• Nazim Hikmet, Devinette Parisienne.

     

    Nazim Hikmet par Celile Hanim

     

     

    "...Qu'as-tu aimé le plus fort à Paris ?

    C'est Paris.


    A qui as-tu porté des fleurs, mon camarade ?

    Au mur des Fédérés

    A une belle, fine comme un roseau.

    Lesquels parmi les tiens as-tu rencontrés à Paris ?

    Namik Kemal, Ziya Pacha, Moustapha Suphi.

    Et puis, la jeunesse de ma mère :

    elle fait de la peinture,

    elle parle français,

    elle est la plus belle du monde.

    Et puis j'ai rencontré aussi Mimi.

    Alors à quoi Paris ressemble-t-il ?

    Au peuple de Paris.

    Est-ce que tu crois en Paris, fils d'Adam ?

    Je crois en Paris."

     

    Nazim Hikmet, 15 mai 1958.

     

    Celile.jpg

     

    Nazim Hikmet était un Turc, poète, dramaturge, romancier et mémorialiste (21/11/1901-3/06/1963). Arrêté à plusieurs reprises pour ses convictions politiques, il a passé une grande partie de sa vie d'adulte en prison ou en exil. Sa poésie a été traduite en plus de cinquante langues.


    Son grand-père paternel, Nazim Pacha était le gouverneur de Salonique, libéral et poète. Son père Hikmet était diplômé du lycée de Galatasaray. Sa mère, Celile Hanim, linguiste et pédagogue parlait français, était peintre et musicienne.  

     

    Mur des Fédérés en 1900

    Mur des Fédérés en 1900.


    « Ulysse et Calypso.Le Clézio et Modigliani »

  • Commentaires

    8
    Lundi 5 Mars 2012 à 18:51

    J'ai trouvé ces deux portraits en cherchant Celile. Le portrait de Nazim est signé de Celile Hikmet, et l'autre portrait (qui est sans doute un autoportrait est tout à fait ressemblant avec les photos que j'ai trouvées d'elle) J'ai eu beaucoup de plaisir à faire ce billet. Je vais aller voir sur ton blog si je peux poster un com

    7
    Lundi 5 Mars 2012 à 16:58
    Jolie évocation de Paris. J'ai fait quelques recherches pour avoir confirmation qu'il s'agissait bien de portraits de Nazim Hikmet et de Celile Hanim, mais je n'ai pas trouvé de qui ils sont signés...
    6
    Lundi 5 Mars 2012 à 05:53
    Alors là, je ne connaissais pas du tout! Merci pour tout ce que tu nous fais découvrir.
    Passe une bonne semaine.
    5
    Dimanche 4 Mars 2012 à 19:00
    Il reviendra le temps des cerises
    4
    Dimanche 4 Mars 2012 à 10:49

    Oui, c'est touchant, depuis que je  voyage un petit peu, je ne cesse de le constater : dès que l'on parle de Paris, les sourires fleurissent, les yeux brillent, ça m'émeut toujours beaucoup. Je ne sais pas si l'on est toujours en France au pays de la liberté, mais il faudra bien un réveil des consciences pour redevenir au moins le pays de la belle tolérance... La seule perspective du contraire me révulse...

    3
    Dimanche 4 Mars 2012 à 09:26
    Bravo Eva,
    Voilà une belle façon de lutter avec tous les combattants de la liberté, liberté qui n'a pas de frontières, pas de murs qui enferment. Merci de montrer que ceux qui que l'on nomme étrangers ne sont pas différents de nous.
    Nazim Hikmet est précieux : il navigue entre deux mondes. C'est touchant pour les français de voir ce que symbolise la France pour eux : le pays de la Commune, de la liberté.

    POURVU QUE CE NE SOIS PLUS QU'UN MIRAGE ! POURVU ! el duende
    2
    Dimanche 4 Mars 2012 à 00:08

    oui, le mur des Fédérés du Père Lachaise est en partie constitué des pierres du véritable mur des Fédérés dont on voit la photo ici. Des trois photos trouvées sur le net, c'est celle-ci que j'ai préférée... Hikmet même s'il n'a pas été fusillé, a tout de même beaucoup souffert pour ses idées...

    1
    DAN
    Samedi 3 Mars 2012 à 22:46
    Un poète, dramaturge romancier que je ne connais pas du tout, s'il a passé une grande partie de sa vie en prison pour ses idées, c'est tout de même préférable, si l'on peut dire, au sort que les fédérés ont connu devant ce mur, qui, d'ailleurs,a été en partie reconstitué à côté du Père Lachaise, un monument à voir absolument pour ceux qui aiment l'histoire !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :