• Moissac : l'Abbaye (2)

     

    Moissac 9



    La tour-porche est armée de créneaux qui lui donnent une allure de fortification. Le crénelage a été reconstitué par Viollet-le-Duc dans les années 1850. Le clocher en briques du XVe S. est surmonté d'un double fronton ajouté au XVIIe.
    Sous une embrasure profonde, le portail développe un programme iconograpphique cohérent...

     

    Moissac 4


    Le thème du tympan est directement inspiré du texte de l'Apocalypse de St Jean : Le Christ-Dieu, le Principe et la Fin , occupe tout le centre où les figures ont une taille proportionnée à leur importance. La symbolique du portail s'enrichit encore de l'allégorie à laquelle le Christ a recours dans la parabole du Bon Pasteur :  "Je suis la porte. Celui qui entrera par moi sera sauvé" (Jean 10-9)

    Moissac 7

     

     

    Moissac 3


    L'enfance du Christ est développée par les reliefs du côté droit de l'embrasure du portail. Sous des arcatures sont représentées l'Annonciation et la Visitation, puis, au-dessus, l'Adoration des Mages. Le registre supérieur comprend la Présentation au Temple, à droite, puis la Fuite en Egypte où tombent les idoles à l'arrivée de la Vierge et de son Enfant.

    Moissac 6


    Portail côté gauche de l'embrasure, les deux premiers registres, sous les arcades, illustrent les thèmes de l'Avarice et de la Luxure. Par antithèse est figuré au registre supérieur le sort promis au pauvre Lazare, mourant devant la porte du mauvais riche : son âme est accueillie dans le sein d'Abrahamme.

    Moissac 12


    A la qualité esthétique de l'architecture et de la sculpture répond celle de la pensée religieuse. De ce double point de vue, Moissac peut être considéré comme l'un des exemples les plus achevés du portail historié qui a été l'une des grandes créations de l'art roman. 

    photos eva baila ©

    Documentation : Maurice Scellès Visiter l'abbaye de Moissac (Editions Sud-Ouest)
    « Moissac : l'Abbaye (1)Moissac : l'Abbaye (3) »

  • Commentaires

    14
    Samedi 3 Avril 2010 à 19:30
    Cet article me donne envie de revoir ce lieu magique...
    13
    Lundi 15 Février 2010 à 17:31
    Il fut un seul siècle d'or dans l'Andalousie où à Cordoue s'epanouissèrent en harmonie juifs et musulmans .Mais je pense au contraire que les facilités de correspondance et d'information pour finir rapprocheront les hommes et les femmes de bonne volonté, comme l'exemple de la solidarité pour les malheureux de Haiti que montrent sur le terrain les vraies démocraties. Les religions ont pout but de maintenir les humains dans le droit chemin sans empiéter sur la voie des autres. Une morale de vie en somme pour ceux innombrables qui ne savent pas distinguer le mal du bien.
    Toutes sont respectables quand elles n'essayent pas de faire de prosélytisme et se considèrentla meilleure au monde. Dans le cas contraire, c'est une succession de guerres qui a ensanglanté l'Histoire.
    12
    Dimanche 14 Février 2010 à 21:15

    J'ai suivi vos deux liens : le premier nécessite un compte, l'autre est lisible d'un bout à l'autre de l'article. Le Sud de la Loire, dit "zone libre" sous l'occupation allemande était plus encline à l'idée de résistance pour différentes raisons. Je ne suis pas historienne, ni fine politicienne, cependant je constate que les "justes" se trouvaient plus nombreux de ce côté.
    Quand je visite un lieu de culte (quelle que soit la religion) je le fais avec respect, le respect dû à la foi de mon prochain. Je ne suis pas croyante moi-même mais je respecte la foi d'autrui. Les édifices religieux sont le patrimoine architectural et spirituel d'un pays. Ils doivent être soigneusement protégés et entretenus. Il n'en reste pas moins vrai que la religion est souvent instrumentalisée par les politiques de tous temps. C'est regrettable et souvent criminel, d'autant plus que la religion (à mon avis) est la différence essentielle entre l'Homme et l'Animal, elle devrait aider à "s'élever" à rendre l'Homme meilleur.
    Le crime contre les Juifs à maintes reprises de l'histoire, se répète à l'infini contre d'autres groupes religieux et humains. Je le regrette infiniment. Je désespère vraiment de l'humanité, je commence à préférer le monde animal et végétal qui est complètement innocent, sans méchanceté aucune, sans arrière-pensée, sans ambition...juste un monde "programmé" par la Nature...Je vous remercie de favoriser des échanges intéressants. eva.
    PS : Il semblerait que Juifs, Chrétiens et Musulmans aient vécu en bonne entente à Cordoue, cela serait donc possible ?

    11
    Dimanche 14 Février 2010 à 19:54
    Votre reportage sur cette Abbaye est remarquable. Cette architecture est éblouissante et comment ne pas s'étonner devant ces si lourdes voûtes en pierres qui se rejoignent pour s'immobiliser sous la clef de l'édifice. Les peintures enrichissent ces murs qui ont échappé à toutes les guerres. Mais moi je connaissais Moissac sous un autre jour, qui d'ailleurs était en fait la nuit. Après cet ouvrage dont l'essentiel est l'extrait ci-dessous, vos lecteurs(trices), peut-être ne connaissent pas ce haut-lieu où se cachèrent grâce à la complicité bienveillante d'une partie de la population, des enfants juifs confiés à une organisation résistante israélite . Si leurs parents ne revinrent pas d'Auschwitz, au moins leurs enfants survécurent . Et j'avais un camarade de travail qui se souvenait de cette période.

    1) Juifs chassés de Moissac au Moyen-Âge:
    " La symbolique du portail s'enrichit encore de l'allégorie à laquelle le Christ a recours dans la parabole du Bon Pasteur : "Je suis la porte. Celui qui entrera par moi sera sauvé" (Jean 10-9) " .
    Mais ce message n'avait pas du être très pris à la lettre puisque on peut lire dans les archives de l'Abbaye:

    "Archives de l'abbaye de Moissac. Texte d'un jugement (1298) du sénéchal du Quercy, Guy Caprais, ordonnant l'expulsion des Juifs de Moissac, prononcé devant une délégation juive et rappelant une ordonnance en ce sens de Philippe le Bel (1296). Noms "occitanisés" des Juifs de Moissac présents à ce jugement."
    http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=12245437

    2) Sauvetage d'enfants Juifs à Moissac:

    http://www.ladepeche.fr/article/2009/12/20/741114-Moissac-70-ans-apres-Wolf-l-orphelin-veut-dire-merci.html
    10
    Mardi 9 Février 2010 à 20:36

    un petit relent des beaux jours...

    9
    Mardi 9 Février 2010 à 17:20
    Je me régale de voir ces vestiges de l'art roman et je ne m'en lasse pas, le tympan de cette Abbaye est superbe !
    Bisous Eva
    8
    Mardi 9 Février 2010 à 14:27
    Je suis un admirateur de Viollet le Duc, merci donc pour cet exemple. Bonne journée à vous. Dominique
    7
    Dimanche 7 Février 2010 à 19:30
    Très jolies séries d'articles de cette abbaye que je visite pour la première fois avec tes belles photos.
    6
    Dimanche 7 Février 2010 à 14:42

    Sur le dernier article de cette série, je repositionnerai le lien sur le cloître qui jouxte cette abbatiale... http://eva.baila.over-blog.com/article-36019614.html
    Oui, il faut aller voir ce chef-d'oeuvre, et en sortant de là, il faut s'installer sur la terrasse d'un établissement de la Place Delthil pour déguster un sorbet au chasselas...

    5
    Dimanche 7 Février 2010 à 14:36

    Les sculptures figurant au tympan des porches des édifices religieux étaient destinés au Moyen Age, à raconter les écritures saintes au peuple qui ne savait pas lire... C'est une forme de bande dessinée en quelque sorte... Il en est de même pour les chapiteaux des cloîtres (notamment celui de Moissac ici :
    http://eva.baila.over-blog.com/article-36019614.html

    Amitiés Sandra. eva.

    4
    Dimanche 7 Février 2010 à 12:50
    c'est très beau.
    bonne journée et bises
    clem
    3
    Dimanche 7 Février 2010 à 12:22
    Eva,
    J'ai une prédilection pour la sculpture. Cette abbaye est un trésor qui mériterait d'être plus connue. J'admire particulièrement le réalisme des scènes évoquées. De grands artistes qui sont restés anonymes, comme le disait tantôt Soulages, et qui nous ont tout donné... Merci Eva. J'irai un jour voir cette abbaye qui mérite plus que le détour...J.
    2
    Samedi 6 Février 2010 à 20:14
    Vraiment très belle cette série, des détails d'une grande richesse, merci pour le partage et bon dimanche Eva.........
    1
    Samedi 6 Février 2010 à 17:46
    On pourrait passer des heures à étudier chaque détail des sculptures. Merci pour ces belles photos !

    Bisous,

    Sandra
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :