie, encore, pour avoir une chance de la rencontrer...
    Merci Eva. Bonne journée.
    5
    Jeudi 21 Février 2013 à 17:14

    pas du tout, je ne me suis pas bien fait comprendre... Je répète : SI j'étais un homme, j'aimerais une femme comme celle-là... Bises Danae !

    4
    Jeudi 21 Février 2013 à 13:04
    C'est une très belle femme qui a été aimée. Bon Eva, tu rêverais d'être un homme ! moi j'aurais aimé! Bisous
    3
    Jeudi 21 Février 2013 à 10:36

    c'est que vois-tu Marie, elle représente tout ce que j'aurais aimé chez une femme si j'avais été un homme !... Merci de ton passage Marie

    2
    Jeudi 21 Février 2013 à 09:18

    comme tu dis ! C'est exactement le cas de toutes ces femmes exceptionnelles qui me fascinent et que j'admire, en littérature, en poésie, en art pictural, en politique aussi... Celles qui avancent fièrement pour elle-même et pour les autres aussi... Celles qui arrachent leur liberté et leurs libertés envers et contre tout... 

    1
    DAN
    Jeudi 21 Février 2013 à 08:59
    Fallait-elle qu'elle soit exceptionnelle pour s'imposer dans ce XIX siècle qui était un monde d'hommes.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :