• Séville et les toreros


    Séville, tombe du torero Ignacio Sánchez Mejías


    A Séville, tombe de Ignacio Sánchez Mejías, né le 6 juin 1891 à Séville (Espagne) et qui fut un torero atypique, téméraire, auteur de théâtre, ami des intellectuels. Il meurt le 13 août 1934 d'une gangrène gazeuse, après deux jours d'agonie, suite à la blessure infligée dans les arènes de Manzanares par le taureau Granadino.

    Son ami, le poète Federico Garcìa Lorca composa, après sa mort, le célèbre LLanto por Ignacio Sánchez Mejías, qui se termine par ces vers :

    Tardara mucho tiempo en nacer, si es que nace,
    Un andaluz tan claro, tan rico de aventura.
    Yo canto su elegancia con palabras que gimen,
    Y recuerdo une brisa triste por los olivos.

    (Il faudra longtemps avant que ne naisse, s'il naît jamais
    Un Andalou si clair, si riche d'aventures.
    Je chante son élégance avec des paroles qui gémissent
    Et je me souviens d'une brise triste dans les oliviers)

    http://www.pierdelune.com/lorca7.htm


    Séville, tombe du torero Francisco Rivera

     












    Tombe du torero Francisco Rivera à Séville.

    Matador d'une grande élégance, courageux, adepte des ouvertures a porta gayola, grand banderillero, il a été l'une des principales figuras des années 70 et du début des années 80.

    Le 26 septembre 1984, dans les arènes dePozoblanco (Espagne, province de Cordoue), il était très gravement blessé par le taureau « Avispado » de la ganaderìa de Sayalero y Bandres. Les médecins locaux, affolés par la gravité des blessures et se rendant compte qu'ils ne disposaient pas du matériel nécessaire pour opérer, décidaient de transporter « Paquirri » par ambulance à l'hôpital de Cordoue. Il devait décéder durant le trajet. Cette mort provoqua un véritable séisme dans le monde de la corrida : en 1984, on pouvait encore mourir dans l'arène en raison d'une couverture médicale insuffisante !



    Ronda (Andalousie)  (berceau de la tauromachie)

    photos eva ©

    « CigognesAgissons ! »

  • Commentaires

    13
    Mercredi 13 Avril 2011 à 22:10

    Bonsoir Jean-Luc, je n'ai que ces deux photos, je n'ai pas eu assez de temps pour visiter davantage ce cimetière... (et puis, je n'avais pas encore d'APN)

    12
    Mercredi 13 Avril 2011 à 17:50
    beaucoup aimé ces 2 photos que j'ai aussi mis dans mon blog.Un jour ,je ferais un article sur les sculptures qui ornent les tombes des matadors paquirri ,belmonte ,sanchez meija et joselito à seville ou l'entrée des arénes : el viti à salamanque ,nimeno II à nimes ,el yijo à Las ventas , ruiz miguel à vic fezenzac
    11
    Mardi 19 Janvier 2010 à 12:17
    J'avoue que je ne suis pas du tout adepte de tauromachie. Jeu cruel des arènes, car si le torero en connais l'enjeu, la bête l'ignore. Certes, la mise en scène est souvent grandiose (j'en ai vu à la télévision lorsque je vivais au Portugal) et peu faire penser à un rite sacrificiel, mais le spectacle demeure le voyeurisme de la souffrance d'un être vivant à l'agonie.
    10
    Lundi 18 Janvier 2010 à 23:48

    J'ai beaucoup aimé Valdemosa...

    9
    Lundi 18 Janvier 2010 à 23:47

    La corrida a des détracteurs, mais si la corrida n'existait pas, il n'y aurait pas ces élevages de toros magnifiques, où les taureaux vivent leur vie de taureaux en liberté, dans des conditions que pourraient bien leur envier les bêtes d'élevage intensif...
    Je vous embrasse Dominique. eva.

    8
    Lundi 18 Janvier 2010 à 17:24
    Je viens d'avoir le plaisir grâce à toi de revoir Valdemosa, je suis rassurée, le site n'a pas trop souffert, à moins que.....Belle et bonne soirée à toi.Francine.
    7
    Lundi 18 Janvier 2010 à 15:47
    Quand je suis allé à Séville ("séminaire professionnel" nous avons visité un élévage privé de taureaux exclusivement destinés à la corrida. C'était très interressant.Bises. Dominique
    6
    Lundi 18 Janvier 2010 à 14:27
    Olé ! quel plaisir de voir la lumière de la belle andalouse au milieu de notre hiver ! et ces explications toujours très ludique
    Merci !
    bisous et toute belle journée
    5
    Lundi 18 Janvier 2010 à 13:27
    Que de beaux voyages on fait sur votre blog ! L'Espagne est le seul pays dans lequel je sois allée (un voyage dont je garde un excellent souvenir)... Je me console en cuisinant des plats venus d'ailleurs (une autre façon de voyager) et en apprenant des langues étrangères.

    Je vous souhaite une très bonne journée !

    sandra
    4
    Lundi 18 Janvier 2010 à 00:07

    C'est une histoire d'amour entre le torero et le toro...
    Je risque de choquer quand je dis cela, mais je crois que c'est la vérité. Si tu es allée lire mon article sur Ronda, (le 2ème lien à la fin) je dis qu'il y a un musée de la tauromachie à Ronda, et qu'on y voit des petits costumes de toreros qui ne devaient pas être plus grands que moi (1.58m) et les taureaux, eux, étaient déjà énormes, et 1.58m ça ne dépasse pas la tête des toros les plus gros... C'est la preuve qu'ils risquaient leur vie à chaque combat... Les  toreros meurent souvent dans l'arène, même (et surtout) quand ils sont célèbres, et qu'ils ont gagné beaucoup d'argent... C'est la preuve que l'argent n'est pas leur motivation principale... La danse du torero dans l'arène, c'est une fascination, c'est une histoire d'amour ma Clem ! bisous ! eva.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Dimanche 17 Janvier 2010 à 23:55
    Je me demande toujours l'on devient torero ?
    Quel est le profit d'une telle personne ?
    Je suis intriguée par cette bataille engagée avec une bête aussi puissante qu'un taureau.
    Une belle statue qui montre le combat.
    bonne soirée
    clem
    2
    Dimanche 17 Janvier 2010 à 23:26

    J'avais fait ces deux photos dans un cimetière de toreros... Deux seulement (parce que photos argentiques) et la première surtout pour le chat ! Les chats dorment partout (surtout à l'ombre) Bonne nuit Philippe ! eva.

    1
    Dimanche 17 Janvier 2010 à 23:12
    Etonnante histoire et belle statue.... bonne soirée Eva.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :