•  

    Robert Mapplethorpe

     

     

    Robert Mapplethorpe, photographe américain (1946-1989)

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    "Dance me to the end of love" Léonard Cohen

     

     

    ...jusqu'au bout de l'amour !

     

     


    votre commentaire
  • ...

     

    ...

     

     

    C’est une photo retrouvée par hasard, une photo oubliée. Sans la date écrite au verso, je n’aurais pas su dire maintenant que j’avais alors 40 ans. Lorsque je me levais le matin, j’étais tellement joyeuse et dynamique qu’il me semblait pouvoir « bouffer le monde »… avaler la terre entière ! Rien ne pouvait me résister ! Rien ni personne !..

    Je ne me souvenais même plus avoir eu ce visage… Je reconnais seulement le petit Snoopy accroché au col de mon pull… et je me rappelle aussi que l’homme de ma vie avait été très agacé parce que j’avais taillé mes cheveux à la lame à rasoir…

     

    C’est une photo oubliée, qui me réconcilie avec moi-même… J’ai été « ça »

    fièrement, combative et déterminée à l’extérieur, hésitante et douce à l’intérieur…

      

    ...


    9 commentaires
  •  

    Cerf-Volant...

     

     

    Je suis le Cerf-volant échevelé, épris de liberté, courtisé par le Vent…

     
    Je suis le Cerf-volant écervelé, qui vagabonde joyeusement, sans but,

    sans autre raison que le plaisir de celui qui tient, en bas, mon fil fragile...

     

    Je vais dans le ciel bleu, pour le plaisir des yeux de mon Amour,

    je vole dans la lumière pour le plaisir de son esprit, je suis l’illusion de la liberté…

     

    Je suis le Cerf-volant multicolore, objet de peu de valeur et presque inutile,

    insouciant et léger, léger et fragile, fragile et invincible…

     

    Je franchis les crevasses profondes pour porter aux égarés les messages de consolation

    que sont les taches de couleur de ma parure dans le ciel…

     

    Je danse dans le vent, je virevolte dans l’air transparent,

    et si le fil vient à casser,  je disparais dans les nuages, furtivement, sans regret et sans frayeur…

    Texte et photo eva  ©
     

     

     


    8 commentaires