• Mer (Jeff Joubert)



             Brutale et bleue, elle porte la couleur de la Terre, notre mère. Je l'aime calme, translucide, sereine, tranquille, connaissant la force née du vent. Céruléenne ou azur, la mer vous donne de la couleur, du plaisir, elle vous entraîne lentement vers le fond de l'Océan.

           Laissez-vous porter...

          Coquillages et crustacés, dos de baleines, dauphins aux regards malins, calmars géants, dorades audacieuses qui s'affichent vertes avant de finir grises, mortes sur le pont... L'eau recèle de bien beaux mystères, elle est une forêt de secrets. J'aime courir dessus et plonger dans son fond, sentir les gouttes sur ma peau, couler, avant de me ressaisir et retrouver la morsure du soleil.

          Un voilier regarde ma route, le raz de Sein, le passage du Four, ou encore le golfe de Gascogne, où j'ai rencontré des crabes copulateurs, quatre mille mètres de profondeur, jamais de repos pour ces bêtes de surface. La mer est ma passion... Plus que les oiseaux de feu, je l'admire depuis ma plus tendre enfance.

          Je ne suis rien et mon passé importe peu, tant que la mer veille au grain de folie, douce...

          J'aime que mes yeux lui ressemblent parfois quand des hordes de nuages puisent dans ma transparence, invisible frisson, dessus, dessous, à côté, autour... Je glisse dans ce songe, cette mer qui s'abandonne de plaisir à nourrir les hommes.

          La mer fait peur, la mer fascine, la mer décline depuis que la Terre tourne rond. Des navires de commerce, des pétroliers se fendent et la rendent poubelle. Les ressources se perdent, les poissons prennnent le fond, phosphorescence qui illumine cette masse obscure, feu d'artifice garanti quand dans son oeil la lumière se fait rare ou s'absente, étrange spectacle que les fonds marée noire.

          Eau cyan, j'ai souvent glissé sur ton dos, en planche ou en bateau. Souviens-toi de ces voyages, lents ou rapides. Croiseur, catamaran, dériveur ou optimiste, que du plaisir... Coefficients vingt à cent vingt, la mer nous emportait sur son vent de marée.

          Petit, je me baignais autant de fois que le beau temps me le permettait, et même parfois sous la pluie. Je jouais à découvrir le monde, un monde étrange et étranger, recouvert de rire, et de cris ou de crise parfois...

          Eau cyan...
    Sans elle, je suis mort.
                                                                                                                            JeffJoubert.
                  
    link  Bleu Terre (site Léo Scheer)
    link  Blog Reveenbleu

    (photo eva©)

     

    « Palma, la plage...Opale »

  • Commentaires

    31
    joubert
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:59
    La photo est superbe, Eva. Et aussi, juste merci de me permettre de voir que ce texte suscite autre chose que de l'indifférence. Jeff
    30
    Lundi 8 Février 2010 à 21:37

    Jeff parle bien de la mer... Jeff a une passion pour la mer...

    29
    Lundi 8 Février 2010 à 18:28
    Très joli mélange de cette photo et du texte, tout en douceur et en sérénité, un océan de mots en quelque sorte...Que j'aime la mer, surtout en Bretagne, lorsque les pollueurs se tiennent au bien au large...
    28
    Dimanche 31 Janvier 2010 à 20:33
    Toutes ces photos de mer et ce beau texte, cela donne un air de vacances. J'ai en tête un article sur la mer aussi qu'il faudra que je fasse un de ces jours. Amitiés bleues.
    27
    Dimanche 31 Janvier 2010 à 15:40
    Bon dimanche ! (ici il faut se contenter du bleu du ciel... mais c'est déjà bien)
    Bisous,

    Sandra
    26
    Dimanche 31 Janvier 2010 à 10:36
    Très beau texte d'invitation à la baignade et au long voyage. Joli partage. Merci Eva. Bon dimanche à vous. Dominique
    25
    Samedi 30 Janvier 2010 à 23:27
    Un texte superbe et une photo de rêve.
    bises et bonne soirée
    clem
    24
    Samedi 30 Janvier 2010 à 23:13
    Très beau texte et jolie photo, bon dimanche Eva........
    23
    Samedi 30 Janvier 2010 à 22:45

    Jeff a la magie du verbe... ce court texte en est l'illustration parfaite...

    22
    Samedi 30 Janvier 2010 à 22:44

    Il y a deux ans, j'ai découvert Jeff Joubert sur un site d'écriture, et je n'éteignais jamais mon ordi le soir, sans lire un texte (poétique) de Jeff... C'était comme la récompense de ma journée, juste avant le sommeil...

    21
    Samedi 30 Janvier 2010 à 22:00
    Merci Eva de m'avoir fait découvrir ce très beau texte... Je te souhaite une bonne soirée !
    Bises,

    Sandra
    20
    Samedi 30 Janvier 2010 à 21:54
    Un texte magnifique. N'est-ce pas un euphémisme de le dire. On se laisse porter par ses caresses, par son souffle.
    Merci du partage.
    19
    Vendredi 13 Mars 2009 à 18:56
    Bonsoir Eva, texte sublime, merci pour ce beau partage, bonne soirée et à très bientôt
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    18
    Jeudi 12 Mars 2009 à 20:25
    Cela sens bien l'été . Magnifique photo
    17
    Mercredi 11 Mars 2009 à 23:34

    Jeff, ma photo me dit : "C'est un grand plaisir d'accompagner un texte aussi beau, aussi doux, et autant aimé des lecteurs de passage..."Merci pour tout Jeff, et confie-moi d'autres textes quand tu en auras envie... Amitiés. eva.

    16
    Mercredi 11 Mars 2009 à 22:56
    et plonger dans l'eau cyan, ça fait marée ?
    Bonne soirée eva..
    15
    Mercredi 11 Mars 2009 à 22:42

    Jeff est un vrai poète amoureux de la mer... Merci pour lui Giselle.

    14
    Mercredi 11 Mars 2009 à 22:39
    Whaou !!! je suis souflée... merci pour ce beau voyage ! amitié
    13
    Mercredi 11 Mars 2009 à 22:36

    il ne faut peut-être pas plonger auprès des aiguilles... Bises à toi Babsy.

    12
    Mercredi 11 Mars 2009 à 22:35

    Le texte est d'une grande douceur et d'une grande beauté. Je suis certaine que Jeff aimera ton commentaire et ton blog aussi, ta poésie passionnée et ta prose rafinée.

    11
    Mercredi 11 Mars 2009 à 22:18

    J'aime que les amoureux de la mer se retrouvent sur ma page...
    Bises à toi El Duende...

    10
    Mercredi 11 Mars 2009 à 22:17

    Bonsoir Phil et Chris, bonne lecture, vous ne le regretterez pas...

    9
    Mercredi 11 Mars 2009 à 21:21
    ça donne envie de plonger!!!mais oups je ne sais pas nager.bonne nuit,babsy
    8
    Mercredi 11 Mars 2009 à 20:52
    Photo superbe, doux texte, authentique, belle association
    7
    Mercredi 11 Mars 2009 à 19:38
    Voilà, après les montagnes, je vais à la mer avec Eva Baila.. quelle agréable voyage en mots en plus..
    bonne soirée
    clem


    http://clem28.vip-blog.com/
    6
    Mercredi 11 Mars 2009 à 19:27
    Un texte merveilleux comme on aimerait souvent en lire, plein de lyrisme. Un véritable poème à notre mère à tous. Comme je vous comprends et comme je partage cette fascination!
    Merci pour toute cette splendeur...El duende
    5
    Mercredi 11 Mars 2009 à 19:24
    Merci pour les liens...pour le premier avons téléchargé les manuscrits en .pdf pour une lecture reposée..Bises bonne soirèe
    4
    Mercredi 11 Mars 2009 à 19:02
    Un beau texte pas cyan du tout! A+
    3
    Mercredi 11 Mars 2009 à 16:13
    Bonjour Eva, ces falaises me donnent du vent dans les cheveux, je rêve. Interressant le site de Joubert. merci pour le partage. Giselle
    2
    Mercredi 11 Mars 2009 à 13:16
    j'aime aussi la couleur cyan de cette eau marine
    1
    Mercredi 11 Mars 2009 à 09:56
    très beau texte et aussi très belles photo. Josy
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :