• Paul Gauguin (1848-1908)

     

    Fatata Te Miti (1892)Gauguin

     

    Fatata Te Miti (1892)

     

     

    Femme au fruit (1893)Gauguin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Femme au fruit (1893)

      

    Gauguin (Et l'or de leur corps) 1901

     

    Et l'or de leur corps (1901)

    « Cadeau de mai.La maison du jouir... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    14
    el duende
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:54
    C'est le mythe du paradis perdu : des êtres beaux, paisibles vivant en harmonie entre eux et avec leur environnement superbe...
    13
    Mardi 11 Mai 2010 à 08:53

    Au Musée d'Orsay, en 2002 j'ai vu des toiles de Gauguin pour la première fois... avec émerveillement ! Ces dernières toiles (en général de grand format) tiennent amplement les promesses de sérénité et de mystère, au delà de tout ce qu'on peut imaginer...

    12
    Lundi 10 Mai 2010 à 23:41
    Te faruru (Ici on aime) c'est ce qu'avait inscrit Gauguin à la porte de la maison du jouir.
    Un grande sérénité se dégage de ces toiles que je rêve de voir en vrai...
    11
    Dimanche 9 Mai 2010 à 18:05
    Bonjour Eva,

    Les couleurs chez Gauguin m'ont toujours comblée de joie. Surtout bien sûr dans ses tableaux de Polynésie, avec les formes gracieuses et pleines de ces femmes : je les trouve tout simplement magnifiques !

    gros bisous,

    Sandra
    10
    Dimanche 9 Mai 2010 à 17:29

    Jeanine, tu es mon 6000ème commentaire... Ce n'est pas que cela soit important, je vois un signe du hasard, mais tu es toujours si fidèle que j'ai voulu que tu le saches... d'autant plus que ce 6000ème com (depuis avril 2008) tombe sur ce billet-hommage à Gauguin et Brel que j'aime tant. Je t'embrasse très fort, et très affectueusement.

    9
    Dimanche 9 Mai 2010 à 17:07
    Deux magnifiques artistes réunis sous le ciel des Marquises.
    La première fois que j'ai écouté cette chanson de Brel, j'entendais : ô marquise ! et j'imaginais une dame gracieuse et capricieuse à qui s'adressait le chanteur !
    8
    Dimanche 9 Mai 2010 à 11:29

    J'ai vu des vrais Gauguin au Musée d'Orsay ! C'est un émerveillement ! Oui Gauguin est vivant, oui Brel est vivant, on ne pourra jamais les oublier. Bises Danae (il fait terriblement froid en Normandie, les chauffages tournent comme en plein hiver !)

    7
    Dimanche 9 Mai 2010 à 10:17
    En écoutant cette chanson des Marquises par Brel et en restant éblouie par les couleurs des toiles de Gaughin, cela me rend nostalgique tout à coup car à un moment de ma vie, je voulais aller là-bas voir leurs tombes à tous les deux ! Vouloir ce n'est pas toujours pouvoir ! En tous cas ce sont deux grands personnages qu'on ne pourra oublier, jamais. Bon dimanche Eva et bises
    6
    Dimanche 9 Mai 2010 à 09:30

    Oui, ceux-là sont des grands et ont gagné l'immortalité, mais je suis convaincue que même les anonymes ne meurent pas tout à fait tant qu'il y a au moins une seule personne pour les faire vivre encore par le souvenir... ne serait-ce qu'en pensée, ne serait-ce qu'en prononçant silencieusement leur nom... avec tendresse, avec amour...

    5
    Dimanche 9 Mai 2010 à 08:49

    Quand j'aurai bien pris possession de tout ton livre Chris-Tian, je ferai un post... je te promets...

    4
    Dimanche 9 Mai 2010 à 07:50
    Ils nous manquent ces grands ! Mais tu es là pour nous les faire vivre encore. Barbara et Brel, très amis, ont fait un film ensemble. Je t'embrasse et un bon dimanche Eva.
    3
    Dimanche 9 Mai 2010 à 07:49
    O je n'avais pas entendu Brel. Quel bonheur pour commencer mon dimanche ! Merci. J'adore.
    2
    Dimanche 9 Mai 2010 à 07:48
    Ecoutons la chanson de Barbara où elle pleure son ami mort : Jacques Brel qui est parti retrouver Gauguin... "Il a dû s'étonner Gauguin", Barbara...
    1
    Dimanche 9 Mai 2010 à 03:02
    Et un autre cadeau de mai Eva, le duo Brel et Gauguin est réussi. Et moi toutes ces couleurs continuent de m'éblouir, en ce moment, je découvre la peinture Haitienne et ces couleurs m'y renvoient.

    Un bon dimanche

    Caroline
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :