•  

    Chambre secrète...

     

    Photo Francesco Pagni

     

     

    Chant (chambres secrètes)

     

    "Et nous ne saurons jamais,

    de quelles chambres secrètes jaillit le chant,

    Et de quelle absence lointaine naissent les peurs, la colère, la tendresse ou le regret,

    Et de quelle nostalgie naît la voix et fuse ce long sillage plaintif

    qui encore maintenant, nous emporte de façon imprévisible."

     

    Merci à Francesco pour la découverte de cette création troublante de Gianmaria Testa.

     

     


    3 commentaires
  •  

    Poussière de craie...

    photo Brassaï

     

    "...chaque jour qui passe
    je griffe d'un trait
    les murs de cette ville..."

     

     

     on peut retrouver Francesco ici : My Blow Up

    et sa play-liste ici : Youtube

     

     


    2 commentaires
  • Liberté Grande

     

    Mais aujourd'hui

    un jour comme les autres

    tu as posé tes mots sur mes rêves

    et moi qui ne savais pas voler

    je me suis perdue dans le ciel…

     

    Eperdue… sans toi…

     

     

     


    4 commentaires
  • Le cheval de Turin ((A Torinói ló)

     

    Janvier 1889, Turin. Le philosophe allemand Friedrich Nietzsche s'oppose au comportement brutal d'un cocher fouettant violemment son cheval qui refuse d'avancer. Nietzsche sanglote et enlace l'animal. Puis son logeur le reconduit à son domicile. Le philosophe y demeure prostré durant deux jours avant de sombrer, au cours des onze dernières années de son existence, dans une crise de démence. Tel est le prologue initial du film qui s'attache ensuite à décrire minutieusement la vie du cocher, celle de sa fille, et enfin celle du cheval. C'est le dernier film du réalisateur Béla Tarr qui décida d'arrêter le cinéma juste après. Ce film a obtenu l'Ours d'Argent (Grand Prix du Jury) au Festival de Berlin 2011. 

     

     

    Nietzsche a séjourné à Turin du 21 septembre 1888 au 9 janvier 1889. Son appartement meublé se trouvait au quatrième étage de la Via Carlo Alberto 6. Sa chambre était la cinquième fenêtre, à partir du coin de la Via Carlo Alberto, à gauche face à la place, juste au-dessus de l'entrée de la galerie Sulbalpina. 

     

    Le cheval de Turin ((A Torinói ló)

     

    "Dans cette maison Federico Nietzsche a connu la plénitude de l'esprit qui cherche l'inconnu, le désir de dominer qui suscite le héros. Ici pour attester de la haute destinée et de son génie, il a écrit Ecce Homo, le livre de sa vie." peut-on lire sur la plaque apposée en 1944 à l'occasion du centième anniversaire de la naissance du philosophe allemand. 

     

    Le cheval de Turin ((A Torinói ló)

     

    Le cheval de Turin ((A Torinói ló)

     

    Place Carlo Alberto


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires