• Monastère d'Arbore (Suceava) 5

     

    Monastère d'Arbore

     

    En 1502, le boyard Lucas Arbore de la cour du Vovoïde Etienne Le Grand, choisit un petit village qui porte son nom et bâtit une église pour sa fille Ana. Fondé en 1503 le monastère est assez petit. Sa nuance prédominante est le vert. Les fresques furent exécutées une quarantaine d'années plus tard, sur ordre de la nièce de Lucas Arbore. Qu'elles aient échappé à la destruction, est un vrai miracle si l'on songe que l'église demeura privée de toit pendant plus d'un siècle.  

     

    Monastère d'Arbore.1jpg

     

    L'hymne à la vierge, appelée "l'assaut de Constantinople" peinte sur les murs extérieurs, prend à Arbore une signification différente. Dans la tradition byzantine, l'hymne à la Vierge est un cantique consacré à la gloire de la Vierge Marie. Ce chant lithurgique a été composé par Romanos pour glorifier l'Annonciation. 

     

    Monastère d'Arbore.5

     

    Monastère d'Arbore.6

     

    Selon les experts, la peinture murale de Moldavie illustre une légende remontant à deux sources différentes : l'une évoquant la bataille du Pont Milvius (312) au nord de Rome où s'affrontèrent les armées de Constantin et de Maxence proclamé empereur en 306. Ce fut le triomphe de Constantin et l'hagiographie chrétienne entoura sa victoire de légendes. Il aurait rêvé la veille de la bataille que le ciel lui recommandait de frapper les boucliers de ses soldats du signe de la croix et s'y serait conformé. Selon une autre légende, une croix immense serait apparue aux yeux de l'empereur, lui promettant la victoire...C'est celle-là qui a prévalue et que le peintre moldave a exécuté au dessus de la porte de sortie de l'église. La bataille devait, dans l'esprit de l'artiste, entretenir dans les coeurs, l'idée maîtresse de l'époque : celle d'un combat permanent contre l'occupant ottoman et la foi en la victoire finale.

     

    Monastère d'Arbore.4

     

    Les peintres de fresques en Bucovine, ont adapté le sujet à une situation réelle pour le transformer en une invocation résolument nationale.

     

    Monastère d'Arbore.2a

     

    Monastère d'Arbore.2b

     

     

    Deux petites fenêtres rectangulaires laissent filtrer peu de lumière... Mais la porte franchie, on entre dans un monde de magie religieuse et colorée...

     

    Monastère d'Arbore.7

     

    Monastère d'Arbore.8

     

    Monastère d'Arbore.9

     

    Monastère d'Arbore.9a

     

    Monastère d'Arbore.9b

     

    Monastère d'Arbore.9c

    « Monastère St Jean le Nouveau (Suceava) 4Monastère Sucevita (Roumanie) 6 »

  • Commentaires

    21
    Mercredi 26 Octobre 2011 à 09:25
    Magique.
    Que dire d'autre ? Magique
    20
    Mardi 25 Octobre 2011 à 22:18

    les fresques extérieures avaient un rôle de bandes dessinées pour les gens qui restaient dehors (à cause de la petitesse de l'édifice)... Les toitures largement débordantes avaient pour but de protéger le mieux possible ces dessins extérieurs... Les jours qui vont suivre, je montrerai d'autres églises, toutes plus belles les unes que les autres...

    19
    Mardi 25 Octobre 2011 à 21:45
    coucou
    c'est absolument magnifique
    merci de nous en faire profiter
    bisous et à plus
    18
    Mardi 25 Octobre 2011 à 21:42

    Le prochain billet concernera Sucevita, mais je montrerai bientôt Voronet... 

    17
    Mardi 25 Octobre 2011 à 21:06

    C'est un petit texte en souvenir de l'émotion que j'avais autrefois en pénétrant dans les cathédrales gothiques... La même qui saisit le promeneur dans les forêts de haute futaie... et le silence n'est pas un ennemi quand on est en paix avec soi-même, en cela tu as raison... Le silence est plein de bruissements de voix oubliées, plein de bruissements d'ailes d'oiseaux... le silence est un ami... Belle soirée à toi aussi Jack...

    16
    Mardi 25 Octobre 2011 à 18:27
    Bonsoir, chère Eva,

    A défaut de trouver l'emplacement pour commenter ton article "à un poète mélomane", je laisse ici ces quelques mots :

    L’indifférence de Dieu à la beauté des rois,
    et sa voix a celle de la paix,
    et nous n’avons rien à craindre d’elle
    parce qu’elle est tout silence,
    et moi j’aime bien y tremper mes lèvres.

    Je vous souhaite une belle soirée, Jack.
    15
    Mardi 25 Octobre 2011 à 13:46

    oui, c'est lui, c'est un pseudo... (son vrai nom est déjà pris par qqu'un de célèbre à la TV !)

    14
    G
    Mardi 25 Octobre 2011 à 13:40
    Ces photos me touchent vraiment parce que je suis roumaine. Je n' ai pas vu le Monastère Arbore mais j' ai visité le Monastère Voronet, la plus célèbre, de la même région.
    Bucovina c' est un lieu magnifique.
    Merci pour ces photos!

    Bonne après-midi à toi!
    13
    Mardi 25 Octobre 2011 à 12:25
    et il ne sait pas prendre de photos votre fils ? ou alors c'est lui andréa ? Bises. Dominique
    12
    Mardi 25 Octobre 2011 à 12:20

    Mais non Dominique, c'est mon fils qui a fait le voyage ! 

    11
    Mardi 25 Octobre 2011 à 11:09
    Passionnant ! C'est vrai que les fresques ont l'air exceptionnellement conservées. (Vous n'avez pas de photos prises par vous Eva ?) Bisous et bonne journée. Dominique
    10
    Lundi 24 Octobre 2011 à 18:18
    De très belles fresques, les couleurs ont bien tenu avec le temps !
    9
    Lundi 24 Octobre 2011 à 17:55
    Cela me rappelle vraiment ce que j'ai vu en Russie. Ces fresques, comme les vitraux chez nous raconte énormément de choses. Dans les églises orthodoxes, les murs sont ainsi couverts de peintures et les iconostases vont aussi du sol au plafond. C'est de toute beauté.
    8
    Lundi 24 Octobre 2011 à 15:47
    extraordinaire
    7
    Lundi 24 Octobre 2011 à 14:56
    Elles sont magnifiques ces fresques! Un vrai livre d'images...
    6
    Lundi 24 Octobre 2011 à 14:07

    Bientôt je montrerai le "bleu de Voronet"... 

    5
    Lundi 24 Octobre 2011 à 13:28

    Oui Jack, les monastères sont des lieux de silence et de recueillement, pas forcément de prière, mais de plongée en soi-même, et comme tu l'écris, ce silence favorise la germination de la sérénité, de la paix avec soi-même pour être en paix avec les autres... Mes amitiés Jack.

    4
    Lundi 24 Octobre 2011 à 12:46
    Bonjour,

    Le monastère défie les yeux en les comblant d'une multitude de scènes tout empreintes d'histoire, de moments où le silence a sûrement jeté des racines pour qu'il y pousse la paix.

    Merci pour cet instant coloré, avec toute ma sympathie, Jack.
    3
    DAN
    Lundi 24 Octobre 2011 à 12:35
    Je comprends qu'elles puissent être classées au patrimoine mondial de l'U.N.E.S.C.O.elles sont splendides surtout si l'on songe à leur condition de préservation antérieur.
    Je remarque qu'il y a un bleu qui, sur place, doit être extraordinaire. On a l'habitude des rouges bien conservés Pompéi-hercolanum), mais beaucoup moins des bleus d'où sa rareté !
    2
    Lundi 24 Octobre 2011 à 11:18

    Les églises peintes qui suivront cette semaine sont classées au Patrimoine Mondial de l'Unesco. Bisous Danae.

    1
    Lundi 24 Octobre 2011 à 11:14
    Elles sont magiques ces peintures et c'est un miracle qu'elles aient gardé toutes leurs couleurs en étant à l'extérieur. C'est ce que j'aurais aimé voir de ces monastères. Merci à ton fils de permettre que nous les voyons. Bises Eva
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :