• Regard...

    Regard...

     

    "Lella en Bretagne" Edouard Boubat

     

    "Ci sono certi sguardi di donna che l'uomo amante non scambierebbe con l'intero possesso del corpo di lei.

    Chi non ha veduto accendersi in un occhio limpido il fulgore della prima tenerezza, non sa la più alte delle felicità umane..."

    Gabriele d'Annunzio.

     

    "Il y a certain regard de femme que l'homme-amant n'échangerait pas contre l'entière possession du corps de l'aimée. Qui n'a pas vu s'allumer dans un oeil limpide l'éclat de la première tendresse, ne connait rien de la plus haute félicité, du bonheur humain." Gabriel d'Annunzio

    « People have the power !Les hommes de l'autre rive... »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    11
    Lundi 10 Août 2015 à 14:36

    Merci beaucoup Mandoelle, bienvenue ici...

    10
    Lundi 10 Août 2015 à 11:41

    Bonjour,

    je découvre votre blog par l'intermédiaire de celui de Malaura. J'en aime sa diversité, sa sensibilité et les textes en harmonie avec les images. Belle journée à vous.A bientôt. Joëlle

    9
    Samedi 8 Août 2015 à 20:46

    aaaah ! enfin un connaisseur !  smile smile smile et avec les yeux, on fait tant de choses.... baci Francesco !...

    8
    Samedi 8 Août 2015 à 19:30

    Je suis absolument d'accord avec D'Annunzio Eva, les yeux d'une femme disent tout d'elle… tout… son intelligence, sa sensualité, sa curiosité,  sa passion, son amour, sa joie, sa douleur, sa tendresse, sa rage, tout est écrit dans ses yeux… et je l'avoue,  rien qu'à travers un regard, une femme peut me faire flotter dans l'extase… et donc je suis tellement d'accord avec D'Annunzio…..

    Superbe la photo de Boubat, tellement intense qu'on pourrait imaginer tout de Lella, sa vie, ses amours, ses chagrins…. rien qu'en regardant sa photo… 

    7
    Vendredi 7 Août 2015 à 23:11

    :-))) Ni bravo, ni malo... es un toro viejo !......sarcastic

    6
    el duende
    Vendredi 7 Août 2015 à 14:06

    Tu me fais sourire ! le toro ne veut plus combattre car il refuse le système dans lequel on l'enferme, bien malgré lui...

    5
    Jeudi 6 Août 2015 à 09:41

    @ El  Duende : "le baisser de rideau" !... n'indique pas forcément du désintérêt... Ce peut être aussi un refus délibéré du dialogue... Le langage de la non-communication (on en revient toujours à l'attitude du toro-malo... le toro qui ne veut plus combattre... par lâcheté...) Ce toro-là ira à l'abattoir encore plus vite que l'autre, le "toro bravo" qui lui, aura peut-être la chance d'être gracié... :-))  Bises J. et bonne journée !

    4
    El duende
    Mercredi 5 Août 2015 à 21:51

    Entièrement d'accord avec lui... Le regard est primordial dans une relation amoureuse. Et c'est un baromètre, car le désintérêt passé par le "baisser de rideau"

    3
    Mardi 4 Août 2015 à 10:38

    Un moment que je n'étais pas passée ici, heureusement c'est réparé.

    Quelle émotion, encore, devant cette photo de Boubat (souvent magique) et cette citation (ça fait si longtemps que je me promets de lire d'Annunzio, ce serait bien que je me penche vers lui ...)

    2
    Dimanche 2 Août 2015 à 22:58

    @ Georges : c'est la deuxième partie de la citation qui m'émeut surtout... parce que j'ai pu constater souvent que peu d'hommes sont sensibles aux yeux de leur compagne... ils en ignorent parfois jusqu'à la couleur... ça me bouleverse qu'un poète puisse considérer que "l'éclat de la première tendresse" soit la clé de la "plus haute félicité"... (et non pas sa chute de reins ou son décolleté)... Mais bien entendu, la clé de la "plus haute félicité" peut être le sésame d'une grande jouissance charnelle...  

    1
    Dimanche 2 Août 2015 à 19:42

    Durant un certain temps....................oui.

    Sourire

    Amitiés Eva

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :