• Notre Dame de Paris (15 avril 2019)

     

    Notre Dame de Paris (Victor Hugo)

     

    « Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de monstres vomissaient sans relâche cette pluie ardente qui détachait son ruissellement argenté sur les ténèbres de la façade inférieure. »  Victor Hugo

     

    Notre Dame de Paris (15 avril 2019)

    « Misère d'amour...Par-dessus mon épaule... »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    9
    Dan
    Mardi 16 Avril à 23:33

    Cette cathédrale laisse un souvenir dans le cœur de chaque Français même s’il est athée !

      • Dan
        Mercredi 17 Avril à 10:32

        Tu as raison, et chez nous au Havre, les incendies et les bombardements ont aussi très endommagé notre cathédrale dédiée à Notre-Dame, ironie du sort !

      • Mercredi 17 Avril à 10:14

        J'ai pensé à ta ville du Havre tellement outragée par les bombardements et les incendies de toutes sortes...

    8
    Mardi 16 Avril à 17:46

    Sidération absolue, images dantesques sur l'écran de mes voisins-amis de Marrakech où je n'ai pas de télévision. Dormi quelques heures grâce au sommeil chimique.
    Mais savoir aussi la chaîne de solidarité, la communion dans le malheur de gens de tout bord et de tous pays, voir cette lumière humaine pour oublier celle du brasier.

      • Mercredi 17 Avril à 10:13

        Voilà, c'était dantesque, comme toujours tu as le mot juste... Et la video des sapeurs-pompiers de Paris est impressionnante (au-delà de l'émotion qu'un tel événement peut susciter... Et cette croix lumineuse qui se dresse dans le choeur au lendemain de la catastrophe...comme un reproche, ou comme un témoignage... Et cette croix rougeoyante depuis le ciel en pleine Semaine Sainte... Autant de symboles à faire pleurer le moins croyant... 

        Passé le moment d'affliction, la lumière humaine ne manquera pas de s'éteindre (comme d'habitude...) et rebonjour la "politique" et rebonjour les mesquineries, et rebonjour les concours de "beauf"...

    7
    Jean-François
    Mardi 16 Avril à 12:38

    Une année noire pour Paris ! Comme beaucoup, je suis resté scotché incrédule hier soir devant la télé. Notre Dame c'était vraiment le cœur de Paris. Le plus triste, c'est que pour les gens de ma génération on ne la verra jamais totalement restaurée car il faudra des dizaines et des dizaines d'années d'un travail minutieux pour la reconstruire à l'identique. Très triste vraiment. Elle était si belle vue des quais et de la Seine … 

      • Mercredi 17 Avril à 10:04

        Bonjour Jean-François, ce ne sera jamais "à l'identique" : plus de charpente en bois ! terminé ! obsolète ! Mais je pense qu'on retrouvera la flèche, la presque-semblable (d'apparence)...

    6
    Mardi 16 Avril à 11:06
    rony

    Triste, très triste... Citation touchante de vérité du grand Victor Hugo, merci.

     

      • Mercredi 17 Avril à 09:55

        Bonjour Rony, des mots prémonitoires d'Hugo... Merci à toi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :