• Requiem pour un coquelicot.

     

    Coquelicots

     

    J’aimais une fleur, dont la robe dansait dans le vent,

     comme un coquelicot, ou comme une églantine,

    selon la couleur du temps…

    Elle est morte pour moi,  je suis morte pour elle,

    Sans résistance au vent mauvais…

     

    C’est la faute à la vie,  

    vie d’errance, sans foi ni loi, sans racines,

    sans l’admiration habituelle et convenue pour ce qui brille…

    Au nom de l’insoumission

    Au nom de la liberté

    Au prix du renoncement à tout ce qui est vanité

     

    de ceux que l’on croise furtivement…

     

    eva, 27 octobre 2013

     

    eglantine.jpg

    « Citron Haine (Jacques Prévert)Ille sur Têt (Pyrénées Orientales) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    9
    Mardi 29 Octobre 2013 à 08:37

    salut M. le spameur ! au moins quand vous spamez, tâchez donc que ce soit en rapport avec votre site ! J'ai suffisamment de billets de voyage pour que vous ne veniez pas polluer un autre billet ! 

    8
    Mardi 29 Octobre 2013 à 08:06

    Oui Myrto, et les fleurs rouges sont très difficiles à photographier (enfin, pour moi, qui ne suis pas vraiment une photographe habile aux réglages). Le coquelicot spécialement ! dont il faut savoir rendre le froissé de la corolle, et aussi la transparence délicate des pétales...

    J'aime bien ton "couleur de nuit et dormir"... Je dirais même Mélancolie couleur de nuit et dormir, plus belle que mélancolie couleur de nuit et brouillard...

    Bonne journée Myrto 

    7
    Mardi 29 Octobre 2013 à 02:39
    Le rouge absolu, éblouissant, qui nous surprend toujours c'est Lui plus que tout autre. Mon jardin est l'ami des coquelicots et l'apparition des premières corolles froissées telles les ailes des papillons naissants, chaque année me réjouit.
    Une ancolie couleur de nuit et dormir.
    Bonsoir Eva
    6
    Lundi 28 Octobre 2013 à 16:41
    Très jolie !
    5
    Lundi 28 Octobre 2013 à 14:45

    Tu peux le dire Dan ! Jamadrou est aussi généreuse en mots qu'en sentiments, et on peut dire qu'elle est l'antithèse d'eva, d'une certaine façon ! lol ! Du coup le contraste entre les deux personnes peut être... un régal ! 

    4
    DAN
    Lundi 28 Octobre 2013 à 10:06
    Ah dis donc, c'est un régal les "com" de Jamadrou !
    3
    Dimanche 27 Octobre 2013 à 23:02

    Avec la tempête qui s'annonce Dan, toutes les feuilles vont s'envoler d'un coup, et on ne verra même pas la couleur de l'automne ! Je redoute l'hiver plus que tout ! (en tout cas, bien plus que la canicule !) 

    2
    Dimanche 27 Octobre 2013 à 22:34
    Rêve d’été.

    Je t’offrirai le coquelicot
    Fragile et gracile
    Celui qui sur les bords de ton chemin
    Dans le terrain vague de ton âme
    Pousse et grandit.
    Pétales rouges apaisants ton cœur
    Pour un repos si doux.
    Dans la terre durant ton hiver
    Germera l’espoir
    Dans tes moissons à belle foison.

    Je t’offrirai l’églantine
    Celle que chante le troubadour
    Petit ménestrel aux roses pétales
    Qu’on effeuille en récitant
    Le plus doux des requiem
    Celui de l’amitié d’amour naissant

    Je t’offrirai le Rêve dans les bras du sommeil
    Bonheur éphémère du plus discret des trouvères
    Celui pour qui liberté ne rime pas avec vanité
    Mais avec un pétale d’éternité.

    Je t’offrirai la lune le coquelicot et l’églantine rose…

    jamadrou 27 octobre 2013
    1
    DAN
    Dimanche 27 Octobre 2013 à 17:19
    allons allons Éva, reprends ta plume pour nous chanter le printemps car ton texte a un air d'automne là, mais il est bien beau quand même !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :