• Ségeste.

     

    Ségeste

     

     

    Ségeste 1

     

    Ségeste fut constamment en guerre contre Sélinunte et fut très souvent attaquée. Pourtant, son majestueux temple dorique a miraculeusement échappé aux saccages et aux ravages du temps. Il se dresse dans un splendide et solennel isolement sur une colline en face du Monte Barbaro. Erigé au Ve siècle av. J.C. il est superbement conservé avec ses 36 colonnes doriques. On suppose que la construction fut interrompue par la guerre contre Sélinunte car il n'existe aucun élément architectural à l'intérieur. Ségeste, site de l'époque classique situé dans l'arrière-pays est renommé pour sa beauté. La ville fut fondée par les Elymes puis dévastée par Syracuse en 307 av. J.C. 

     

    Ségeste 2

     

     

    Ségeste 3

     

     

    Ségeste 5

     

     

    Ségeste 8

     

    "Après deux heures de route environ, on aperçoit tout à coup deux hautes montagnes, reliées par une pente douce, arrondie en croissant d'un sommet à l'autre, et, au milieu de ce croissant, le profil d'un temple grec, d'un de ces puissants et beaux monuments que le peuple divin élevait à ses dieux humains.

    Il faut, par un long détour, contourner l'un de ces monts, et on découvre alors de nouveau le temple qui se présente alors de face. Il semble maintenant appuyé à la montagne, bien qu'un ravin profond l'en sépare ; mais elle se déploie derrière lui, et au-dessus de lui, l'enserre, l'entoure, semble l'abriter, le caresser. Et il se détache admirablement avec ses trente-six colonnes doriques, sur l'immense draperie verte qui sert de fond à l'énorme monument, debout, tout seul, dans cette campagne illimitée.

    On sent, quand on voit ce paysage grandiose et simple, qu'on ne pouvait placer là qu'un temple grec, et qu'on ne pouvait le placer que là. Les maîtres décorateurs qui ont appris l'art à l'humanité, montrent surtout en Sicile, quelle science profonde et raffinée ils avaient de l'effet et de la mise en scène. Je parlerai tout à l'heure des temples de Girgenti. Celui de Ségeste semble avoir été posé au pied de cette montagne par un homme de génie qui avait eu la révélation du point unique où il devait être élevé. Il anime à lui seul l'immensité du paysage ; il la fait vivante et divinement belle."

                                                                       Guy de Maupassant (La vie errante)

     

    Ségeste 7

     

     

    Ségeste 9a

     

     

    Ségeste 9

     

     

    Ségeste 9b

     

    photo eva, juin 2011

    « Selinonte, l'Acropole (3)Adieu beau pays de Sicile... »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    16
    marie
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:31
    tes photos sont magnifiques .... "on les respire" merci à toi :)
    15
    Dimanche 26 Mai 2013 à 10:10

    merci Marie, merci de ton passage... Même pour moi, ces photos prises il y a deux ans, sont une respiration salutaire...

    14
    Mardi 30 Août 2011 à 09:15
    Un temple inachevé...
    Que chacun l'habite de ses élans les plus purs et nous aurons un temple universel, un temple de concorde et de réconciliation
    13
    Samedi 27 Août 2011 à 18:24

    en Sicile, il y a beaucoup de vestiges grecs... Mais précédemment, j'avais visité d'autres merveilles... D'ici le mois de mars, tu as le temps de préparer ton périple à vélo !!

    12
    Samedi 27 Août 2011 à 18:22

    La ville de Ségeste a été édifiée au-dessus, au sommet de la montagne, où se trouvent les ruines de quelques édifices et le théâtre (que je n'ai pas vu hélas) bien conservé, du IIIe siècle av. J.C. (tous les deux ans, on y joue encore des tragédies grecques). Il s'agit d'un hémicycle de 63m de diamètre tallé dans le roc au sommet du Monte Barbaro. La scène est orientée au nord, probablement pour profiter de la vue sur les collines et la mer.

    11
    Samedi 27 Août 2011 à 18:18

    Tous les plaisirs des yeux sont extrêmement variés en Sicile Dominique...

    10
    Samedi 27 Août 2011 à 18:17

    Je n'ai pas de mal, Maupassant était un grand voyageur (un peu comme toi !)

    9
    Samedi 27 Août 2011 à 17:00
    merci,du,partage de ces si belles images
    bisous et bon samedi, Eva
    8
    Samedi 27 Août 2011 à 16:55
    splendide..............bises
    7
    Samedi 27 Août 2011 à 14:26
    bonjour,

    Ahhh ça me fais voyager ...
    C'est super beau
    6
    Samedi 27 Août 2011 à 11:29
    mais? .... tu campes toujours autour des ruines .....
    Si ça se passe bien, en mars, je pense aller du coté du Maroc aussi !!! à vélo bien sur !!!
    et encore merci pour tes photos !!!
    5
    Samedi 27 Août 2011 à 10:01
    On découvre ici une autre facette de l'île, très verte, plus arrosée, qui n'a rien de commun avec la nature Méditerranéenne. Maupassant est un conteur hors-pair. Tu l'égales souvent ! Avec lui, on approche du site, on visualise sa majesté... C'est surprenant ce choix si loin de la ville. On a l'impression que ce temple servait plus à faire voir la puissance de la ville de loin, à éloigner les prédateurs, qu'à célébrer des rituels...
    4
    Samedi 27 Août 2011 à 09:46
    C'est vraiment une île extraordinairement riche en monuments romains la Sicile, et en général en bon état. Je découvre cela, c'est passionnant. Bises et bon WE. Dominique
    3
    Samedi 27 Août 2011 à 09:39
    Tu t'es fait une spépcialité, Eva, de coller des images aux textes que tu trouves dans la littérature, et tu y arrives à merveille. Une bien belle idée et un très beau temple. Bises Eva
    2
    Samedi 27 Août 2011 à 08:20

    Là, je ne peux pas te répondre précisément, il faut espérer...

    1
    DAN
    Samedi 27 Août 2011 à 08:16
    Un monument évidemment classé, mais ses alentours le sont-ils aussi, car cet environnement devrait l'être également, lui qui sert d'écrin à ce temple !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :