• Ses longs cheveux...(Hafez Shirâzi)

     

    Dante Gabriel Rossetti (Monna Vanna)

     

     

    "Ses longs cheveux étaient dans le désordre, son visage était chaud et couvert de rosée, 

    ses lèvres souriaient, son col de chemise tombait légèrement à part

    Elle chantait une poésie d'amour, elle avait un gobelet de vin à sa disposition et elle était légèrement hors de contrôle

    Ses beaux yeux étaient belliqueux, et ses lèvres exprimaient des regrets

    Elle est venue la nuit passée à minuit à mon chevet et s'est assise

    Elle approcha sa tête à mon oreille et avec une voix douce elle m'a dit :

    Ah, mon amoureux fidèle, êtes-vous somnolent ?

    Un amoureux à qui un vin si nocturne est offert est infidèle à l'amour s'il ne devient pas un adorateur de vin

    O puritains, éloignez-vous et ne blâmez pas les libertins qui boivent du vin jusqu'à la lie puisque, à part l'amour, aucun cadeau ne nous a été fait au premier jour du monde

    Nous avons bu ce que l'aimée nous versa dans notre tasse

    s'il était du vin pur du paradis ou du vin de raisin

    avec le vin mousseux dans le verre et les cheveux longs et bouclés de l'aimée combien

    de repentirs comme le repentir d'Hafez se sont cassés ?"

     

    Poème d'Hafez Shirâzi

    illustré d'une toile de Dante Gabrielle Rozetti 

     

     

    « Dans ma maison (Prévert)Green »

  • Commentaires

    9
    Mercredi 6 Juin 2012 à 23:08

    tu connais même le titre du tableau ! tu es épatante !

    8
    Mercredi 6 Juin 2012 à 22:47

    le poème n'est pas mal non plus Christian !

    7
    Mercredi 6 Juin 2012 à 18:15
    Un bouquet de roses anciennes, des étoiles de mai sur l'épaule de Mona Vanna et le précieux corail...une belle amoureuse
    6
    Mercredi 6 Juin 2012 à 12:23
    Une toile magnifique
    A bientôt
    5
    Mercredi 6 Juin 2012 à 09:08
    Bonne journée,babsy.
    4
    Mardi 5 Juin 2012 à 23:29

    Tu parles d'amour comme Rozetti... 

    3
    Mardi 5 Juin 2012 à 23:27

    J'aime le peintre et le poète, ce qu'ils peignent et ce qu'ils chantent, l'un avec les pinceaux, l'autre avec les mots... 

    2
    DAN
    Mardi 5 Juin 2012 à 20:09
    J'aurais bien voulu parler d'amour comme ça moi....
    1
    Mardi 5 Juin 2012 à 13:25
    Rossetti et Hafez : Une ode à la sensualité et à la liberté
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :