• Spleen (Léopold Sedar Senghor)

     

    Dominique Baumont Afrique

     

    Je veux assoupir ton cafard mon amour,

    Et l'endormir,

    Te murmurer ce vieil air de blues

    Pour l'endormir.

     

    C'est un blues mélancolique,

    Un blues nostalgique,

    Un blues indolent

    Et lent.

     

    Ce sont les regards des vierges couleur d'ailleurs,

    L'indolence dolente des crépuscules,

    C'est la savane pleurant au clair de lune,

    Je dis le long solo d'une longue mélopée.

     

    C'est un blues mélancolique,

    Un blues nostalgique,

    Un blues indolent

    Et lent.

     

    Léopold Sedar Senghor.

    Photo Dominique Baumont.

    Je vous invite à voir et revoir le très beau blog de Dominique http://www.dominique-baumont-afrique.com/

    « L'enfant de la haute mer (Jules Supervielle)Vue de Kairouan (Paul Klee) 1914 »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    14
    Mardi 1er Octobre 2013 à 10:16

    Non Dominique, c'est nous tous qui vous remercions... pour Senghor que nous avons lu tant de fois sur votre blog, pour ces belles photos si lumineuses et si joyeuses, si pleine d'humanité, pour le relais que vous faites à l'Afrique, pour votre générosité, et... pour votre belle plume (mine de rien !  

    13
    Mardi 1er Octobre 2013 à 09:54
    Merci chère Eva de nous faire (re)lire ce très beau poème de Senghor. Je suis aussi très flatté d'y être associé avec ma "petite copine" sénégalaise. Merci aussi pour le lien. Bonne journée. Je vous embrasse.
    12
    Dimanche 4 Novembre 2012 à 21:17

    beaucoup de poésie et d'humanité chez Senghor et Dominique, en effet Dan !

    11
    Dimanche 4 Novembre 2012 à 21:16

    oui Nicole, le blog de Dominique est très riche en billets et articles de presse, très riche en photos et en poésie, je le suis et l'apprécie depuis les débuts...

    10
    Dimanche 4 Novembre 2012 à 21:09

    oui Henri-Pierre, c'est d'autant plus élégant que c'est d'une pure simplicité...  

    9
    Dimanche 4 Novembre 2012 à 21:04

    Danae, je reviens . Merci pour ta fidélité !

    8
    Dimanche 4 Novembre 2012 à 21:03

    Senghor est si doux, si tendre, et sa poésie est pleine de couleurs, et toute prête à être comprise de tous...

    7
    Dimanche 4 Novembre 2012 à 20:00
    Nous savons tous que Léopold Sedar Senghor est un poète qui compte, mais nous ne connaissons guère sa poésie. Merci pour avoir ici transcrit ce poème doux comme une berceuse.
    6
    Vendredi 2 Novembre 2012 à 00:10
    Hello !
    un passage et un petit coucou pour te signaler que suite à l'ouragan Sandy,
    et les debâts sur les conséquences du réchauffement climatique
    j'ai fait une carte des catastrophes naturelles dans le monde depuis 2008,
    très instructif sur certains points !
    @+
    5
    Jeudi 1er Novembre 2012 à 13:49
    Je reviens voir cette photo très touchante. Je ne te vois plus, qu'es-tu devenue ? en vadrouille ? Bises chère Eva
    4
    Mardi 23 Octobre 2012 à 16:18
    Quelle exceptionnelle élégance dans la palette des couleurs des mots
    3
    Mardi 23 Octobre 2012 à 08:18
    je suis allée visiter le blog de ce monsieur, mais il me faudra plus de temps pour en parcourir ses belles pages ! merci pour ce lien, bonne semaine !
    2
    DAN
    Lundi 22 Octobre 2012 à 11:52
    Toute la mélancolie exprimé par ce grand écrivain et homme d'état, et tout l'amour des enfants exprimé par le regard de Dominique !
    1
    Lundi 22 Octobre 2012 à 10:02
    J'aime beaucoup cette photo de Dominique. On sent tout l'amour qu'il porte à l'enfant et je sais à l'Afrique. Bises Eva
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :