• Partir...

     

    Partir...

     

    Sa voix était douce et soyeuse, et son accent de nulle part : elle prononçait toutes les syllabes avec une intonation à peine chantante, faisant à peine danser les mots à l'oreille...

      Elle lui dit alors :   "Tu aimes l'impressionnisme, que l'on regarde avec émerveillement en clignant les paupières pour faire vibrer la lumière, tu aimes Monet que j'aime aussi, mais je vais t'apprendre le Surréalisme...    Tu vois ce tableau, tu vois cette allée ombragée, c'est ici que l'on se quitte..."    Et lui, tout interdit de surprise, sans qu'il pût faire un geste, la vit franchir le cadre du tableau, et s'éloigner dans l'allée bordée d'arbres frémissants... Elle s'éloignait lentement sans se retourner, elle s'éloignait avec ses rêves et ses douceurs cruelles, elle s'éloignait pour se confondre avec l'enfant qu'elle n'avait jamais été... Elle s'éloignait enfin pour ne plus devenir qu'un petit point à l'horizon, un tout petit point, celui qu'on désigne habituellement dans la règle de la perspective, comme le point de fuite...   ( eva © )

    « Paul DelvauxSur des pages de roche, des pages de vie... »

  • Commentaires

    10
    Samedi 20 Mai à 19:45

    C'est ma foi une très belle définition que tu nous livre là du Surréalisme! Superbe d'intelligence et de sensualité!

    9
    Lundi 15 Mai à 09:37

    Bonjour Eva-Maïa

    Je découvre un bien joli tableau accompagné de superbes lignes comme les pages d'un livre que l'on feuillette avec bonheur

    et j'aime beaucoup !

    Belle journée ensoleillée

    Paula

      • Lundi 15 Mai à 09:50

        Merci Paula ! belle journée à toi aussi !

    8
    luc
    Dimanche 14 Mai à 23:54

    mais elle a laissé les effluves de son parfum qu'il garda, comme un trésor, en son être...... 

     

      • Lundi 15 Mai à 09:02

        Il y a toujours un moyen de rester dans le souvenir d'un homme... :-)

    7
    Ymi
    Dimanche 14 Mai à 18:40

    Profondeur de l'un, perspective chez l'autre. Texte et photo s'accordent merveilleusement. Délicieuse harmonie .

    Belle fin de dimanche, Eva !

    6
    DAN
    Dimanche 14 Mai à 17:33

    J'ai une mémoire visuelle, celle qui me permet de faire un blog comme le mien, dont je ne puis qu'être satisfait même si je n'y suis pour pas grand chose. Aaaah si j'avais eu la même mémoire pour les tables multiplications ! !  ! ..La vie est mal fait ma bonne dame wink2

      • Dimanche 14 Mai à 17:39

        à qui le dis-tu mon bon monsieur !

    5
    DAN
    Dimanche 14 Mai à 12:18

    J’avais commenté ce texte et le tableau à l’époque où tu l’avais publié, je les trouve toujours très beaux puisque le temps n’a pas de prise sur les trésors … wink2

      • Dimanche 14 Mai à 16:49

        ah bon ? Comment peux-tu te souvenir de ça ? il y a déjà si longtemps... frown

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :