• Sud Ouest et gastronomie


     


    Il y a encore trente ans, le foie gras d’oie ou de canard était une spécialité du Sud Ouest, ainsi que les magrets, et les confits. On trouve à présent, ces délicieuses préparations dans d’autres régions de France (et sans doute dans d’autres pays d’Europe). Le foie gras que j’ai mangé la toute première fois à la table de ma future belle-famille, était étonnant pour la Normande que j’étais : un foie entier, blotti dans sa graisse… sa belle graisse jaune que mon mari étalait sur ses tartines d’écolier au goûter…Un véritable foie gras préparé par ma belle-mère qui gavait elle-même ses oies ou ses canards… Il faut déguster ce foie gras sur du pain de campagne, avec un  vin blanc liquoreux du Sud Ouest (Monbazillac ou Sauternes).

     

     

     

    J’ai toujours une pensée (un peu hypocrite) pour ces malheureux volatiles martyrisés pendant  dix à douze jours (un peu plus longtemps autrefois). Le gavage a ses détracteurs, d’autant plus qu’il est pratiqué de façon industrielle à présent, les oies et canards (uniquement les mâles) élevés en batterie, et gavés par des machines.

     


    Mais la spécialité du Lot et Garonne que j’affectionne est la prune d’Ente, celle qui est destinée à la production du « Pruneau d’Agen ». Cette variété de prune violine n’est jamais vendue dans les super-marchés comme n’importe quel autre fruit. On la récolte précieusement, et après passage à l'étuve et dénoyautage, elle est vendue fourrée de confiture confectionnée avec sa propre chair additionnée de sucre vanillé… C’est un délice ! Ma belle-mère qui avait quelques pruniers d’Ente cuisait des confitures ayant exactement la saveur de ces « pruneaux fourrés », spécialités de la région de Villeneuve-sur-Lot. Mon mari s’est amusé souvent de ma gourmandise, et me raconte son embarras du choix pour les confitures au moment des goûters de son enfance (poires, coings, groseilles, mûres, pêches, abricots, figues, pastèques, etc...uniquement des fruits récoltés dans le jardin familial)

     

    Sud Ouest et gastronomie



     

    Une autre spécialité de la campagne est la soupe. Hormis le tourain qui est un potage rapide, fait de tomates et d’oignons frits, passé avec soin, (potage de dernière minute) agrémenté de vermicelle ou de perles du japon, ou encore « trempé » de pain coupé en fines tranches, toutes les autres soupes sont mijotées longuement : les soupes de fèves, les soupes de haricots blancs, les soupes d’oseille, les soupes de potiron et pommes de terre… aucune soupe ne ressemble à celle de la veille… on y retrouve à peine le goût du lard, de l’ail, de l’oignon, tant le dosage est délicat, la main de la cuisinière savante et raffinée…

     

    La gastronomie du Sud Ouest est réputée, et vous serez comblés dans tous les restaurants… Mais j’ai préféré me souvenir ici des délices de la campagne, à la table des gens simples, qui vous accueillent toujours avec générosité, gentillesse et abondance…

     

    (Si je n’ai rien dit des cèpes, ni de la truffe, c’est qu’il n’y a pas de mots assez somptueux pour décrire leur saveur !)


                                                                                                                         photos eva baila © 

    « Correspondances (Charles Baudelaire)Le manteau noir de la nuit... »

  • Commentaires

    22
    Lundi 2 Février 2009 à 08:30

    Bonjour Claude, j'ai vu les terribles photos sur ton blog... Je te souhaite bon courage.
    Amitiés. eva.

    21
    Lundi 2 Février 2009 à 06:44
    le foie gras frais, y a rien de meilleur..Les pruneaux d'Agen aussi j'aime. ;)) bonne journée
    20
    Samedi 31 Janvier 2009 à 14:01
    19
    Samedi 31 Janvier 2009 à 09:03
    Chère Eva, Là tu nous prends par les sentiments et j'ai l'eau à la bouche en entendant parler d'oseille, de cèpes et de haricots blanc. Bien que j'aime le foie gras, je peux facilement m'en passe mais je n'en dirais pas autant d'une bonne confiture de figues ou encore des pruneaux dont j'ai longtemps abusés au point d'avoir d'horrible coliques, le sachet entier parfois, trop c'est trop. En revanche je ne connais pas la prune violine. Merci pour cette visite gastronomique de cette région, je ne la connaissais qu'à travers les dires de Pierre Bellemarre.
    18
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 23:16

    ça oui ! il avait bien de la chance !

    17
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 22:54
    Quelle chance il avait ton mari d'avoir toutes ses confitures!!! L'embarras du choix en plus . Ca donne faim tout ça. Merci pour ce bon moment . Josy
    16
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 22:31

    ?? oubli ?? impardonnable ??
    en tout cas merci pour votre visite, et venez manger quand vous voulez... des quartiers ou autre chose ! (l'été, dans le jardin, je suis très forte en brochettes !)

    15
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 21:32

    En 1982 ma région est restée sans électricité pendant une semaine (pour cause de gel et de rupture des câbles électriques). Ce fut très dur. Comme je n'avais pas de congélateur, je n'ai pas eu d'indigestion... Bon courage pour la remise en route et le nettoyage, et amitiés. eva.

    14
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 21:31
    De quoi nous mettre en appétit....Merci pour ton article d'hier nous avions fait un impardonnable oubli...que nous avons rectifié..Bises ,bonne soirèe et encore merci.
    13
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 21:26

    Je ne pensais pas avoir autant de succès en parlant de canard !

    12
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 21:25

    Ah bon toi aussi ! Venez, venez mes amis !

    11
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 21:24

    Hé bien Jaouad ! c'est gratifiant de te faire plaisir ! A bientôt... eva.

    10
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 21:05

    Bonsoir Babsy, de bonnes choses oui, mais bonjour les kg !

    9
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 20:12
    Pour cause de tempête dans le Gers nos blogs« GeaiRare puis Noé » et « Le temps des Fleurs » vous offrent ce premier copier/coller Nous en sommes désolés mais voulions vous dire que nous sommes enfin sortis de pratiquement une semaine sans électricité et que nous allons essayer de rattraper les visites en retard sur vos blogs. Dans l’immédiat la priorité est la remise en état des lieux. Merci à ceux qui d’une manière ou d’une autre ont pris de nos nouvelles. PS en ce moment avec la décongélation nous consommons les produits locaux ...Un peu de saturation de manger du canard
    8
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 20:07
    miam miam un article gastronomique qui fait du bien et qui donne envie !!
    7
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 17:52
    sud-ouest et gastronomie... haa si tu me prend par les sentiments !!! ;0)
    6
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 12:13
    Que du bonheur...mes papilles en redemandent...et merci aux canards.
    5
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 09:59
    Coucou eva baila,que de bonnes choses à déguster.Bises,babsy
    4
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 08:16

    Bonjour Jean-Marie, merci d'être passé...

    3
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 08:02

    oh là là.. c'est bon surtout !

    2
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 01:43
    Un plaisir d'avoir découvert ton blog et du coup refait le tour du lot et garonne vu par ton oeil!!!! A bientôt.. J.M.
    1
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 00:05
    oh là là.. c'est beau... et les confits ? quel délice ! par contre j'aime pas le magret.. bisous clem
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :