• Montségur, l'épopée cathare.

     

     

     

    Montségur (en Occitan « Mont sûr ») abritera une communauté cathare importante. En 1215, le concile de Latran cite la forteresse comme étant un repère d’hérétiques. Le château accueillera les chevaliers faydits qui furent dépossédés de leurs terres par le traité de 1229. Parmi ceux-ci Pierre-Roger de Mirepoix, cousin de Raymond de Péreille qui sera le maître militaire de Montségur.

     

    Dans la 1ère moitié du XIIIe S, la forteresse subira pas moins de quatre sièges dont un seul sera couronné de succès. Ce dernier sera déclenché par le massacre de quelques inquisiteurs en 1242 à Avignonet par une soixantaine d’hommes issus de la garnison de Montségur.

     

    Le 1er mars 1244, Pierre-Roger de Mirepoix se voit contraint de négocier la reddition de la place fort. Les termes en seront les suivants :

    -         la vie des soldats et des laïcs sera épargnée,

    -         les parfaits qui renient leur foi seront sauvés

    -         une trêve de 15 jours est accordée pour les cathares qui veulent se préparer et recevoir les derniers sacrements.

     

     

    Le 16 mars 1244, après avoir refusé de se convertir, les hérétiques dont la femme et la fille de Raymond de Péreille descendent la pente sud-ouest du pog, et périssent sur le bûcher dressé pour un peu plus de  200 suppliciés.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

            Pour certains, le bûcher aurait été monté à 200m du castrum dans le « Prat dels Cremats » (le Champ des brûlés). Sur la stèle figure l’inscription : « Als catars, als martirs del pur amor crestian. 16 de març 1244 ». Pour d’autres, il semblerait que le lieu réel du bûcher soit sur la colline au-dessus du parking à droite du col en se rendant sur Montferrier.

     

    Source Wikipédia (extraits)

    photos eva baila  ©

     

     

     

    « Carcassonne.Le chat (Charles Baudelaire) »

  • Commentaires

    13
    Christel & Phili
    Vendredi 8 Août 2014 à 19:16
    Des photographies (Vue) superbes...Bonne soirèe,amitiès
    12
    Mardi 2 Décembre 2008 à 00:50

    Bonsoir Yann, je n'ai évoqué ici que les évènements historiques, mais il est vrai que Montségur est bien plus que cela, il se raconte en ces lieux que le trésor de l'église cathare dont on sait peu de chose serait parvenu finalement en Italie à Crémone; il se raconte l'histoire du Graal pyrénéen, mais le plus extraordinaire c'est le phénomène solaire selon lequel chaque année au solstice d'hiver, le 1er rayon de soleil à l'horizon traverse le chateau dans sa longueur, et au solstice d'été il traverse les 4 archères du donjon au N.O. (un phénomène comparable est visible à Quéribus). Certains y  voient un lien entre le culte solaire et la religion des Cathares. De quoi rêver n'est-ce pas ? eva.

    11
    Lundi 1er Décembre 2008 à 20:03
    Bonsoir Eva... C'est un endroit magnifique mais qui donne beaucoup d'émotions en touts points...mais Montségur garde encore une partie des ses mystères,certaines énigmes ne sont pas encore élucidées...
    10
    Samedi 29 Novembre 2008 à 07:45

    Un nid d'aigle pour sauver sa peau, pour défendre sa foi...

    9
    Samedi 29 Novembre 2008 à 07:43

    ça oui, une vue superbe ! Bon week-end Christel et Philippe.

    8
    Samedi 29 Novembre 2008 à 07:41

    oui, c'est grandiose !

    7
    Samedi 29 Novembre 2008 à 07:41

    Quand j'ai visité ce site, il y a maintenant plusieurs années, il y avait un guide extraordinaire, qui se prenait pour le maître des lieux, le gardien de la mémoire de tous ces malheureux suppliciés, et gare à celui qui n'était pas attentif à la mémoire des fantomes... 

    6
    Vendredi 28 Novembre 2008 à 22:06
    Quelle histoire Eva, quelle histoire. Quand je te dis que la réalité est plus extraordinaire que la fiction! Je ne connais pas Monségur, je n'ai jamais eu le courage d'y monter. Ce site est un vrai nid d'aigle. Je me contente de le regarder de loin...Merci pour cette belle évocation. As-tu vu Minerve et l'âme de la belle Aude qui hante les vieux murs?
    5
    Vendredi 28 Novembre 2008 à 22:01
    c'est magnifique, on croirait que la vie n'a pas d'emprises sur ces paysages, ces endroits ..en tout cas, les phots sont belles et lumineuses.. bonne soirée...et biosussss
    4
    Vendredi 28 Novembre 2008 à 21:24
    c'est agréable de monter sur la colline pour enlever les bûcher. clem
    3
    Vendredi 28 Novembre 2008 à 09:27
    J'ai vu le comm sur mon blog photo, merci. Pour le tressage en fait c'est pas si compliqué, c'est comme une tresse africaine. @bientôt
    2
    Vendredi 28 Novembre 2008 à 07:59
    j'imagine la difficulté de construire un chateau tout la haut !! les mecs ils avait pas froid au yeux !! ils etaient super motivé quand même ! ;0)
    1
    Vendredi 28 Novembre 2008 à 07:48
    merci pour cette leçon d'histoire !!
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :