• Sur des pages de roche, des pages de vie...

     

    Sur des pages de roche, des pages de vie...

     

    Au début, l’Homme était seul avec sa grande peur de tout.
    Il y eut un soir, et l’Homme eut peur que le Soleil ne revînt pas.

    Il y eut un soir, il y eut un matin, et l’Homme se réfugia dans les cavernes.

    L’Homme craignait les animaux féroces, le grand froid, et la faim qui lui tenaillait les entrailles.

    Il inventa l’idée de la religion pour conjurer la mort, et l’Art Sacré pour que le Soleil revînt chaque matin.

    Plus tard, sur l’Ile de Minos, Il apprivoisa le Taureau pour que la Terre cessât de trembler, il jouait avec lui avec bravoure et respect pour signer le pacte mystérieux avec les forces telluriques. Il dansait avec lui sur le fil du Merveilleux comme un funambule, et sautait par-dessus ses cornes redoutables comme un acrobate dédié à l’au-delà. 

    Longtemps les joutes furent ordaliques, l’Homme arrachait au péril même de sa vie, son droit à vivre et survivre. Cela même est fascinant, et subsiste aujourd’hui encore : cette revendication affirmée et insistante à se mesurer aux forces mystérieuses de la nature. 

    Quand l’Homme commença à dessiner sur les parois des cavernes, il invitait l’esprit des dieux pour inspirer son Art, et imagina des rites sacrés pour honorer les dieux. Le caractère religieux de l’Art subsistera encore longtemps, longtemps jusqu’après le Moyen Age. L’Art pictural ne devint profane qu’à la Renaissance. L’Art devint profane, mais quelque chose de céleste rayonne encore mystérieusement dans la peinture de Botticelli : lui, plus qu’aucun autre, s’est attaché à rendre le Beau aussi proche du Divin…

    (eva, textes et video)

     

     

     

    « Partir...Nomade dans la Lumière... »

  • Commentaires

    9
    Mercredi 17 Mai à 20:14

    J'aime cette continuité de la destinée de l'homme par le fil conducteur de l'art

      • Mercredi 17 Mai à 23:31

        C'est un fil ténu, mais tellement solide... c'est un fil d'airain, le seul qui vaille, celui qui transmet la poésie et l'émotion...

    8
    Mardi 16 Mai à 16:18

    Très belle balade avec tes mots Eva ! superbes photos et texte !

    Je t'embrasse

      • Mardi 16 Mai à 20:52

        Merci Noëlle, bonne soirée ! Bisous.

    7
    DAN
    Mardi 16 Mai à 12:21

    Des photos superbes et un texte qui l’est tout autant ! J’ai reconnu au passage quelques grottes ornées comme Pech-Merle, mais il y en a bien d’autres et non des moindres !

      • DAN
        Mardi 16 Mai à 23:24

        ...parait qu'on y mange bien, alors pourquoi pas he

      • Mardi 16 Mai à 20:51

        shocked  Il n'a plus qu'à t'inviter à Matignon !!!! he

      • DAN
        Mardi 16 Mai à 19:06

        En effet et pour moi, un lecteur de moins snif. Je l’avais rencontré seul à seul dans son bureau pour parler, je te le donne en mille … de l’histoire du Havre, car c’était, je parle au passé mais peut-être continuera-t-il, à lire mes articles ? Mais ça m’étonnerait, il a d’autres chats à fouetter maintenant !

      • Mardi 16 Mai à 14:42

        Sauf Lascaux et Pech Merle que j'ai visité, je n'ai pas localisé les autres dessins sur les autres lieux (on peut les retrouver sur le net sur des sites spécialisés)... Tous les sites sont fascinants... J'aurais bien aimé voir "la vallée des Merveilles"... Ce sera pour une autre vie !

        PS : Le Havre peut se prévaloir d'un acteur politique de haut rang à présent !... happy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :