• Robert Doisneau

    Photo Robert Doisneau

     

     Minuscule… tu l’attends dans la courbe…

    Tellement seul, tellement fragile, tellement lointain…

    Toujours là cependant, jusqu’à la nuit, jusqu’au matin,

    A la lisière d'elle, sans reproche, sans un cri joyeux, sans pleurs

    Sans un geste… sans un pas, sans un bruit, sans un souffle,

    Juste un petit battement d’aile, un petit frôlement de cœur d’oiseau,

    Un petit battement d'elle, un petit battement de toi…

    eva, 8 avril 2015

     

    « NoirLarache (côte Atlantique Maroc) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    13
    Vendredi 10 Avril 2015 à 23:55

    Francesco, j'aime beaucoup "habiller" les images des grands, étrangement, les mots viennent tout seuls. Et inversement, certaines photos que j'ai prises sont embellies, valorisées par la poésie des grands. Mariages de fortune en quelque sorte !  :-))

    Malaura, merci, ton com me touche.

    12
    Vendredi 10 Avril 2015 à 17:32

    voilà ce qui m'éblouit… la simplicité absolue qui devient chef d'oeuvre cela me laisse à bouche bée…. Doisneau, un humaniste qui a fait l'histoire de la photo… et ton texte, une merveilleuse robe pour cette image….

    11
    Jeudi 9 Avril 2015 à 10:31

    Tes mots vont bien à Doisneau :)

    10
    Mercredi 8 Avril 2015 à 20:32

    Bonsoir Dan, un grand photographe en effet, et l'un de ceux qui sont les plus connus du grand public...

    9
    DAN
    Mercredi 8 Avril 2015 à 19:59

    J'aime beaucoup les clichés de Doisneau, bien qu'il est mise en scène quelques-uns de ses clichés, mais ça reste un grand photographe !  yes

    8
    Mercredi 8 Avril 2015 à 19:08

    @ El Duende : oui, tu as tout compris... même si, même si... Et tu sais toi, que mon amour maternel rejoint l'amour universel...et tu sais ce que c'est que d'être en plein virage, au bord du précipice... A fleur de peau, à fleur de goudron... J'ai vu sur ton site ton hommage à Victor Jara, que j'aime tant, Victor Jara chantant Neruda... Merci d'être là et de poser quelques mots... 

    7
    el duende
    Mercredi 8 Avril 2015 à 19:02

    Beaucoup de tendresse exprimée dans ce  poème où l'amour filial rejoint l'amour universel..Bonsoir Eva. Bises.

    6
    Mercredi 8 Avril 2015 à 12:26

    Un petit battement d'aile m'unit vers celle que j'aime...

    5
    Mercredi 8 Avril 2015 à 11:46

    Bonjour Eva.   Seul tout petit au milieu de tous les dangers. La montagne en surplomb, le ravin, le virage aveugle, les traces de pneus. Quelle composition ! Et tes mots si bien improvisés !

    4
    Mercredi 8 Avril 2015 à 11:38

    Elle est si minuscule et si touchante !  et que dire du texte qui l'accompagne, deux arts conjugués. Merci Eva

    3
    Mercredi 8 Avril 2015 à 11:01

    Jamadrou, Noëlle, merci, des bises !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mercredi 8 Avril 2015 à 09:48

    Tellement joli !


    Merci Eva , j'adore cette photo ! j'aime tes mots


    Je t'embrasse

    1
    jamadrou
    Mercredi 8 Avril 2015 à 09:13

    Minuscule poésie, si b'aile.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :