• Séville : le Parc Maria-Luisa


    Sevilla (Parque Maria-Luisa)


    Le Parc de María Luisa, véritable poumon de la ville, est le plus grand parc de Séville et un lieu de promenade et de détente privilégié des Sévillans. Il est situé non loin de la Place d'Espagne.

    Il a été offert à la ville en 1893 par l'infante Maria Luisa et faisait à l'époque partie des jardins du Palais de San Telmo. Il fut entièrement réaménagé à l'occasion de l'Exposition ibéro-américaine de 1929 par l'ingénieur et paysagiste français Jean Claude Nicolas Forestier. L'image ci-dessus est le Musée Archéologique (Pavillon des Beaux-Arts).

    Sevilla (Parque Maria-Luisa)
    Ci-dessous, on peut voir le Musée des Arts et Coutumes Populaires (Pavillon Mudejar de l'exposition de 1929).

    4 Sevilla 63
    ... et divers bassins et fontaines :

    4 Sevilla 68

    Sevilla (Parque Maria-Luisa)

































    Fuente de los Leones






    Sevilla (Parque Maria-Luisa) Bassin de los Léones

    4 Sevilla 67
    photos eva septembre 2001
    « Séville : Reales Alcazares.Séville : les jardins de l'Alcazar. »

  • Commentaires

    15
    Lundi 8 Mars 2010 à 23:17

    Ce sont des photos un peu anciennes (2001) et je suis contente de refaire le voyage en les ressortant des archives ! Douce nuit Francine.

    14
    Lundi 8 Mars 2010 à 21:50
    Je vais essayer de reprendre mes anciennes habitudes: venir prendre un peu de fraîcheur dans tous les sens du terme dans ton salon.....Ces photos de Séville ne me sont pas étrangères du tout, tu t'en doutes un peu! Amitiés, Eva.
    13
    Lundi 8 Mars 2010 à 11:51
    Somptueuse promenade que celle-ci Eva. Une merveille. Bises à vous et bonne journée. Dominique
    12
    Lundi 8 Mars 2010 à 10:25
    Jolie association entre séville, Paco et Fédérico. A+
    11
    Lundi 8 Mars 2010 à 09:38
    Superbe ville que Séville, tes photos me rappelent bien des choses Eva, c'est sympa...bise, passe un bon lundi...
    10
    Lundi 8 Mars 2010 à 09:27

    Pourquoi ici et pas là-bas ? C'est une question que je me pose depuis l'âge de trois ans...
    Toujours pas de réponse (si ce n'est le Hasard), mais on peut toujours continuer à manger des limaces bleues, et être là-bas tout en faisant semblant d'être ici... En tout cas c'est certain, vous et moi nous sommes d'ailleurs...
    A bientôt Michel, à bientôt "là-bas"...

    9
    Lundi 8 Mars 2010 à 08:45
    Une belle promenade où on imagine sans peine l'eau des fontaines qui glougloute sous le chaud soleil de Séville... Merci pour cet agréable voyage !

    Bisous,

    Sandra
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Lundi 8 Mars 2010 à 08:44
    Pouvez-vous me dire Eva, pourquoi nous sommes "ici" qui n'est pas "là-bas"...? C'est à dire près de cette fontaine avec les pigeons... Que ces lieux sont chaleureux et propices à la rêverie, à tous les possibles.
    Vous avez eu beaucoup de chance de les visiter.
    @ bientôt

    Michel
    7
    Dimanche 7 Mars 2010 à 22:42

    Des marchands ambulants vendent des petits sachets de pains pour les colombes, et elles sont habituées, c'est leur quartier général !

    6
    Dimanche 7 Mars 2010 à 22:26

    C'est un très beau parc... J'ai adoré cette promenade que l'on peut faire aussi en cariole...

    5
    Dimanche 7 Mars 2010 à 21:16
    Je continue la visite avec toi, c'est bien agréable.
    Je suis toujours étonné de voir de si grands et si beaux parcs dans les grandes villes.
    Tu avais attiré les colombes?
    4
    Dimanche 7 Mars 2010 à 20:55
    Cou cou Eva!
    Tu nous offres une visite magnifique
    Bon week-end
    Elisa, Argentine
    3
    Dimanche 7 Mars 2010 à 19:11
    Splendide ! Nous sommes déjà aux portes de l'Orient.
    2
    Dimanche 7 Mars 2010 à 18:27
    ce sont des photos qui réchauffent!ces bassins et les mosaïques sont magnifiques
    1
    Dimanche 7 Mars 2010 à 18:05
    Eva, je croyais tout connaître de Séville...et je n'ai pas vu ce parc...Honte à moi ! Il dégage une impression de calme et de repos! Quant à Paco, le poème de Lorca est superbement mis en valeur avec ce tremolo dans la voix qui dit l'anxiété !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :