• Philippe Soupault et Ré

     

    Re-Soupault.jpg

     

    Rien que cette lumière que sèment tes mains

    Rien que cette flamme et tes yeux

    Ces champs cette moisson sur ta peau

    Rien que cette chaleur de ta voix

    Rien que cet incendie

    Rien que toi

     

    Car tu es l'eau qui rêve

    Et qui persévère

    L'eau qui creuse et qui éclaire

    L'eau douce comme l'air

    L'eau qui chante

    Celle de tes larmes et de ta joie

     

    Solitaire que les chansons poursuivent

    Heureux du ciel et de la terre

    Forte et secrète vivante

    Ressuscitée

    Voici enfin ton heure

     

    C'est demain dimanche

    Il faut apprendre à sourire

     

    (Philippe Soupault)

    photo Ré Soupault : autoportrait à Hammamet

     

    Re-Soupault--self-portrait.jpg

    Ré Soupault, autoportrait à Tunis (1939)

     

    Avec ses amis André Breton et Louis Aragon, Philippe Soupault participe à l'aventure Dada, puis ensuite se tourne vers le surréalisme dont il est l'un des principaux fondateurs avec André Breton. Le 7 novembre 1933, lors de la "fête de la révolution" à l'ambassade soviétique où se retrouve le "tout-Paris intellectuel", Philippe Soupault fait la rencontre d'une Allemande, Ré Richter. Ils se marient en 1937. Ré Soupault fait déjà partie du cercle d'artistes parisiens qui évoluent autour de Man Ray, Fernand Léger, Elsa Triolet, Max Ersnt et bien d'autres. Cette ancienne élève du Bauhaus et amie des dadaïstes berlinois, leur fait découvrir l'avant-garde allemande jusque-là peu connue en France.

     

    Le couple Soupault sillonne le monde, lui écrivant, elle, photographiant. 

    En 1936, Philippe Soupault est chargé par Léon Blum, alors Président du Conseil du Front Populaire, de lancer une nouvelle station antifasciste "Radio-Tunis" qu'il dirigea de 1937 à 1940. En 1941 ils voyagent à vélo à travers toute la Tunisie, pour rencontrer la population, voir de leurs propres yeux la réalité et en faire part. Pourchassé tant par la police de Vichy que par la dictature nazie, Soupault est emprisonné pendant six mois. Les Soupault parviennent par un heureux hasard à fuir clandestinement hors de Tunisie en novembre 1942, un jour avant que les troupes allemandes de Rommel n'envahissent Tunis.  

     

    Les deux videos qui suivent témoignent de cette période tunisienne.

     

     


     

     

     

     


     

    « Albert Camus aurait eu 100 ans aujourd'huiLorca et Léonard Cohen »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    13
    colette
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:00
    Au-delà de l'oeuvre, du message, de la dignité de cette dame aux souvenirs émouvants, merci pour les images.
    J'aime Tunis, j'ai arpenté encore très récemment la médina, il y a au nord, moins commerçant, des patios somptueux ! Il faut juste pousser la porte, s'excuser d'être là et figer ces décors dans des clichés immobiles... Bonjour Eva.
    12
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 19:42

    avec plaisir bien sûr ! et pour moi aussi, grosses bises !

    11
    DAN
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 19:40
    Merci Eva et permet à un "vieux" papy de t'embrasser ;-)
    10
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 19:32

    Bravo ! Félicitations encore ! Je suis heureuse pour toi et toute ta famille ! Longue vie et bonheur au petit Hugo !  

    9
    DAN
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 19:29
    Il s'appelle donc Hugo et est donc né ce 8 novembre, c'est ballot car s'il était né le 11 novembre cela aurait été le même jour que son "papy-DAN" (rire)
    8
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 19:24

    Je vous envie un peu Colette, d'être allée à Tunis récemment... J'aimerais tant reprendre la température de ce pays que j'aime tant... Je suis heureuse que vous ayez aimé ces deux videos si émouvantes...

    7
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 19:23

    c'est vrai ?????? bien vrai ? tu as un petit ? garçon ou fille ? félicitations, meilleurs voeux de santé et bonheur à ce nouveau petit terrien ! 

    6
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 19:20

    Un couple fascinant ! tu te rends compte un peu ? faire du journalisme à vélo ! Deux videos très émouvantes, il aurait été dommage que tu ne les regardes pas ! Bonne soirée Jamadrou ! 

    5
    DAN
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 18:35
    On peut continuer la pratique artistique sans pour autant vouer au gémonies ceux qui nous ont nous précédé, mais bon, chacun accroche sur ses murs ce qui lui plait après tout je n'ai rien à redire à ça.
    Bonne soirée Eva et désormais (depuis tout à l'heure) tu peux m'appeler papy (rire)
    4
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 18:16

    Soupault considéra l'aventure Dada comme "une table rase nécessaire" pour ensuite se tourner vers le surréalisme. Le Dadaïsme est un rejet de la raison et de la logique, et marque avec son extravagance notoire sa dérision des traditions. Les artistes Dada se voulaient irrespectueux en affichant un mépris total envers "les vieilleries" du passé, dans la plus grande liberté d'expression, en utilisant tous matériaux et supports possibles. Pour la première fois, les femmes sont acceptées comme des artistes à part entière, camarades de jeu et complices dans les manifestations,"traitées comme des collègues" et non plus seulement comme des amantes, des "animatrices douées" ou des "objets de sublimation dans l'art" !

    Tu vois Dan... que le mouvement Dada n'a pas présenté que des mauvais côtés ! Quant aux aspects monétaires disproportionnés que prennent certaines oeuvres (qui n'ont rien à voir avec l'Art) tu sais bien que ça ne dépend que du rapport entre l'offre et la demande... Si certains milliardaires veulent acheter des horreurs hors de prix... ma foi, tant mieux pour les petits rigolos qui pondent ce genre de trucs.

    Lorsque j'ai fait le billet, j'ai d'abord trouvé le poème. Puis j'ai cherché à qui ces mots pouvaient être destinés. J'ai trouvé Ré (Soleil), puis les deux vidéos... Et j'ai découvert un couple tellement intéressant, tellement plein d'humanisme dans cette période tourmentée que j'ai décidé de poster aussi les videos. En plus, ces images de Tunisie, cette Tunisie que j'aime tant, et qui est en si grande période de mutation, ces images sont tellement belles... Tout me parlait ! mais... comme tu dis, ce serait trop long à développer ! Bonne soirée Dan !

    3
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 09:31
    Eva je viens de regarder (ces deux vidéo réalisées par Frédéric Mittérand), d'écouter Ré
    vois-tu mon émotion?
    une page d'histoire si bien racontée! sans parti pris, édifiante. Quel homme ce Philippe, quelle femme cette Ré!
    Eva je ne peux que te remercier de m'avoir fait découvrir l'Histoire ainsi.(ton Histoire, notre Histoire)

    et les yeux de Ré, ses paroles pesées posées délicatement me font continuer à penser que l'amour transcende.
    A+ Eva sur les chemins d'écriture.
    2
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 08:53
    je n'ai pas envie de tout savoir...
    je ne veux voir que les deux premières photos et le poème.
    c'est magnifique, je suis très émue, une larme, des frissons à fleur de peau
    est-ce l'amour qui transcende
    ou est-ce un amour transcendé qui pousse à vivre avec intensité?
    1
    DAN
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 08:17
    La part "artistique" du mouvement "dada" est, pour ma part contestable, Marcel Duchamp a quand même fait de grosses conneries qui aujourd'hui sont encensées et que je n'approuverais jamais.
    Par contre du côté politique leur attitude, là, n'est pas contestable.
    Les images des années 30 sont superbes, bref il y aurait beaucoup de chose à dire mais ce serait trop long.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :