• Rouen secret.

     

    Alice

     

    Emplacement de l'ancienne pharmacie Lefebvre, 17 rue du Sacre à Rouen (à l'angle de la rue du Sacre et de la rue Saint Patrice)

     

     

    Alice 2

     

     

    Alice1.jpg

     

     

    Alice3.jpg

     

    La fille de Mr et Mme Delamare (les Bovary dans le roman de Flaubert), épousa un pharmacien du nom de Lefebvre, dont l'officine se trouvait au 17 rue du Sacre, près de l'église Saint Patrice. Ils eurent une fille, Geneviève. Alice Delamare suppliait qu'on la laissât tranquille avec l'histoire de Mme Bovary et passait le plus clair de son temps enfermée dans l'arrière-boutique (elle mourut à Rouen en 1905). Sa fille Geneviève ne se maria pas : quand un jeune homme entrait dans la pharmacie familiale pour lui faire la cour, dès qu'il apprenait dans le voisinage qu'elle était la petite-fille de madame Bovary, il disparaissait. La petite fille d'Emma Bovary (Delphine Delamare) est morte vieille fille en 1954. Ainsi s'acheva l'ultime page de l'affaire Delamare-Bovary.

     

    Source : "Promenades en Normandie de Robert Chouard" Editions Charles Corlet.

     

    Alice4

     

    Rue Saint Patrice 

     

    Alice5.jpg

     

    L'ancienne pharmacie Lefebvre, 17 rue du Sacre, est occupée par "l'Atelier 17" exposant des artistes peintres.

     

    photos eva, septembre 2013

     

    « Journée du patrimoine...l'oreille d'eve... »

  • Commentaires

    6
    Lundi 23 Décembre 2013 à 00:04

    Je n'ai lu de Flaubert que Mme Bovary (une bonne dizaine de fois) et Salambô (même pas en entier !) C'est tout. Mais l'histoire de Mme Bovary, j'en connais tous les secrets... et je connais presque tous les cheminements de Mme Delamare dans cette ville... et à Ry (qui est le village de Yonville l'Abbaye) où l'on peut voir la maison de la nourrice de la fille d'Emma, et dans le cimetière, la tombe de Mme Delamare... Il se dit dans le livre de Robert Chouard, que Flaubert aurait été l'amant de Mme Delamare (le dernier, le clerc de notaire) ! J'adore cette histoire que ce pauvre Chabrol a massacré honteusement dans son film...(en trahissant le personnage d'Emma, en la faisant passer pour une sotte sans cervelle)

    5
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 23:27
    Je ne savais rien de cela chère Éva, et je trouve ce nom asphyxiant comme une tunique de Nessus terriblement émouvant.
    Victimes collatérales de Flaubert
    4
    Mardi 17 Septembre 2013 à 10:45

    oui, pauvre Emma ! pauvre Alice, pauvre Geneviève ! Tu n'imagines pas combien ces personnages sont vivants dans les quartiers de Rouen décrits par Flaubert.

    Flaubert disait : "la seule chance que j'aie de me faire connaître, ce sera quand Bovary sera publiée ; et mes compatriotes rugiront, car la couleur normande du livre sera si vraie qu'elle les scandalisera." Il avait raison, et son roman fourmille de détails que je retrouve partout à Rouen et dans la campagne environnante (Ry et d'autres villages)...

    3
    Mardi 17 Septembre 2013 à 10:39

    Je reprends : la fille des Delamare (alias Bovary) s'est mariée avec un pharmacien du nom de Lefebvre dont l'officine se trouvait 17 rue du Sacre. Ils eurent ensemble une fille prénommée Geneviève qui ne se maria jamais (les soupirants partaient à la course quand ils entendaient parler de cette histoire de Bovary -qui avait fait scandale à l'époque-) Bonne journée Dan  

    2
    DAN
    Lundi 16 Septembre 2013 à 16:14
    Difficile de s'y retrouver dans cette histoire familiale, car si la descendante des Delamare ( = Bovary) ne se sont pas mariés, comment se fait-il qu'il y ait eu une petite fille (Delphine)...?
    1
    Lundi 16 Septembre 2013 à 13:32
    Joli reportage
    Pauvre Emma
    Les affaires de famille traînent longtemps dans les valises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :