• Magicienne (Alfred Pierre Agache 1897)

     

    Alfred-Pierre-Agache-Magicienne-1897.jpg

     

     

    Magicienne,

    tantôt fée, tantôt sorcière,

    Couronnée de pavots, vêtue de tes rêves,

    Elle tresse des mots qu’elle t’offre la nuit…

    Des mots légers comme des papillons,

    lumineux comme des lucioles,  sucrés comme le miel…

    Et toi, tu en redemandes, tu en redemandes,

    avide, insatiable, tu les saisis au bond comme des balles,

    tu t’en délectes, tu les savoures paupières closes,

    tu te les répètes la nuit, tu te les chantonnes le jour !

    Mais ils t’échapperont bientôt, comme un refrain sans mélodie,

    Antienne épuisée au noir charbon de son regard  

     

    eva, ce 19 décembre 2013 ©

    « Non ho l'eta... (1964)ô douleurs de l'amour (Robert Desnos) »

  • Commentaires

    19
    Mercredi 25 Décembre 2013 à 16:39

    Oui Christian, une fille très belle... 

    18
    Lundi 23 Décembre 2013 à 22:10
    Un regard très beau
    et puis c'est joli
    A bientôt
    17
    Samedi 21 Décembre 2013 à 18:28

    Oscar Wilde a traité le thème du portrait (celui de Dorian Gray) d'une façon assez insolite, et même complètement fantastique, en revanche cette citation ne manque pas d'aménité, et je reconnais que je ne peux pas "copier" ni commenter une toile, un tableau, une image, pour lesquels je n'éprouverais pas quelque empathie, ou quelque attirance irrépressible ! Bonne soirée Colette, et bons préparatifs de Noël ! 

    16
    Samedi 21 Décembre 2013 à 18:00

    en tout cas, toutes mes histoires avec les peintres se terminent bien, puisqu'ils m'entraînent dans leur univers... Bises Danae, bonne soirée !

    15
    Samedi 21 Décembre 2013 à 17:47
    D'Oscar Wilde "Tout portrait qu'on peint avec âme est un portrait, non du modèle, mais de l'artiste"... le tableau, le texte deviennent indissociables et sont pour moi "un peu d'Eva" !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    14
    Samedi 21 Décembre 2013 à 16:17
    Une histoire qui se termine bien et pour ton prochain tableau, un regard qui soit plus tendre... Eva , ce sont tes mots qui sont sucrés comme le miel ! très joli texte !
    Je t'embrasse,bonne soirée
    13
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 19:49
    Comme c'est toi la magicienne, tu aurais pu faire que l'histoire se termine bien ! Bises Eva
    12
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 18:48

    ah très bien Dan ! j'ai tout compris ! je vais expérimenter ça ! Merci beaucoup !

    11
    DAN
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 17:22
    Ce n'est pas tout à fait la technique que nous utilisions dans les décors de théâtre, on avait plutôt plusieurs brosses plates (et non pinceaux terme impropre s'agissant de peinture de décors) et avant que la couche du fond soit sèche nous utilisions une autre brosse avec une autre couleur et nous peignions les veinures sur le fond non encore sec. Ca permettait de mélanger la teinte des veines dans le fond. Mais ce n'est guère commode d'expliquer une technique de décoration par écrit.
    @+ Eva !
    10
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 17:06

    oh merci mon ami ! Tu m'aides infiniment à imaginer déjà comment je vais peindre le manteau...

    9
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 17:05

    il me semble qu'on m'a déjà expliqué ça : il faut que le pinceau soit irrégulier, afin de laisser des traces de différentes couleurs... Mais là, les veines du marbre sont trop espacées pour user de ce stratagème... 

    8
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 15:37
    La luxuriance des mots s'accorde à merveille avec la somptueuse débauche d'orfrois de la diseuse de mots
    7
    DAN
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 11:34
    Dommage que tu ne sois pas près de chez moi, je t'aurais appris à faire le faux marbre, tout comme le faux bois d'ailleurs ;-)
    6
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 10:11

    Je crois bien que je vais essayer de copier ce tableau, ce qui va me donner du fil à retordre, c'est le fond en marbre... 

    5
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 10:10

    Bonjour Jamadrou, je n'emploie jamais l'expression "yeux de braise" parce que, bien qu'elle soit consacrée à cette sorte de regard, elle m'évoque des yeux phosphorescents !!!!! 

    4
    DAN
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 09:54
    En effet j'aime aussi le rendu du manteau sur ce tableau, quant à être là tous les matins, non non non, c'est tous les matins, les midi, les soir, les.... (rire)
    3
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 09:36
    Les yeux de cette Magicienne, sombres et interrogateurs, semblent scruter l'infini.
    Tu dis "noir charbon"
    je pense charbon ardent qui alimente la chaleur, la braise des coeurs.
    très beau Eva.
    2
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 09:20

    Bonjour Dan, c'est le tableau qui m'a plu et qui m'a inspiré le texte. J'aime ce visage mystérieux, le tissu du manteau, la chevelure coiffée de pavots. Je connaissais un tableau de ce même peintre à Rouen, et je l'avais remarqué. C'est un peu le même thème : une femme et des pavots.

    http://eva.baila.over-blog.com/article-enigme-alfred-agache-1888-musee-de-rouen-54992737.html

    merci Dan, d'être là tous les matins 

    1
    DAN
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 00:15
    Est-ce le tableau qui t'as inspiré, ou est-ce que tu as cherché un tableau pour ton texte ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :