• "Palabras para Julia"

    "Palabres para Julia"

     

    José Agustín Goytisolo né à Barcelone le 13 avril 1928, fut très affecté par la mort de sa mère Julia en mars l938 sous les bombardements franquistes alors qu’il n’avait que 10 ans. En sa mémoire, il écrivit ce poème, et prénomma sa fille Julia.

    La vie est belle, tu verras

    Comment, en dépit des chagrins,

    Tu auras des amis, 

    Tu auras de l'amour,

    Tu auras des amis...

    Ne te livre  jamais, ni ne t'écarte du chemin, 

    ne dis jamais : Je n'en peux plus,

    je reste là ! Je reste là...

    Mais toi, à jamais souviens-toi

    De ce qu'un jour moi j'ai écrit

    Pensant à toi, Pensant à toi, comme j'y pense. 

     

     

    « Vilhelm Hammershøi, peintre de l'intériorité"Yo amaba aquella casa" »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    4
    Lundi 18 Février à 09:13

    Bouleversant

      • Lundi 18 Février à 18:34

        J'ai été moi-même si bouleversée par cette histoire, que j'ai mis en image un autre poème de José Agustín Goytisolo... En cherchant bien, j'ai trouvé des photos de la belle Julia Gay (de la flor de la jara...) 

    3
    Vendredi 15 Février à 19:53

    Bonsoir Eva, la vie est belle malgré tout , il y a des jours soleil et des jours pluie, mais , le soleil finit toujours par l’emporter si l'on y croit !

    2
    Vendredi 15 Février à 13:19

    BonJour Eva,

    La voix de Paco en 1969 était déjà émouvante. Que de poètes découverts par ses mises en musique !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :