• Lumière (Claude Esteban)

     

    Aube

     

    Lumière qui va toujours 

    devant, je te prendrai

    par la main, ce sera soudain

    plus simple, les choses

    et les gens, les mots qui durcissaient

    sous la langue, tout

    sera transparent pour nous, lumière

    qui n'a pas de lieu, voilà que tu t'arrêtes

    et que mon mal

    s'arrête aussi et que tu m'attends.

     

    Claude Esteban (Le jour à peine écrit)

     

    « l'eau du rêve (Yves Bonnefoy)Paco Ibañez y yo... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    6
    Jeudi 26 Septembre 2013 à 22:48

    Bonne nuit fidèle Jamadrou 

    5
    Jeudi 26 Septembre 2013 à 21:16
    de l'eau trouble d'hier
    à la lumière de ce matin clair
    où tout devient limpide
    la nuit s'est effacée a pas feutrés
    lumineuses à nouveau sont les idées.

    Bonne nuit Eva.
    4
    Jeudi 26 Septembre 2013 à 16:36

    moi non plus Danae, je ne pourrais pas vivre six mois sans la lumière du jour ! Et d'ailleurs, il parait que les régions nordiques ont le plus fort taux de suicide de toute la planète !

    3
    Jeudi 26 Septembre 2013 à 14:38
    Coucou Eva, Je n'imagine pas vivre au Spitzberg six mois sans la lumière du soleil ! La lumière c'est la vie. Gros bisous (moi non plus je ne me serai pas baignée dans ton eau trouble !)
    2
    Mercredi 25 Septembre 2013 à 23:02

    Formidable ! je n'avais pas vu tout ça dans ces mots-là ! Dan, ta lumière a éclairé ma lanterne ! (à 23h pile !)

    1
    DAN
    Mercredi 25 Septembre 2013 à 20:16
    Bon, je résume, le matin tout vas bien c'est après que ça se gâte, ça manque de poésie tout ça hein, ben oui j'suis comme ça !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :