•  

      Hermès 4

     

     

    Hermès, dieu des voyageurs, du commerce et des voleurs…

    Je te dois le goût du rêve…

    Moi qui ne pense qu’à partir et repartir, je te dois le goût de l’ailleurs,

    toujours renouvelé,

    La quête insatiable des Merveilles,

    moi qui ne suis qu’une voyeuse et pilleuse de Beauté…

    Hermès, dieu ailé aux chevilles légères,

    Je te dois l’éblouissement des soleils lointains,

    et la surprise ardente des nouveautés,

    Hermès en recherche inapaisable d’horizons reculés,

    Compagnon de mes songes, 

    Dans le noir de mes nuits, tu t’élances, tu  m’entraînes,

    Tu m’emportes, je te suis…

    Dans la trace étincelante d’une comète égarée,  

    Dans le poudroiement doré d’un nuage de sable,

    Hermès tu m’enlèves, me ravis, me soustrais au morne quotidien,

    Dans un éclat cristallin et joyeux, d’un geste séraphique plein de grâce,

    Tu ris comme je chante, tu t’envoles comme je danse…

     

    eva © 31 octobre 2008 

     

      Hermès 3

     

    Bronze de la villa des Papiry (Musée archéologique nationale de Naples)

     

    Hermès 2

     

    photos eva ©  août 2010


    22 commentaires
  •  

    Bronze de la villa des Papyri 3

     

    Il était beau, et ruminait un chagrin dont j’ignorais tout…

    J’aurais pris volontiers ce jeune homme dans mes bras, pour alléger sa peine et bercer sa mélancolie…

     

    Bronze de la villa des Papyri 4

     

     

    Bronze de la Villa des Papyri à Herculanum. (Musée archéologique de Naples).

     

    Cette villa appartenait à Pison (beau père de Jules César) et enfouie par l’éruption du Vésuve en 79. On y retrouva une série de statues en bronze, ainsi que des bustes (Epicure) et statues, copies lapidaires de bronzes grecs d’époque classique comme le Doryphore de Polyclète d’Argos.

     

    Cette villa contenait aussi la bibliothèque de 1 838 rouleaux de papyrus qui furent préservés, les boues brûlantes ayant instantanément enrobé les rouleaux de papyri. Cet ensemble possède de nombreux papyri intéressants, en particulier dans le domaine de la philosophie grecque (textes épicuriens de Philodème de Gadara). Ces rouleaux de Papyrus sont conservés à la Bibliothèque Nationale de Naples.

     

    photos eva © (août 2010)


    13 commentaires
  •  

    Colère

     

    Elle monte en moi comme une marée au galop…

     

    La colère me submerge et emporte tout sur son passage, c’est un grand vent irrépressible et menaçant, c’est un flux incontrôlable et furieux… elle gonfle, elle gonfle,  rien ne l’empêchera, rien, pas même toi… Ni ta main sur ma joue, ni tes yeux-révolvers, ni ta feinte indifférence… La colère monte, ravageuse, dévastatrice, elle gronde, elle gronde…

     

    …et je pense aux êtres si beaux, froids et calmes, dont le rayon magnifique des yeux verts balaie l’horizon sans broncher…

     

    Je suis le chat sauvage toutes griffes dehors, et jamais apaisé… toujours en alerte, prompt à se rebiffer…

     

                                                                                         eva, 18 juillet 2010 (texte et photo © )

     


    21 commentaires

  • Amon (le caché), dieu souverain, qui par sa semence fertilisa le cosmos,

    Amon à la peau bleue (parce que sa chair était constituée de lapis-lazuli, pierre magique par excellence), Amon, associé à Rê, dieu solaire d’Héliopolis,

    Amon-Rê adoré à Ouaset, Louxor, Karnak et dans tout le pays…

     

    source documentation wikipedia, photo eva septembre 2009 


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique