•  

    Voyage immobile

     

     

    "Suis ta destinée,

    Arrose les plantes,

    Aime les roses,

    Le reste est l'ombre 

    D'arbres étrangers.

     

    La réalité

    Est toujours plus ou moins

    Que ce que nous voulons.

    Nous seuls sommes toujours

    Egaux à nous-mêmes..."

     

    Fernando Pessoa.

     


    8 commentaires
  •  

    "ô musique d'encre, musique

    Musique des charbons enterrés

    Douce, pensante qui nous délivre

    Avec ses phosphores secrets."

     

    Antonin Artaud 

     


    2 commentaires
  • Incontro (Cesare Pavese)

     

    Incontro

    Queste dure colline che han fatto il mio corpo
    e lo scuotono a tanti ricordi, mi han schiuso il prodigio
    di costei, che non sa che la vivo e non riesco a comprenderla.

    L’ho incontrata, una sera: una macchia più chiara
    sotto le stelle ambigue, nella foschia d’estate.
    Era intorno il sentore di queste colline
    più profondo dell’ombra, e d’un tratto suonò
    come uscisse da queste colline, una voce più netta
    e aspra insieme, una voce di tempi perduti.


    Cesare Pavese

    Rencontre

     

    Ces dures collines qui ont fait mon corps,

    Et le secouent de tant de souvenirs, ont fait naître le prodige

    De cette femme qui ne sait pas que je la vis et je ne peux pas le comprendre.

     

    Je l'ai rencontrée un soir : une tâche plus claire

    Sous les étoiles ambiguës, dans la brume d'été.

    C'était alentour de l'odeur de ces collines

    Au plus profond de l'ombre , et tout à coup résonna,

    Comme sortie de ces collines, une voix plus claire

    Et âpre à la fois, une voix des temps perdus...

     

    Cesare Pavese.

    photo Katia Chausheva  ici  

     

     


    4 commentaires
  •  

    Rivages (Eugenio Montale)

     

    Pouvoir,

    semblables à ces branches

    hier décharnées et nues, aujourd'hui pleines

    de frémissements et de sève,

    entendre

    demain, nous aussi, parmi parfums et vents,

    un flux nouveau de songes, l'afflux pressant

    et fou de voix vers une issue ; et dans le soleil

    qui sur vous s'élance, rivages,

    refleurir !

                             Eugenio Montale (Riviere) 

     


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique