• Septembre.

     

    Septembre.

     

    "Io abito la terra, 

    Nel ventre del tempo"

     

    © Francesco Pagni, photo et poème

     

    "Moi, j'habite la terre, Dans le ventre du temps"

     

     

     

    "Ça n'était pas le vent. C'était tout simplement le ciel qui descendait jusqu'à toucher la terre, racler les plaines, frapper les montagnes et faire sonner les corridors des forêts. Après, il remontait au fond des hauteurs."

    Jean Giono (Que ma joie demeure). 

     

     Play list de Francesco

    Blog de Francesco

     

     

    « La Tapisserie de Bayeux.Libro de buen amor (Arcipreste de Hita) »

  • Commentaires

    8
    Mercredi 19 Septembre à 18:16

    j'adore cette photo

      • Mercredi 19 Septembre à 23:48

        Moi aussi Gérard, c'est cette photo qui a suscité la video...

    7
    Vendredi 14 Septembre à 13:49

    Beaucoup de sensibilité et de finesse dans les tons et d'émotion vraie dans cette photo ainsi que dans la composition de ce diaporama. Concernant les mots, cela m'est plus difficile, vu la barrière de la langue, mais je sais que Francesco sait les habiller comme ils se doivent d'apparaître....

      • Samedi 15 Septembre à 22:31

        Merci!

      • Vendredi 14 Septembre à 15:57

        J'aime beaucoup la guitare classique qui, selon moi, favorise l'introspection, et donc, j'ai choisi ce morceau parce qu'il me semblait idéal pour accompagner ces belles images (peintures et photos) de Francesco. J'ai gardé les mots italiens, parce que je ne voulais pas importuner Francesco à me faire les traductions, et comme il parle français aussi bien qu'italien, j'ai supposé qu'il avait volontairement gardé cette langue qui exprime musicalement ses sentiments de l'instant. Mais, parce que c'est toi, je vais t'écrire la traduction approximative de ces textes du diaporama, image par image, et dans l'ordre de la lecture : 

        "Moi, j'habite la terre / Dans le ventre du temps"

        "En route vers les nuages / Arbres et collines / Voix et histoires / Champs et ronces / Grandes illusions / Au delà du seuil / Fous et poètes /Saints et chamans / Je respire les couleurs / Je parle à la terre"

        "Malgré tout / Je vais avoir beaucoup de temps pour moi / Je vais suivre la courbe de la lumière / À l'intérieur du charbon / Et j'attendrai la pluie"

        "La lumière saisit la rumeur / Odeur de cailloux et de fourmis"

        "Mottes de terre / Puits de lumière / Bateau aérien / Là-bas dans les bois / Penser à autre chose / Vers le ciel chaviré / Que voulez-vous qu'il soit / Un peu de vin / Et un morceau de pain / Et voici déjà septembre"

        "Sème le vent" (acrylique, encre et crayon cm 100x100)

        "Le grand souffle d'un jour encore"

        "Petit comme une fourmi / À l'ombre des brins d'herbe / Libellules de papier découpé / Que je vais colorer d'herbe / D'eau claire et de ciel"

        " Et je m'en vais distrait dans la lumière d'hiver / Etoile rouge dans son nid d'encre / Brusque envol d'un moineau solitaire"

        Voilà mes traductions (sous réserve de contre-sens) qui sont nettement moins musicales que l'italien d'origine ! Je compte sur ton indulgence!

        A tout ceci, j'ai ajouté une citation de Giono tant la symbiose avec la Nature, des images et mots de Francesco m'est évidente ... 

    6
    Samedi 8 Septembre à 09:10
    Henri-Pierre

    A aimer le glissement de l'été en froidure. Et pourtant...

      • Samedi 8 Septembre à 16:49

        L'été fut si pénible (surtout au dessous  de la Loire) qu'on ne va pas trop le regretter... 

    5
    thami
    Vendredi 7 Septembre à 09:14

    Magnifique! Merci pour ce beau diaporama!

    Bonne journée lumineuse!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :