• Palerme, la Chapelle Palatine.

    Palerme, Chapelle Palatine 9b

     

     

    Palerme, Chapelle Palatine 9a

     

    Le plafond de bois à caissons de la nef centrale, qui date de 1143, surprend dans une église chrétienne. Pour réaliser ce plafond en mugarna, (relief de stalactites de bois, peints à tempera selon une ancienne technique arabe) Roger II fit appel à des artistes de l'école de Samara en Irak. 


    Palerme, Chapelle Palatine 9c

     

     

    Palerme, Chapelle Palatine 9d

     

     

    Palerme, Chapelle Palatine 9e

     

    Palerme, Chapelle Palatine 9g

     

    Palerme, Chapelle Palatine 9h

     

    "Puisque j'ai été chassé du paradis, comment puis-je vous en parler si ce n'est avec toute l'amertume de mes larmes ?" écrivait Ibn Hamdis qui avait dû quitter la Sicile au XIIe s. Les jardins luxuriants, les patios et leurs fontaines, les dômes mauresques aux teintes éclatantes, les fortifications sarrasines, les palais somptueux des émirs aux intérieurs étincelants de dorures et les mosquées décorées de mosaïques lui manquaient douloureusement.  

     

    (extrait de SICILE, bibliothèque du voyageur, éditions Gallimard)


    Palerme, Chapelle Palatine 9k

     

    Palerme, Chapelle Palatine 9l

     

     

    Palerme, Chapelle Palatine 9n

    photos eva, juin 2011

    « Palerme, le Palazzo dei Normanni.Cefalù »

  • Commentaires

    14
    Laura
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:34
    Un grand merci pour cette visite si riche, si belle, qui éveille en moi bien des souvenirs et aussi bien des envies!
    13
    Mercredi 3 Août 2011 à 13:15
    Que c'est sublime !
    A bientôt
    12
    Mardi 26 Juillet 2011 à 21:55
    Sans voix.
    Mais heureusement, avec des yeux rassasiés de beauté
    11
    Lundi 25 Juillet 2011 à 21:43
    Bravo Eva pour tout ce que tu nous montres. Bonne soirée.
    10
    Lundi 25 Juillet 2011 à 20:44
    Un blog peut ne pas être futile Eva. La preuve, le vôtre...
    9
    Lundi 25 Juillet 2011 à 20:38

    Je vais vous dire en confidence, Dominique : lorsque je priais (autrefois, il y a très longtemps) ma prière était joyeuse et confiante, elle s'élevait gaiement comme la flamme d'une bougie (que dis-je ? d'un brasier !) et même dans les lieux austères, dans les cathédrales qui ressemblent aux forêts de chez moi, même dans ces lieux austères et froids, Dieu était un ami à qui je m'adressais joyeusement... A présent que je n'ai plus de mots, je réserve ma flamme (toujours aussi joyeuse -en apparence- ) à des choses beaucoup plus futiles (comme le blog par ex...)

    8
    Lundi 25 Juillet 2011 à 18:47

    Pour les envies je comprends... Dès que je rentre d'un voyage, je commence à penser au prochain !!!...

    7
    Lundi 25 Juillet 2011 à 18:10

    Pour moi c'était la première fois, et je sais enfin pourquoi je suis une Normande avec le physique d'une fille du Sud !...

    6
    Lundi 25 Juillet 2011 à 18:02
    Evidemment somptueux et un remarquable travail d'artistes et d'artisans mais je trouve que cette ambiance n'incite pas à la méditation et au recueillement. Je donne plutôt dans ce domaine dans la sobrièté. Bisous à vous et bonne soirée. Dominique
    5
    LNO
    Lundi 25 Juillet 2011 à 13:41
    je ne suis jamais allé à Palerme, mais je suis enchanté par les photos que tu nous a ramenées !
    4
    Lundi 25 Juillet 2011 à 12:46

    J'ai visité les Météores en Grèce (je n'ai vu de la Grèce que les Météores, et Santorin) et les Monastères recèlent des chapelles décorées comme tu le dis : pas un pouce qui ne soit exempt de fresques... 

    Ce soir je commencerai ma promenade à Cefalù, et j'ai vu que tu avais fait un billet très complet de Cefalù, je ne manquerai pas de le mettre en lien. 

    3
    Lundi 25 Juillet 2011 à 10:32
    Moi j'adore. C'est magnifique et tes photos sont ici particulièrement belles. Evidemment c'est chargé, mais c'est cela qui confère un caractère merveilleux à l'ensemble. Tu adorerais l'intérieur des cathédrales orthodoxes dans lesquelles il n'y a pas 1 cm carré qui ne soit peint ou décoré. Cette beauté écrase, comme pour nous montrer à quel point nous sommes petits devant l'Éternel mais magnifie tout et nous transporte très haut, remplis d'admiration par tant de merveilles.
    2
    Dimanche 24 Juillet 2011 à 22:32

    Oui, c'est un merveilleux travail d'artiste. Il faut savoir que les mosaïques sont un travail minutieux, les tout-petits carrés sont taillés un par un, et placés suivant un dessin préalable souvent imaginé par un autre artiste. L'ensemble représente un livre ouvert racontant les écritures, et destiné à ceux qui ne savaient pas lire (en ce qui concerne les cathédrales). L'effet de dorure était voulu pour magnifier la lumière, et créer une atmosphère propice au recueillement par des contrastes, des jeux d'ombre et de lumière et par l'emploi de couleurs symboliques... Si tu n'aimes pas cet art, tu n'aimerais pas non plus St Marc à Venise, ni Ste Sophie à Istanbul... Ce qui est incontestablement beau, c'est l'harmonie qui se dégage de l'ensemble...

    1
    Dimanche 24 Juillet 2011 à 21:56
    Moi, je n'aime pas tout ça. Je trouve ça beaucoup trop chargé mais il faut reconnaitre que c'est un fameux travail d'artiste!
    Bonne nuit.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :