• Rouen, les maisons à encorbellement.

     

    Maisons à encorbellement (quartier St Maclou)

     

    Dans les villes d'Europe, l'encorbellement est typique de l'architecture médiévale en pan de bois ou colombage. Il qualifie l'étage d'une bâtisse qui s'avance sur une rue ou sur une place, de sorte que le rez-de-chaussée a une surface inférieure à l'étage, qui lui-même a une surface moins grande que l'étage supérieur et ainsi de suite. À l'époque médiévale, on désigne parfois les encorbellements sous le nom de gradins, image qui fait encore sens aujourd'hui.

     

     maison à encorbellement (détail)

     

      

    Ce mode de construction s'est développé à partir du XIVe siècle avec la disparition des bois longs, comme phénomène de mode ayant un caractère esthétisant et présentant des avantages certains en matière d'occupation du terrain, de gain d'espace au sol et de taxation. En outre, il protège la façade du ruissellement des eaux de pluie, cause importante de la dégradation du bois. Il a progressivement disparu à partir du XVIe siècle. Les échevins de la ville de Rouen l'interdisent dès 1520, le Parlement de Normandie prend un arrêt en 1525 qui va être peu suivi dans les faits et à Paris, les encorbellements sur rue sont interdits depuis l'ordonnance du 18 août 1667. La raison principale était la propagation des incendies d’une maison à l’autre lui faisant face dans la rue, propagation se faisant par les étages supérieurs se touchant presque dans les ruelles étroites.

     

    maison à encorbellement rue St Romain

     

    photos eva (Quartier St Maclou et Rue St Romain)

    « Mon tour d'Asie (Michèle Bec) Rajasthan le rêve inachevéRouen, Quartier St Maclou. »

  • Commentaires

    19
    Mardi 1er Juin 2010 à 17:33

    C'est vrai, c'est une merveille pour les amoureux du bois !

    18
    Mardi 1er Juin 2010 à 14:38
    Tu sais que tu me fera raler , car j'aimerai tant revenir voir tous ces chefs d'oeuvre . Merci bien évidement a ce cadeau de redécouvrir ce grand lieu . Bonne Journée
    17
    Lundi 31 Mai 2010 à 19:37

    tu as raison Renée ! je n'avais pas remarqué que le cadre "newsletters" n'y était plus ! Je l'ai rajouté, je te remercie de me l'avoir signalé ! Bisous. eva.

    16
    Lundi 31 Mai 2010 à 18:14
    J'aime bien la amsion qui penche...Danae a fait de beau voyages j'ai achetez son livre lors de mon passage en Suisse (tour d'Asie je crois) au fait tu n'a pas de newsletters? je voulias m'y inscrire mais pas trouvé. Bisous
    15
    Dimanche 30 Mai 2010 à 22:36
    Ces maisons sont magnifiques, merci pour toutes ces explications, c'est très intéressant. Bonne soirée Eva
    14
    Samedi 29 Mai 2010 à 20:56

    Je suis très touchée de ta gentillesse, je suis juste un peu fatiguée, et chez Dominique, il faut avoir la pêche pour lire ses articles en ce moment ! ça ne parle pas vraimet des fleurs et des petits oiseaux !... Je déplore le racisme, la violence, la ségrégation, les injustices, mais je me sens tellement impuissante à règler tous ces problèmes-là !

    Tu as raison l'architecture du vieux Rouen est très proche de celle de certaines villes de l'Alsace. Merci encore pour tes visites et bon week-end à toi aussi. eva.

    13
    Samedi 29 Mai 2010 à 20:45
    Merci beaucoup pour ta visite Eva, je lis tes coms quasi tous les jours sur le blog de Dominique Baumont, et aujourd'hui tu n'avais pas l'air d'aller bien....
    Ces colombages ressemblent beaucoup à ceux que l'on voit en Alsace, à Colmar et environs....
    Bonne fin de journée à toi et bon dimanche également
    12
    Samedi 29 Mai 2010 à 19:19
    Une étude intéressante et de somptueuses photos.
    bisous
    clem
    11
    Samedi 29 Mai 2010 à 19:15
    Comme il y a beaucoup de bois,il ne faut pas de termites comme chez nous !
    Bises et belles soirée
    Dany
    10
    Samedi 29 Mai 2010 à 17:20
    • Michel, je vous remercie pour ces mots très gentils. Oui, je suis pleine d'amour pour Rouen, je ne sais pas pourquoi... Il y a d'autres belles villes, mais l'amour c'est toujours ainsi, on ne peut pas toujours expliquer comment ça vient... Excepté par le très célèbre "Parce que c'était lui, parce que c'était moi" (Sarlat d'ailleurs est très belle aussi !)
    9
    Samedi 29 Mai 2010 à 17:07
    Eva, quand je vois ces photos de Rouen, si belles; si "pleines d'amour", je me demande pourquoi je ne photographie pas Rouen. Depuis plus de vingt ans que je suis dans la région, franchement, il serait temps, non ? Mais je préfère regarder votre travail, c'est comme partir en vacances dans des lieux que je connais, mais que je redécouvre. Et puis, c'est instructif. Merci EVa.
    8
    Samedi 29 Mai 2010 à 14:22

    Effectivement, mes posts sont plus légers que les vôtres, Dominique ! Il faut de tout sur le net ! Bon week-end à vous. Bises. eva.

    7
    Samedi 29 Mai 2010 à 14:21

    Il y a plusieurs dizaines d'années, des architectes (conseillers à la Mairie de Rouen) ont imaginé d'injecter de la résine de synthèse dans les poutres (un procédé qui était alors nouveau, et qui n'avait donc pas fait ses preuves) Le Maire de l'époque était Jean Lecanuet. Ce procédé a sauvé les vieilles maisons à colombages de la ville de Rouen. Bises Danae.

    6
    Samedi 29 Mai 2010 à 14:18

    Merci beaucoup Dan.

    5
    DAN
    Samedi 29 Mai 2010 à 13:19
    J'aime beaucoup et vos photos et les explications historiques qui les accompagnent, un blog plaisant à coup sûr !
    4
    Samedi 29 Mai 2010 à 10:20
    Ces maisons ont du charme mais elles doivent c oûter cher à l'entretien pour qu'elles restent solides et ne s'écroulent pas. En effet tu nous fais aimer Rouen Eva. Bon week-end et bises
    3
    Samedi 29 Mai 2010 à 09:52
    Vos sujets sont un peu moins lourds que les miens en ce moment. Quel plaisir donc de visiter Rouen et ces très belles maisons.Je vous embrasse et bon WE à vous. Dominique
    2
    Samedi 29 Mai 2010 à 06:41

    Oui, toutes ces maisons sont habitées, certaines (très peu) sont des musées. C'est le fait que tout cela est habité qui fait de Rouen une ville vivante, et non pas une ville-musée comme certaines autres villes. L'intérieur a un charme fou : les poutres, les fenêtres petites, les soupentes... les planchers...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    1
    Samedi 29 Mai 2010 à 05:18
    En effet, ce bois sec devait flamber joyeusement! mais quel charme par rapport au béton...Mais dis -moi toutes ces belles maisons sont-elles habitées? Elle ne doivent plus correspondre aux besoins modernes. Ce sont des pièces e musée...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :