• Santorin (Grèce)

     

    Santorin (Grèce)

     

              Théra « la sauvage » pour les Grecs, Santorini « Sainte Irène » pour les Italiens, la plus méridionale des Grandes Cyclades, est la partie rescapée d’un volcan dont le centre s’est effondré. Dans l’Antiquité elle portait le nom de Kallisté « la très belle »…

                 Il faut arriver à Santorin en bateau pour jouir pleinement de la beauté de Théra, du spectacle grandiose de ses falaises de lave grise et noire alternant avec des couches de ponce blanche et de tuf jaune. Il faut aborder Théra par la brêche Nord Ouest de la caldeira et découvrir Fira posé sur les lèvres du cratère, face à la Mer Egée.

     

     

    Santorin (Grèce)



            On peut grimper laborieusement à dos de mulet jusqu’au village, mais on peut choisir le téléphérique et se trouver propulsé en un clin d’œil sur la hauteur, dans le bleu du ciel. Alors, immédiatement, dans le silence des rues pavées, sous le soleil radieux, on peut profiter des coupoles bleu turquoise des églises et des chapelles, de l’éblouissement des bougainvillées sur les murs immaculés des villas, mais surtout… on choisit une terrasse parmi les nombreux établissements accrochés à la falaise, et devant un café « granissado » on finit par se perdre voluptueusement dans le silence bleu de la mer, jusqu’à l’engourdissement

    Santorin (Grèce)


    (clic sur chaque image, pour la voir pleine page)

    Santorin (Grèce)



    Santorin (Grèce)



    photos et textes eva baila ©

    « La montagne du dieu vivant (J.M.G. Le Clézio)Glanum (Provence) »

  • Commentaires

    18
    jeanine Thibault
    Vendredi 8 Août 2014 à 19:16
    Santorin fait partie de mes projets de chaque année, à Pâques. Il n'est pas un endroit au monde plus onirique à mes yeux. N'est-ce pas là que l'Atlantide aurait sombré corps et âme?... Je voudrais me fondre dans tout ce bleu et dans cette lumière... Ah, Méditerranée, quand tu nous tiens... Quel bonheur,que tes rives enchantées et tes îlots multiples...
    17
    Dimanche 4 Juillet 2010 à 14:36

    Comme je l'écris dans mon petit post, le mieux c'est de monter par le téléphérique : on est propulsé merveilleusement, et on fait tranquillement les photos ! J'y suis allée fin octobre, il y a moins de monde et il fait encore si beau... Bisous Danae (je t'assure, il n'y a pas de honte à prendre le téléphérique ! et le crotin de mulet tu en profites aussi une fois aussi arrivée en haut !!!)

    16
    Dimanche 4 Juillet 2010 à 14:09
    J'ai une passion pour les Cyclades dont j'ai visité plusieurs îles. Santorin est très belle mais il y a trop de monde, ma fille qui en revient me dit que pour monter à pied, c'est l'enfer tant on est bousculé par les mulets et que l'on risque de glisser à chaque pas sur les déjections ! Pourtant c'est si beau, j'espère y retourner ! Bisous Eva
    15
    Samedi 6 Décembre 2008 à 00:24
    Ah les Cyclades, Santorin, que de bons et récents souvenirs. Amitiés
    14
    Vendredi 5 Décembre 2008 à 22:09

    oui Jayce, j'ai moi-même très envie d'y revenir !

    13
    Vendredi 5 Décembre 2008 à 16:42
    c'est magnifique !! ça doone envie d'y aller !
    12
    Mercredi 3 Décembre 2008 à 21:26

    N'hésitez plus, allez-y en bateau, et profitez-en pour faire le voyage d'Ulysse. Merci beaucoup de votre visite Claude. Amicalement. eva. 

    11
    Mercredi 3 Décembre 2008 à 11:06
    Voilà qui donne envie de réaliser un projet, ce séjour qui est inscrit depuis longtemps comme un désir prégnant dans ma mémoire. Amitiés. Claude.
    10
    Mercredi 3 Décembre 2008 à 07:59

    On ne peut voir les falaises que si l'on arrive par la mer, mais quel spectacle !

    9
    Mercredi 3 Décembre 2008 à 04:09
    Ces photos sont sublimes comme le texte qui va avec. Je sens le temps suspendu et ion a envie de se perdre là-bas. Ces falaises ocre: une découverte, un moment de bonheur!
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Mardi 2 Décembre 2008 à 23:29
    Bonsoir Eva, je suis émerveillée à côté de ces belles images, je suis sûre qu'être réellement dans la Grèce, c'est une belle découverte de soi-même aussi Bonne soirée Eva, très belles photos, le texte est sublime
    7
    Mardi 2 Décembre 2008 à 21:19

    Le dépaysement est devenu pour moi une sorte de drogue, je pourrai difficilement m'en passer à présent que j'y ai goûté... Bises à vous deux. eva.

    6
    Mardi 2 Décembre 2008 à 21:18

    Bonsoir Dominique, à Santorin on est suspendu entre le bleu du ciel et le bleu de la mer.
    (N'est-ce pas l'idéal quand on est un cerf volant comme moi ?)
    Amitiés. eva.

    5
    Mardi 2 Décembre 2008 à 21:14

    Et bien Pascal, je crois que tes images n'ont rien à envier aux miennes ! (celles de Grèce et celles de Madère, pas plus que celles des magnifiques jardins de bulbes) Merci pour ton passage. eva.

    4
    Mardi 2 Décembre 2008 à 20:27
    Bonsoir, on est un peu comme Dominique on connait de "nom",au fil de tes articles on "voyage"..nous personnellement,faute de temps libre on ne peut plus se le permettre..Merci.Amitiés
    3
    Mardi 2 Décembre 2008 à 16:53
    Encore un pays dont j'ignore tout! Mais grâce à vous, un peu moins. Dans vos photos vous évitez le cliché touristique et c'est très bien ainsi. Bien à vous Eva. Dominique
    2
    Mardi 2 Décembre 2008 à 11:14
    Bravo pour tes magnifiques images, j'ai particulièrement apprécié tes reportages sur les châteaux Cathares. @ bientôt
    1
    Mercredi 18 Juin 2008 à 19:44
    A Santorin, que je connais bien, j'ai usé plusieurs semelles "de tong" dans les chemins. La période la plus extraordinaire pourtant était hors saison. Nous étions à hauteur du ciel, dans les nuages bas, et la mer tout autour disparaissait. En mars et octobre, on marchait sur les nuages ! Un lieu exceptionnel.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :