• Petit hameau de son enfance...

    (à celui qui tient la ficelle du cerf-volant)

      

    Petit hameau de son enfance,

    Vert théâtre des amours enfantines, des courses de garnements,

    des rogations à travers la campagne avec le curé du village,

    de ferme en ferme, de chemin en chemin,

    Souvenirs anciens mais vivaces et précis,

    Repas frugal de midi sous le préau de l’école,

    Veillées d’espanouillades bercées de contes de Marche-la-Nuit,

    ou confection soigneuse de  manoques de tabac,

    Occitans et frioulans mêlés, fraternels et complices, solidaires dans le dur labeur…

    Où êtes-vous belles cousines, parents aimés de cette tribu …

    Presque tous perdus, éparpillés… comme les heures éblouies de son enfance…

     

    eva, texte et photo © 2008

     

    « Loin de moi...Le désir... »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    55
    Philippe & Chris
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:41
    Une photographie qui inspire le calme serein et un beau texte dont tu as le secret d'écriture... Bonne année et tous nos voeux de bonheur ! Bises et amitiés.
    54
    laura
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:41
    Doux.
    Nostalgie quand tu nous tiens.
    Jolie photo, carte postale à faire éditer.
    Merci, chère Eva.
    53
    tof '
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:41
    Bonsoir Eva,
    je recherchais le petit texte que tu as écrit sur ton école, illustré d'une fort belle photo, et je suis tombé sur ce poème et ce hameau... très beaux!
    Je me demandais si tu serais intéressée par une contribution au prochain recueil collectif LAT, dont le thème est "l'enfance"... Il y a déjà quelques belles participations. Je suis disponible pour plus d'informations...
    A bientôt
    tof'
    52
    Jeudi 6 Septembre 2012 à 14:21

    je t'ai envoyé un mail, si toutefois les pièces jointes ne s'ouvrent pas, dis-le moi... 

    51
    Dimanche 6 Mars 2011 à 21:30
    C'est fabuleux .
    A bientôt
    50
    Jeudi 3 Mars 2011 à 05:20
    Tu me parles d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas comprendre...
    Les choses ont bien changé...
    Bonne journée
    49
    Mercredi 2 Mars 2011 à 21:37

    en fait, c'est dédié à mon mari, je parle de son enfance dans le sud ouest de la France, de sa famille (mi occitane, mi italienne). Les espanouillades sont les veillées d'autrefois pendant lesquelles on ôtait les feuilles autour des épis de maïs, on faisait ça entre voisins... C'était l'occasion de raconter des contes, des histoires...

    48
    Mercredi 2 Mars 2011 à 21:26
    espanouillades? Ckoiça?
    Tu as perdu tes cousines de vue? Moi, je ne vois presque plus personne. En me mariant, j'ai déménagé et je suis loin de la famille.
    47
    Lundi 28 Février 2011 à 16:39

    Merci Bernard, j'ai hâte de retrouver le Sud-Ouest ! (pas avant le mois de mai je crois bien !)

    46
    Lundi 28 Février 2011 à 14:22
    Encore bravo pour ce joli texte. Bonne journée.
    45
    Dimanche 27 Février 2011 à 16:44
    Une vraie petite merveille cette photo chère Eva, merci pour la belle lumière de ce petit hameau, je m'y verrai bien installée par là-bas...
    44
    Samedi 26 Février 2011 à 19:22
    Ce sont des souvenirs anciens mais combien présents dans notre mémoire.
    Les processions , j'en garde un souvenir grandiose
    Je ne sais si la jeunesse d'aujourd'hui aura de tels souvenirs lesquels
    Joli petit village
    Bises
    43
    Vendredi 25 Février 2011 à 20:30
    un joli village niché dans la verdure, comme une carte postale, mais si vivant par tous ces souvenirs!
    42
    Vendredi 25 Février 2011 à 13:45

    C'est vrai Laura, c'est un village de carte postale, et quand on fait le tour de la petite route unique qui traverse le village, on longe des plantations de pruniers d'ente (les prunes dont on fait les pruneaux d'Agen !)

    41
    Vendredi 25 Février 2011 à 10:30

    Dans le fond, heureusement qu'il me tient solidement... Il m'empêche de faire des bêtises !!

    40
    Vendredi 25 Février 2011 à 10:28
    Je comprends mieux maintenant ! Quoi de plus beau que de s'imaginer libre dans le ciel, le rêve oublie qu'une personne en tient les rênes !!! Ah voila que je gâche tout ! J'aime "ironiser" cela m'amuse et c'est ma liberté !!!! Bisous Eva
    39
    Vendredi 25 Février 2011 à 10:16
    38
    Vendredi 25 Février 2011 à 10:07
    Un joli village aux toits chaleureux de briques rouges dont tu évoques le souvenir avec mélancolie ! Bises Eva
    je n'ai pas trouvé le cerf-volant !
    37
    Vendredi 25 Février 2011 à 09:18

    Bises Dominique, je vais vous voir...

    36
    Vendredi 25 Février 2011 à 09:15

    Chère Mathilde ! justement, hier soir, je relisais un com de toi sur ce blog, un com où tu disais qu'autrefois tu écrivais davantage, et que petit à petit ça s'était éteint... et je me disais que c'était vraiment dommage parce que tu écris si bien, avec une telle sensibilité (la même que celle qui imprègne tes photos merveilleuses...) 

    35
    Vendredi 25 Février 2011 à 09:10
    Des mots si beaux! Si toi! Et je comprends mieux, finalement le tapis rouge malgré sa splendeur me lasse et je sais maintenant où te retrouver, c'est avec un réel plaisir!! à bientôt Eva! Bon WE
    34
    Vendredi 25 Février 2011 à 09:05
    Douce nostalgie dans ce texte. et bien belle photo. Bisous et bonne journée Eva? Dominique
    33
    Jeudi 24 Février 2011 à 22:49

    J'ai ressorti ce billet un peu ancien, avec la photo si lumineuse, plus ancienne encore... Je ne me lasse pas de ce petit village qui n'est plus qu'un souvenir, parce que transformé par des constructions trop nouvelles et serrées les unes contre les autres... C'est toute la campagne de France qui subit à outrance cette urbanisation stupide...

    32
    Jeudi 24 Février 2011 à 22:46

    Oh Michel, si vous saviez... Cette photo est ancienne déjà, et le village effectivement s'est agrandi de constructions nouvelles qui l'ont défiguré... Nous n'y passons plus, c'est trop triste... Ne restent que les souvenirs...

    Moi aussi je vous embrasse.

    31
    Jeudi 24 Février 2011 à 22:03
    Texte ravissant, profond, savoureux de tant de mots si colorés, si "voyageant". Et le village, même s'il s'est agrandi de constructions nouvelles, doit rester bien beau.
    Je vous embrasse
    Michel
    30
    Jeudi 24 Février 2011 à 19:51
    c'est le hameau du bonheur, un véritable havre de paix entouré de verdure;
    et un beau poème pour accompagner cette belle image;
    bisous et bonne soirée, Eva
    29
    Jeudi 24 Février 2011 à 19:51
    Les souvenirs d'enfance que tu évoques si bien restent bien présents et vivants. Un cadre lumineux !
    28
    Jeudi 24 Février 2011 à 19:25

    Quand je vois un paysage comme ça, je sors mon appareil photo et je clique... Avant l'APN je portais l'objectif à hauteur de mon oeil gauche, je fermais l'oeil droit, je zoomais + ou - je me déplaçais sur la route, j'évitais les obstacles, ou bien je cherchais un premier plan.... Mais toujours, toujours, j'écoute... j'écoute les sons alentours, les bruits, les chants d'oiseaux, les paroles de celui qui "tient la ficelle du cerf-volant"... ils sont le vecteur aussi des émotions dont tu parles... et ils déposent en couches successives des souvenirs pour l'hiver...

    27
    DAN
    Jeudi 24 Février 2011 à 19:19
    Je fais bien parfois d'attendre pour mettre un commentaire car j'ai eu l'explication de mots inconnus de moi. Sinon quand je vois un paysage comme ça je déplie mon siège je m'assois et je contemple, il ne me faut pas toujours des mots pour que les images ou les sensations entrent dans ma pôve tête, je les laisse entrer et me laisse envahir par les émotions qu'ils procurent sans réfléchir !
    26
    Lundi 26 Juillet 2010 à 18:43
    Joli texte où beaucoup de personnes pourraient s'y reconnaitre. A+
    25
    Lundi 26 Juillet 2010 à 11:39
    Joli texte ou beaucoup de personnes pourrait s'y reconnaitre. A+
    24
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 23:10

    Bonsoir Espérance, j'ai toujours beaucoup de mal à circuler sur ton blog... Ce soir je n'ai toujours pas pu laisser de com ! ça buggue beaucoup ces temps-ci sur OB paraît-il !!

    Je suis une Normande qui rêverait (depuis longtemps) d'être expatriée dans le Sud(Ouest)... On ne fait pas toujours ce que l'on veut !!

    23
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 22:06
    Bonsoir!
    Je suis une Normande expatriée dans le sud depuis 1976 et je dois dire que la verdure m'a toujours manquée!!L'odeur de l'herbe fraichement coupée est une odeur merveilleuse!!
    Bonne et douce soirée!!
    Amitiés:CLAIRE
    22
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 21:26

    Le bonheur, la sérénité, la joie de vivre librement proche de la belle nature, au fil des saisons...Bisous Jean-Luc.

    21
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 21:25

    ça me faisait tellement rêvé ! ces souvenirs-là je les ai fait miens...

    20
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 21:24

    Espanouillade : j'ai expliqué cela en réponse à El Duende... C'est presque mon hameau, puisque je l'ai photographié ! (je plaisante, c'est l'endroit où mon mari a passé son enfance) Bises Dominique. eva.

    19
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 21:19

    impossible de retenir le temps, ni celui de l'enfance, ni celui de la maturité...

    18
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 21:17

    j'évoque ici l'enfance de qqu'un d'autre que moi, très proche, et qui m'a fait rêver longtemps...

    17
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 21:16

    oui, un bel endroit, malheureusement envahi à présent par des constructions récentes...

    16
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 14:50
    Un bon retour vers l'enfance , avec des mots pleins d'émotion et de nostalgie. Et une photo qui inspire sérénité et quiétude . Belle inspiration , Eva.
    Bisous et bon week end
    15
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 13:59
    Donc tu m'as tout expliqué, tous ces mots que je ne connaissais pas... Et ce tabac exotique en plein centre de la France... une découverte...
    Quand à ton évocation... Tu l'as tellement bien assimilée cette enfance d'autrui qu'on dirait que tu l'as vécue toi-même... N'est-ce pas un bel exemple d'unité?
    14
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 12:37
    Tendre nostalgie et très beau texte. Qu'est qu'une espanouillade ? Et c'est véritablement votre hameau ? Bisous et bonne journée. Dominique
    13
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 11:24
    On imagine bien dans ce joli hameau les jeux entre cousins, l'été flamboyant. Ah ! Si nous pouvions retenir le temps !
    12
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 10:37
    C'est vrai qu'en voulant raconter son enfance, on voudrait tout à coup retrouver tous ces gens qui vous ont entourés, que l'on a aimés et qui ont disparu ! Jolie diatribe comme à ton habitude Eva. Bises
    11
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 06:59
    Retour en arrière, souvenirs d'enfance, bel endroit...bise eva, bonne journée...
    10
    Mercredi 31 Décembre 2008 à 18:35
    Eparpillés, oui... A celui qui tient la ficelle du cerf-volant De son doux coeur d' "enfant" Souvenirs anciens, souvenirs-mystères Petits lucanes crépusculaires... Bonne et belle soirée;) Bises
    9
    Mardi 30 Décembre 2008 à 22:52

    Tu as tout vu M'Bark ! Bises à toi.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Mardi 30 Décembre 2008 à 22:51

    Bonheur de l'enfance...

    7
    Mardi 30 Décembre 2008 à 22:51

    Souvenirs d'enfance : doux et précieux... merci Clem de ton passage.

    6
    Mardi 30 Décembre 2008 à 22:50

    Espanouillade : épluchage des épis de maïs (panouille = épi de maïs)
    Manoque: paquet de 25 feuilles de tabac disposées en rosace(la 25ème attachait le paquet).
    "Marche la Nuit" ou "Diable à tout" faisait peur aux enfants dans les contes.
    Le hameau de Perricard (commune de Montayral, sur les versants de la vallée du Lot en limite du Quercy).
    Et voilà ! Bises à toi Jeanine.

    5
    Mardi 30 Décembre 2008 à 22:35
    Où étais-ce ce charmant petit coin niché dans le verdure? En voilà un qui a eu de la chance et qui doit avoir de superbes souvenirs en culotte courte au contact de la nature! Et en plus il a un cerf-volant pour continuer à rêver et à trotter dans la campagne... Tu nous dira ce que sont les espanouillades (spagettis?). Bonsoir Eva;J
    4
    Mardi 30 Décembre 2008 à 21:28
    les souvenirs les ramènent au village. bonne soirée clem
    3
    Mardi 30 Décembre 2008 à 19:34
    "La vie est là Simple t tranquille" Au sommet de l'arbre chante Un oiseau Sur cette rose flotte Un papillon Dans cette chaumière roucoulent Deux tourtereaux Demain le solei sera toujours là Toi , moi et tous les autres Nous danserons la gigue Et la vie El Maghfour
    2
    Mardi 30 Décembre 2008 à 19:17

    Amitiés à toi Babsy.

    1
    Mardi 30 Décembre 2008 à 12:21
    De beaux souvenirs !!!Bises,babsy
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :