• Lucane cerf-volant



    (dessin d'Albrecht Dürer)

    ...Pour tout vous dire, je suis intriguée par l’attirance que les lucanes exercent sur votre esprit…

     

    Votre plaisir à rechercher leurs restes fossilisés est pour le moins étrange, vous les recueillez, comme des bijoux de la nature déposés dans les cavités des vieux arbres ou des troncs morts, éventuellement vous en faites cadeau à ceux que vous aimez ou admirez...

     

    Votre fascination, serait-elle née de la disproportion entre la durée du développement de la larve (3 à 5 années) comparée à la vie de l’insecte lui-même, extrêmement réduite : un mois, juste le temps de s’accoupler et mourir enfin…

     

    Tant de persévérance pour se reproduire… laisse… perplexe, je vous l’accorde !

     

    Ce lucane mâle, dont les grosses mandibules lui ont valu le nom de « cerf-volant », par leur ressemblance avec les bois d'un cerf et le fait qu'il vole, ce lucane mâle n’utilise ses mandibules géantes que pour retenir la femelle pendant l’accouplement !

     

    Parfois, d’autres mâles peuvent s’approcher, et le combat s’engage alors… Duel sans merci, spectaculaire, étonnant, dont la violence vous retint longuement une nuit d’été… Bouche bée...
    Souvenez-vous… Souvenez-vous…
                                                                                                                     eva  


     
    (texte et photo eva)

    « Cimetière sous la luneTaguée par un amoureux du livre... »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    9
    Dimanche 12 Juillet 2009 à 22:04

    si tu ne mets pas les doigts dans les pinces, pas de danger !

    8
    Dimanche 12 Juillet 2009 à 20:42
    C'est une merveille que j'amerai me pas trop rencontrer . A bientôt
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Dimanche 12 Juillet 2009 à 06:54
    Je crois bien que j'en n'ai pas revu depuis mon enfance, de bons souvenirs. A+
    6
    Vendredi 10 Juillet 2009 à 23:42

    Au cours d'un voyage en groupe, je me souviens d'un Monsieur qui se désintéressait à peu près de tout (sans doute avait-il déjà beaucoup voyagé et était-il un peu blasé) mais il était fasciné par les fourmis... Il était toujours en contemplation devant les fourmis pendant que les autres goûtaient le paysage, ou les ruines, ou les musées... lui se régalait de suivre l'activité des fourmis... 
    Ce lucane, dont j'avais entendu parlé, je le voyais pour la première fois dans mon jardin... Imagine un peu mon excitation ! 

    5
    Vendredi 10 Juillet 2009 à 22:59
    Il y en avait en Corrèze. Notre jeu c'était de les attraper sans se faire pincer. ce que j'aimais c'était leur rarapace luisante. Je trouvais cela très beau. IL y a longtemps que n'en aperçois plus.. faut que je revienne en Corrèze !
    bisous
    clem
    4
    Vendredi 10 Juillet 2009 à 22:45
    A défaut d'être beau, il est assez fascinant, je te l'accorde... C'est un sanguin à mon avis. Prend garde qu'il ne te saisisse dans ses pinces mandibules comme King Kong avec Jane...
    Ceci dit, j'admire la netteté de tes photos. Le monde des insecte est surprenant...Le Clezio dit qu'il suffit de regarder vivre une fourmi pour prendre conscience de la complexité du monde. Bonsoir Eva.
    3
    Vendredi 10 Juillet 2009 à 15:30

    J'ai failli te taguer Margareth, mais j'ai vu que tu pars en vacances. Ce sera pour quand tu rentreras ! bonnes vacances. eva.

    2
    Vendredi 10 Juillet 2009 à 14:38
    c'est une bestiole fort impressionnante, je la vois beaucoup sur les blogs mais je ne l'ai malheureusement encore jamais croisée...
    bon vendredi
    1
    Vendredi 10 Juillet 2009 à 13:40
    En plus d'admirer une photo très réussie et un dessin de Dürer, j'apprends tout sur cet insecte d'abord plutôt intimidant !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :