• On frappe (Jacques Prévert)


    Plumbago


    Qui est là
    Personne
    C'est simplement mon coeur qui bat
    Qui bat très fort
    A cause de toi
    Mais dehors
    La petite main de bronze sur la porte de bois
    Ne bouge pas
    Ne remue pas
    Ne remue pas seulement le petit bout du doigt.

    Jacques Prévert (Histoires)

    01 Tunis 022a 


    photos eva ©
    « La terre est bleue (Paul Eluard)L'invitation au voyage »

  • Commentaires

    15
    nabeth
    Vendredi 8 Août 2014 à 19:00
    Très bel album sur Istanbul que je connais si bien...
    Merci pour le voyage.
    J'ai des quantités de photos (de mauvaise qualité, pcq je les ai scannées à la va-vite)
    J'avais envie de vous en offrir une.... mais je ne sais pas le faire!!!
    Je vous lis sur le blog de M. GILIBERTI...
    Bonne fin d'année.
    Nabeth.
    14
    Lundi 28 Décembre 2009 à 21:12

    Bonsoir Nabeth, j'ai aimé vraiment beaucoup Istanbul... Je regrette de n'avoir pas pu y rester plus longtemps. Deux jours c'est peu. J'aurais aimé faire davantage de photos, des photos de la rue, des photos des pêcheurs sur le pont Galata par exemple... C'était une ville joyeuse, vivante, belle, les gens étaient chaleureux, ouverts, amicaux...
    Merci de votre visite. A bientôt sur le blog de Michel...

    13
    Lundi 28 Décembre 2009 à 21:04

    Bonsoir Domie, quelle photo ? la une ou la deux ?

    12
    Lundi 28 Décembre 2009 à 14:15
    Magnifique cette photo
    très belle aprés midi à toi !
    a bientot !
    11
    Dimanche 27 Décembre 2009 à 23:01

    Bonsoir Fathia, je te remercie et te souhaite aussi une bonne fin d'année.
    Bisous. eva.

    10
    Dimanche 27 Décembre 2009 à 22:48
    Bonsoir Eva, je frappe la porte avant d'entrer, et qui m'ouvre cette porte, un ange que je lui souhaite de tout mon coeur des joyeuses fêtes pour la fin d'année, beaucoup d'amour, de bonheur, de paix et de santé, bises
    9
    Dimanche 27 Décembre 2009 à 21:19

    oui Michel, l'amitié dans la corbeille de mes mains...

    8
    Dimanche 27 Décembre 2009 à 20:05
    La petite main a plein de charme, même si le petit doigt ne remue pas, mais vous, vous savez tendre les deux mains.
    @ bientôt Eva

    Michel
    7
    Dimanche 27 Décembre 2009 à 18:13
    un poème qui traduit un désespoir sans fond.
    bisous Eva.
    clem
    6
    Dimanche 27 Décembre 2009 à 18:09

    la passion amoureuse chez les artistes (poètes, peintres ou musiciens) est toujours source de grande souffrance...(hyper-sensibilité de l'artiste oblige !) Bonne fin d'année à toi. Bises.

    5
    Dimanche 27 Décembre 2009 à 16:31
    Deux jolies photos et la comptine de Prévert...
    4
    Dimanche 27 Décembre 2009 à 16:27
    La poésie de Prévert est presque une comptine...
    3
    Dimanche 27 Décembre 2009 à 15:55
    Pour celui ou celle qui attend et qui espère, la solitude est le pire des cauchemars que je ne souhaite à personne!
    Bon dimanche entouré des tiens!
    Bises.
    2
    Dimanche 27 Décembre 2009 à 12:16

    Il n'y a pas d'ntimité dans ce poème, juste la solitude de celui qui attend derrière la porte, qui attend que l'être aimé frappe à la porte, mais personne ne frappe... il entend juste le bruit de son coeur qui frappe dans sa poitrine, son coeur qui frappe pour rien, son coeur qui frappe pour quelqu'un qui ne vient pas... Il n'y a pas d'amour heureux dit Aragon, et il en savait quelque chose lui aussi qui était en ménage avec un poulpe, une pieuvre qui lui mettait des garçons dans son lit pour ne point avoir de concurrente... Bonne journée El Duende... Bises de fin d'année !

    1
    Dimanche 27 Décembre 2009 à 12:00
    Prévert est un grand enchanteur ! Si peu de vers pour dire le charme de l'intimité, quand la porte est close...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :