• Omar Khayyam (Robaiyat XCV)

     

     

    Giverny 9b

     

     

    "Je n'ai pas demandé de vivre.

    Je m'efforce d'accueillir sans étonnement et sans colère tout ce que la vie m'apporte.

    Je partirai sans avoir questionné personne sur mon étrange séjour sur cette terre."

     

    Omar Khayyam (Robaiyat XCV)

     

     

    Giverny, le jardin de Monet

     

    photos eva

    « Le plus beau des océans... (Nazim Hikmet)La prophétie de Jean de Jérusalem (3) »

  • Commentaires

    28
    laura
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:22
    J'ai découvert Omar Khayyâm, grâce à Eva Baila, via Henri-Pierre, ailleurs.
    Ce fut une véritable révélation: je les remercie donc tous les deux, pour ce précieux cadeau.
    Depuis, j'ai acquis trois ouvrages, dont le merveilleux "Cent un quatrains, de libre pensée" (Gallimard; Connaissance de l'Orient); chaque jour, je lis ou relis deux ou trois poèmes, source de sérénité.
    Je vous en offre un, en reconnaissance:
    "Le jour de demain te fuit
    à jamais inaccessible;
    En spéculer aujourd'hui
    ne fait qu'assombrir ta bile.
    Si ton esprit est lucide,
    ne ruine pas ton présent,
    Puisqu'On te laisse ignorant
    de ce qui te este à vivre."
    27
    laura
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:22
    Dommage: le poème ne passe pas avec les retraits!
    Et je vois aussi une lettre sautée. Tant pis.
    26
    laura
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:22
    Merci par avance, et pour le respect d'Omar Khayyâm.
    C'est vrai que la musique est absolument adaptée!
    25
    laura
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:22
    Merci Eva et bon dimanche.
    24
    Dimanche 12 Février 2012 à 15:07

    bon dimanche à toi aussi Laura

    23
    Vendredi 10 Février 2012 à 14:29

    Omar Khayyâm est maintenant un ami pour moi... Sa lecture me fait beaucoup de bien...

    22
    Vendredi 10 Février 2012 à 14:26

    Il te sera dédié, ainsi qu'à Henri-Pierre, à Michel et Awatef...

    21
    Vendredi 10 Février 2012 à 10:56
    Un petit poème, simple et concis qui résume bien l'impermanence des choses, mis en scène par cette musique envoutante. Bonne journée à toi
    20
    Jeudi 9 Février 2012 à 19:29

    ce n'est pas grave Laura, pour les retraits, et la lettre, je l'ajouterai quand il fera l'objet d'un post...

    19
    Jeudi 9 Février 2012 à 18:27

    hé bien merci Laura... Chaque jour j'apprends quelque chose de Khayyâm, et toute la poésie de l'Orient m'apporte beaucoup de sérénité. eva

    18
    Jeudi 9 Février 2012 à 10:40
    On est des étincelles éphémères...
    J' aime les photos, surtout la premières.
    Passe une bonne journée!
    17
    Jeudi 9 Février 2012 à 08:19

    c'est que vois-tu, je le sens si proche de moi "dans une vie presque étrangère à soi"...

    16
    Mercredi 8 Février 2012 à 22:58
    Voyageur sans but dans une vie presque étrangère à soi.
    Quel magicien ce Khayyam auquel tu donnes les éclairages et les sons qui lui vont à merveille.
    15
    Mercredi 8 Février 2012 à 14:58

    Ne pas s'inquiéter ! la sagesse vient avec le grand âge ! tu as encore un peu de temps !

    14
    Mercredi 8 Février 2012 à 14:55

    En retrait du monde, il est possible de philosopher, mais "face à ce monde" il convient d'agir en solidarité, de résister et de lutter...

    13
    Mercredi 8 Février 2012 à 14:36
    Beaucoup de philosophie, mais qu'advient notre pensée réelle face à ce monde ?

    "Pas à Pas"
    12
    Mercredi 8 Février 2012 à 10:11
    Belle sagesse, mais je ne crois pas en être jamais capable!
    11
    Mercredi 8 Février 2012 à 08:56

    oui, heureusement que je l'ai trouvé avant de mourir... je serai moins seule...

    10
    Mercredi 8 Février 2012 à 07:26
    C'est la spécificité d'Omar sage et poète en avance sur son temps...
    9
    Mardi 7 Février 2012 à 22:52

    Non, je ne discute pas avec Omar... Il a toujours raison, surtout quand il m'invite à boire...

    8
    Mardi 7 Février 2012 à 22:19
    Bof, je ne vois pas ce qu'il y a à discuter. Personne ne sait, donc à partir de là, c'est l'imagination qui fonctionne et la tienne vaut celle des autres...
    7
    DAN
    Mardi 7 Février 2012 à 19:55
    Je trouve aussi !
    6
    Mardi 7 Février 2012 à 19:54

    oui, moi je vois ça comme ça : soit on ne me répond pas parce que je suis importune ou bien parce que c'est une question idiote, ou bien on me répond, et alors ça s'appelle un dialogue... Quand il n'y a pas de dialogue possible, il est inutile de poser des questions... Enfin, moi, je trouve !

    5
    DAN
    Mardi 7 Février 2012 à 19:48
    Evidemment vu comme ça :-)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Mardi 7 Février 2012 à 19:39

    ben, si quelqu'un te répond, on en recause !!!  

    3
    DAN
    Mardi 7 Février 2012 à 19:04
    Partir sans questionner personne sur mon étrange séjour ici bas je ne pense pas avoir cette sagesse, je suis bien trop curieux !
    2
    Mardi 7 Février 2012 à 15:03
    Apprecions ce que la vie a de beau et de bon a nous offrir.
    1
    Mardi 7 Février 2012 à 14:26
    Je pense aussi qu'il est étrange, notre séjour de fourmi sans importance sur cette terre. Cependant, c'est plutôt avec étonnement que je reçois ce que le vie m'apporte... étonnement et reconnaissance. Être en vie sur cette planète, maillon d'une chaîne humaine qui a débuté dans la nuit des temps et se poursuivra après nous est à la foi angoissant et merveilleux. Envers et contre tout, j'apprécie pleinement d'être là.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :