• Si je mourais là-bas... (Guillaume Apollinaire)

    Si je mourais là-bas... (Guillaume Apollinaire)

     

    Lou si je meurs là-bas souvenir qu'on oublie

    - Souviens-t'en quelquefois aux instants de folie

    De jeunesse et d'amour et d'éclatante ardeur -

    Mon sang c'est la fontaine ardente du bonheur

    Et sois la plus heureuse étant la plus jolie

    ô mon unique amour et ma grande folie

     

    Guillaume Apollinaire (30 janv.1915)

     

    La nuit descend

    On y pressent

    Un long un long destin de sang

     

     

     

    « Bouquet Istanbul »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    11
    Dimanche 16 Novembre 2014 à 20:18

    p... de guerres !

    10
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 23:14

    Ces mots ressemblent tant à ceux que mon grand-père écrivait à ma grand-mère durant les nombreuses campagnes auxquelles il a participé. Engagé jeune, toujours volontaire, il a parcouru bien des pays! Souvent blessé, mais toujours de retour il a terminé sa carrière au grade de colonel et a vécu jusqu'à 93 ans. Ses lettres et ses récits sont si émouvants...

    9
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 17:52

    Hommage touchant… tout simplement… 

    8
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 16:04

    Apollinaire a participé à la grande guerre, c'est pourquoi il écrit ce poème sublimé par le danger. Bises ma chère Eva, ta mosquée d'Istanboul est sublime en tons de bleus. 

    7
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 11:12

    Moi aussi je suis souvent distrait et je préfère qu'on me signale les anomalies quand on en voit, aussi je te remercie de t'être manifestée !

    Amitiés et bonne journée,

    6
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 08:53

    @ Dan : le devoir de mémoire est primordial bien entendu, mais si les responsables politiques actuels mettaient autant d'énergie à éviter les conflits du Présent qu'ils en mettent à se souvenir de ceux du Passé, alors peut-être pourrions-nous ranger les armes.... Ce n'est hélas pas vraiment le cas... Bonne journée Dan

    @Alain : je suis une incorrigible distraite ! Mille pardons Alain, et merci de ton indulgence :-)

    5
    DAN
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 00:28

    Je viens juste de regarder deux émissions sur cette foutue guerre 14-18, beaucoup beaucoup trop d'hommes de valeurs y ont laissé leur peau, je ne peux m'empêcher de penser à mon grand-père qui y a laissé la sienne, je me demande s'il n'aurait pas pu écrire ces lignes d’Apollinaire à ma grand mère qui, elle est morte sous les bombes alliés en 1942, étonnes toi après ça pourquoi je m'intéresse à l'histoire.

    4
    Mardi 11 Novembre 2014 à 23:58

    En fait, j'ai répondu à ton commentaire pourquoi le bug : c'est parce que je modère les commentaires maintenant (d'ou manque de réactivité en publication), mais les tiens sont bien sûr les bienvenus !

    3
    Mardi 11 Novembre 2014 à 23:14

    Bonsoir Alain, je vais aller voir si tu as réglé le problème des bugs de tes com sur ton blog ! Merci de ta visite, bises smile

    2
    Mardi 11 Novembre 2014 à 22:53

    Il est toujours aussi "vrai" ton blog et cela le rend d'autant plus touchant .

    ...Quant à moi, j'ai pas mal galéré avant de retrouver dans sa nouvelle (belle) formule et présentation, comment on arrivait à laisser un commentaire !

    1
    Mardi 11 Novembre 2014 à 16:08

    Merci Eva

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :