• Sur les pentes de l'Etna.

     

     

    sur les pentes de l'Etna.1jpg

     

    Sur les pentes de l'Etna 4

     

    L'Etna hante le destin de la province de Catane et de Messine d'autant que de nouveaux cratères s'ouvrent à chaque éruption. Mongibello (en dialecte sicilien) vient de l'arabe Djebel qui signifie montagne.  On l'appelle aussi simplement Muntagna. Aux alentours, certains noms de lieux sont évocateurs. Ainsi Linguaglossa, un village jadis englouti par une épaisse langue de lave et dont l'appellation est une déformation de lingua grossa.

     

    Sur les pentes de l'Etna 2

     

    Sous les cendres volcaniques... la neige !

     

    Sur les pentes de l'Etna 3

     

    L'Etna est un volcan relativement "jeune" de deux millions d'années. Ses éruptions furent fréquentes. Deux des plus dévastatrices  eurent lieu en 1381 et 1669 : la lave atteignit Catane. L'une des dernières qui remonte aux années 1920 détruisit les villages de Cerro et Mascali. Au fil des siècles, la silhouette de l'Etna s'est modifiée. Aujourd'hui il culmine à 3 342m. Si les éruptions du cratère central sont rares, celles des cheminées latérales sont fréquentes, et créent des cônes secondaires plus petits.

     

    Sur les pentes de l'Etna 5

     

     

    Sur les pentes de l'Etna 7

     

    "De sa gueule noire et démesurée, il a vomi, de temps en temps, un flot brûlant de bitume,[...] venu s'éteindre dans la mer en la refoulant devant lui. Ils ont fait des falaises des montagnes, des ravins, ces flots lents, pâteux et rouges, devenus sombres en se durcissant..." Guy de Maupassant.

     

    Sur les pentes de l'Etna 9

     

    Sur les pentes de l'Etna 9a

     

     

    Sur les pentes de l'Etna 9e

     

    Sur les pentes de l'Etna 9f

     

    Sur les pentes de l'Etna 9h

     

    photos eva, juin 2011

    « Aci Castello et les Isole dei Ciclopi (Province de Catane)Taormina... Taormina ! »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    25
    Laura
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:33
    Tes photos sont superbes; je n'ai jamais vu l'Etna aussi rouge.
    Il y a une dizaine de jours encore, il a craché.... Mais il est moins dangereux pour la population que le Vésuve qui SEMBLE dormir; j'espère n'être plus sur terre le jours où le bouchon va sauter, mais on sait qu'il n'attendra pas 2 000 ans.... et qu'il risque de ne pas prévenir.
    Tout ça pour dire que le préfère le Vésuve!!! et le merveilleux panorama que nous offre la montée à son sommet.
    24
    eva
    Vendredi 12 Août 2011 à 22:25
    C'est vraiment super de voir les photos de ce voyage (et merci pour tous les commentaires instructifs) et ce que préfère, qui m'impressionne le plus, c'est l'Etna ; j'adorerai y aller ! Merci.
    23
    Jeudi 11 Août 2011 à 21:51
    Bonsoir Eva , merci pour tes superbes photos de ton experience .À bientôt ,
    Christiane ,
    22
    Jeudi 11 Août 2011 à 21:14

    Mais si Danae, c'est bien moi qui tondais hier ! Heureusement car ce soir il pleut !!

    21
    Jeudi 11 Août 2011 à 20:18
    Oui je sais que ce n'est pas toi qui tondais ta pelouse hier, j'ai confondu ! Je suis comme toi pour les voyages, je ne tiens pas en place. Varengeville j'ai aussi adoré ! Bonne et douce soirée châtelaine Eva !
    20
    Jeudi 11 Août 2011 à 19:34

    C'est vrai, c'est curieux cette couleur rouge au milieu de toutes ces cendres noires... Le Vésuve est moins haut, et comme "il dort" on peut voir l'intérieur de son cratère... c'est fascinant... Bonne soirée Laura, bisous.

    19
    Jeudi 11 Août 2011 à 19:32

    oui, j'ai toujours envie de partir... il y a toujours quelque chose de merveilleux partout où je vais (même à côté ! l'an dernier je suis allée à Varengeville sur Mer, que je ne connaissais pas, c'était fin septembre, le dernier beau jour de soleil... et la mer s'était faite belle exprès pour moi !) Bises Nelly !

    18
    Jeudi 11 Août 2011 à 19:30

    Ce qui m'a impressionnée c'est toutes ces maisons (plus bas) construites en pierre de lave, toutes noires.... 

    17
    Jeudi 11 Août 2011 à 19:26

    Ces fumées s'échappent de petites fissures... Mais il est impossible d'accéder au cratère principal !

    16
    Jeudi 11 Août 2011 à 19:19

    ah oui ? tu vis en Italie ? Tu as de la chance... Moi je ne suis même pas parvenue (malgré tous mes efforts) à descendre dans le sud de la France.... 

    15
    Jeudi 11 Août 2011 à 14:52

    oui, la terre rouge, je l'ai photographiée de près... Fiigure-toi que je ne porte jamais de baskets... toujours des ballerines pour les grandes randonnées comme pour les promenades en ville... J'ai besoin d'avoir le pied léger pour courir partout avec l'APN !

    14
    Jeudi 11 Août 2011 à 13:59
    On est sur une autre planète! Cette terre rouge me fait penser au Salagou!
    Etonnant de t'imaginer les baskets au pied toi l'indécrotable citadine !
    13
    Jeudi 11 Août 2011 à 11:04
    Quand je vois tes photos, bien sûr, je comprends tes envies de partir ... ailleurs ... c'est impressionnant de puissance et de majesté et de beauté !
    Bonne journée, eva, bisous.
    12
    Jeudi 11 Août 2011 à 10:29
    Je l'ai vu cracher son feu ce volcan et c'est impressionnant de fouler ces champs de lave. Bonne journée Eva, le temps est moins beau aujourd'hui, heureusement que tu as tondu hier !
    11
    Jeudi 11 Août 2011 à 09:51
    Le genre de photos qui me transportent complètement. Nature aride et désolée , force de la nature...Magnifique Eva , merci pour le partage ! bisous
    10
    Jeudi 11 Août 2011 à 09:40
    Impressionnant ! Les photos rendent très bien la majesté inquiètante du volcan. Bises et bonne journée. Dominique
    9
    Jeudi 11 Août 2011 à 09:30
    c'est saisissant...et quand on sait que temps en temps (comme dernièrement...) il eructe..on frémit!!! Je viens de lire tes réponses à tes lecteurs et je constate avec plaisir que mon pays d'adoption te plait....c'est vrai l'Italie est une merveille pour les yeux et pour ceux qui comprennent l'Histoire. J'y vis depuis 42 ans et j'ai encore tant à découvrir!
    Merci Eva et à bientot
    8
    Jeudi 11 Août 2011 à 09:28

    Avant celui-ci je n'avais vu que le Vésuve qui est vraiment endormi (un mal fou pour détecter une petite fumerolle...) et puis j'étais passée en bateau au large du Stromboli, qui lui, crache du feu toutes les 1/2 heures...(à la tombée du jour, c'est génial). L'Etna m'a vraiment impressionnée... Il faisait un vent terrible là-haut : d'habitude autour de 100km/h mais ce jour-là ce devait être plus fort encore puisque le téléphérique n'a pas fonctionné pour l'aller (nous sommes montés en 4/4)...

    7
    Jeudi 11 Août 2011 à 09:17

    oooooooooooooooooooh ! veinard ! et moi qui te croyais à faire de la peinture sous la pluie au Havre ! Tu as bien fait d'en profiter... 

    6
    DAN
    Jeudi 11 Août 2011 à 09:01
    Eh oui Eva tu aurais aimé alors le périple que j'ai effectué pendant le mois de juillet et une partie d'août, des lacs (Côme et de Garde) je suis passé par Milan, Bérgame, Vérone, Venise, Bologne, Florence, puis ai visité les site Etrusques de Tarquinia et Cervétéri et pour finir Paestum et Herculanum, quel périple n'est-ce pas !
    5
    Jeudi 11 Août 2011 à 08:38

    C'est l'incertitude... tant que tout dort, tout va bien... mais l'Etna s'est réveillé ces derniers jours...

    4
    Jeudi 11 Août 2011 à 08:36

    Ainsi tu étais à Herculanum ! Je suis bien contente de t'y avoir incité par mes photos ! Herculanum est moins visité, Herculanum est moins vaste, mais... quelle surprise n'est-ce-pas ? Une fois de plus, j'adore l'Italie... C'est une terre pleine de merveilles... Il me reste encore tant de choses à découvrir... J'aimerais tant voir Milan et sa cathédrale jaillissante... J'aimerais tant voir les lacs et photographier les façades décorées qui ornent les villes au bord des lacs... J'aimerais, j'aimerais...

    3
    Jeudi 11 Août 2011 à 08:21
    De la précarité des orgueils humains face à la toute-puissance de la Nature
    2
    Jeudi 11 Août 2011 à 02:09
    Ce sont tous ces petits "cratères" annexes qui font la curiosité de l'Etna. J'espère qu'ils sont trop petits pour provoquer des dégâts aux villes avoisinantes.
    1
    DAN
    Jeudi 11 Août 2011 à 00:36
    On imagine assez mal la puissance d'un volcan, je reviens de Herculanum où l'on peut voir ce que le Vésuve à pu faire dans cette ville.
    Et au passage Éva, c'est un peu toi qui m'a incité à aller voir cette ville antique Romaine que je ne connaissais pas avec ton reportage sur ce blog. Lors de mes précédents voyages, je m'était contenté de Pompéi. Et franchement, je ne regrette pas le voyage !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :