• Sans voix, sans toi, ni loi (Etat de siège)

    Sans voix, sans toi, ni loi (Etat de siège)

     

    Ton informel m’aformule

    Et je m’heure

    Len-te-ment…

    Quel mot restera « in fine »

    Sur ma blanche page rétinienne ?

     

    eva 11 février 2016

     

    photo Thami Benkirane

    un grand merci à Thami  

    Page facebook de Thami Benkirane ici

    http://benkiranet.aminus3.com/portfolio/

    http://photoeil.canalblog.com/

    http://toobanal.canalblog.com/

     

     

    « Suzan'Les Maltaises de Tunisie sont arrivées ! »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    13
    Samedi 13 Février 2016 à 18:51

    très beau, simple et beau ! Je m'heures tout est dit.

    Surtout un "état de sieges" vides ... Ceci dit par ailleurs.

    Bonjour Eva.

    12
    Samedi 13 Février 2016 à 12:46

    Coucou Eva, que restera-t-il comme image le jour où nous fermerons les yeux ? J'espère juste les moments de bonheur vécus et la vision de l'amour de nos proches ! Bises

    11
    Samedi 13 Février 2016 à 10:08

    j'aime beaucoup tes écrits et bravo pour ce cliché de cet auteur...

    10
    Vendredi 12 Février 2016 à 18:26
    Henri-Pierre

    Tes mots dissous dans l'ambivalence des sens possibles ont la même ambigüité parfaitement maîtrisée que la précision évanescente du jeu des traits de lumières sur les brouillards de la photographie

      • Vendredi 12 Février 2016 à 18:55

        Le point de départ de ces mots ambivalents (par leur association ou leur invention) est mon cheminement dans la découverte de l'art informel... et la stupeur où cette "discipline" m'a précipitée glasses...  Il semblerait qu'on n'enseigne plus autre chose que "l'art informel" dans les écoles d'art plastique... Du coup j'en ai lâché tous mes pinceaux d'élève appliquée... (j'ai oublié le nom de l'artiste aujourd'hui disparu qui vendait à prix d'or du caca en boîte...) 

    9
    Alezandro
    Vendredi 12 Février 2016 à 15:34

    Faisons confiance et laissons libre cours à l'aléatoire et à l'imprévu pour fixer in-fine ce dernier mot sur nos pages blanches respectives! Il ne suffit point d'un grand nombre de mots pour rendre beau un texte et celui-ci en est l'exemple!

      • Samedi 13 Février 2016 à 11:58

        Woo woo ! Merci Alezandro ! Venant de toi qui manies si bien la langue et les idées, je suis flattée !

    8
    Vendredi 12 Février 2016 à 15:30
    Eva tu viens de me dire qu'il fallait toujours lire les choses jusqu'à la fin..
    Et si volontairement je voulais garder le mystère?
      • Vendredi 12 Février 2016 à 17:40

        Un petit peu de mystère ne nuit pas ! smile

    7
    Vendredi 12 Février 2016 à 01:25

    Excellent ton " je m'heure ": qui nous rappelle que le temps hémorragique nous aura à l'usure...Vivons intensément chaque seconde qui file

    Bonne nuit chal-heureuse!

      • Vendredi 12 Février 2016 à 15:09

        oui, vivons intensément... avant de passer "au ralenti" . Bonne journée photographique Thami !

    6
    DAN
    Jeudi 11 Février 2016 à 23:24

    On peut espérer que la dernière image soit celle de notre vie, et qu’on puisse se dire finalement c’était pas si mal que ça 

      • Vendredi 12 Février 2016 à 15:07

        heu... je me tape de ce que je vais voir en dernier ! j'espère juste que ça ne durera pas trop longtemps intello

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :