• Sidi Bou Saïd

    Sidi Bou Saïd

     

    Lorsqu'on prend, au bas de la colline, la rue escarpée qui traverse le village, apparaît, suspendue entre ciel et terre, la ravissante façade du Café des Nattes ou el-Qahoua el-Alia (le Café haut perché),  façade mille et mille fois dessinée, peinte, photographiée. A l'intérieur, les plafonds à solives et les colonnes qui les soutiennent sont peints de bandes, droites ou en spirale, rouges et vertes, à liseré blanc. On vous y servira un café turc parfumé à l'eau de fleur d'oranger ou un thé aux pignons...

    A Sidi Bou Saïd, les écrivains André Gide, Henry de Montherlant, Federico Garcia Lorca, Georges Duhamel et le philosophe Michel Foucault ont laissé des souvenirs vivaces. Sur les pas de Paul Klee, Auguste Macke et le Baron d'Erlanger, les peintres tunisiens ont fait de Sidi Bou Saïd leur terre de prédilection : Jellal Ben Abdallah, Abdelaziz Gorgi, Hédi Turki, Ali Bellagha, Brahim Dhahak...

     

    « La Mer (Pablo Neruda)L'ennui (Alberto Moravia 1907-1990) »

  • Commentaires

    8
    Lundi 2 Mars 2015 à 14:25

    Henri-Pierre... et sur le blanc éblouissant des murs, le bleu éclatant des balcons -par temps de plein soleil- et sur le blanc laiteux, la dentelle légère de l'ombre des balcons -par temps de soleil voilé-...

    7
    Lundi 2 Mars 2015 à 13:24
    Henri-Pierre

    Et au bout des ruelles escarpées, ce café maure et sa vue sur la baie. Inoubliable.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Dimanche 1er Mars 2015 à 20:13

    @ Francesco : c'est tout ça, comme le dit Baudelaire, et ça ne change pas en dépit des turbulences...

    @ Dan : oui, court et chaleureux !

    @ Photoem : la lumière de la Tunisie, a toujours inspiré les peintres, et le Baron d'Erlanger aimait les arts, les peintres, les écrivains et... les musiciens !

    @ Anne : j'ai photographié ailleurs de ces merveilleuses cages blanches qui sont une spécialité de la Tunisie, vraiment décoratives, et qui (j'espère) ne sont jamais destinées à enfermer les oiseaux. L'usage que tu en as fait est nettement plus sympathique !

    @ Le menuisiart : heureuse de t'avoir fait découvrir ce village bleu et blanc

     

    5
    Dimanche 1er Mars 2015 à 19:34
    Bien la découverte
    A bientôt
    4
    Dimanche 1er Mars 2015 à 10:36

    Je garde un très bon souvenir de ce joli village, que j'ai eu la chance de visiter un jour sans trop de monde! J'ai une cage de Sidi Bou Said chez moi, qui a servi d'urne pour mon mariage, et que je garde précieusement!

    3
    Dimanche 1er Mars 2015 à 10:31

    Bonjour Eva,    Il y a des lieux d'où naissent naturellement les pensées artistiques, celui-ci en fait partie.

    2
    DAN
    Dimanche 1er Mars 2015 à 10:27

     

    Voilà un diaporama qui nous réchauffe en ce dimanche matin un peu froid !  yes

     

    1
    Dimanche 1er Mars 2015 à 09:59

    et la, tout n'est qu'ordre et beauté, "luxe, calme et volupté"….

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :