• Syracuse, l'oreille de Denys.

     

    Syracuse, Neapolis, Latomie.Oreille de Denys jpg

     

     

    Syracuse fut fondée en 734 av.J.C. par des Corinthiens qui étaient étroitement liés à Sparte. Initialement installée dans l'île d'Ortygie, la nouvelle cité s'étendit assez vite. Mais des querelles de pouvoir laissèrent la possibilité aux tyrans de Gela - Gelon, Hieron Ier et Thrasibule - de s'emparer du pouvoir.

     

    Sous le règne de Denys Ier (405-367), dit l'Ancien, Syracuse remporta, en 415 sur Athènes, une grande victoire et devint la plus grande puissance de la Méditerranée. Ce démagogue mégalomane, excellent statège, ingénieur inspiré et exécrable tragédien fut l'un des plus éminents personnages de son temps. Il conquit l'est de la Sicile, l'Italie méridionale, l'île d'Elbe, la Corse et se disputa avec Carthage la suprématie en Méditerranée centrale. S'étant emparé des possessions phéniciennes et sicules, il étendit son influence jusqu'en Italie continentale. Cependant, même avec le soutien de Platon, Denys le Jeune ne fut pas digne de son père et l'empire commença à se morceler. En 212 av. J.C Syracuse tomba aux mains des Romains.

     

    Elle aurait ensuite été évangélisée par St Pierre, puis par St Paul, qui y firent tous les deux escale en allant à Rome. Au VIIe s. Syracuse devint, pour une brève période, la capitale de l'Empire byzantin. Plusieurs papes et patriarches byzantins y naquirent. La ville fut ensuite mise à sac par les Sarrasins, en 878 et par les Normands en 1085, avant de tomber en léthargie. Elle ne retrouva une certaine prospérité qu'après la domination espagnole et surtout au XXe siècle.

     

    (source : SICILE, bibliothèque du voyageur, éditions Gallimard)

     

     

    Syracuse, Neapolis, Latomie.Oreille de Denys 1jpg

     

     L'oreille de Denys est l'une des plus impressionnantes grottes de Latomie. Selon la légende, grâce à l'acoustique extraordinaire de cette grotte, le tyran local Denys entendait  les chuchotements de ses prisonniers les plus dangereux et pouvait s'en prémunir.

     

     

    Syracuse, Neapolis, Latomie.Oreille de Denys 2jpg

     

     

    Parmi les autres grandes grottes voisines figurent la Grotta dei Cordari, utilisée par les cordiers (cordari, fabriquants de cordages) jusqu'à une époque récente. (photo ci-dessous)

     

    Syracuse, Neapolis, Latomie.Grotte des Cordari jpg

     

     

    Syracuse, Neapolis, amphithéâtre romain

     

    L'amphithéâtre romain, immense édifice public (140 sur 120m) entrepris dans les premières années de l'Empire (IVe au IIIe siècles av. J.C.) fut creusé dans le roc.

     

    Syracuse, Neapolis, amphithéâtre romain.2 jpg

     

    Au centre de l'amphithéâtre, on peut toujours voir dans le "bassin aux crocodiles" les deux piliers sur lesquels luttaient les gladiateurs en s'efforçant de garder l'équilibre...  

     

    Syracuse, Neapolis, amphithéâtre romain.3 jpg

     

     

      photos eva, juin 2011

    « Syracuse, Neapolis.Catane, Sicile (1) »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    22
    Laura
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:33
    Bien sûr, j'attendais cette étape!
    Gros bisous.
    21
    Jeudi 11 Août 2011 à 09:21

    oui ! Big brother ! Je n'avais même pas pensé à ça ! Le plus extraordinaire, c'est qu'il semblerait que cette grotte aussi ait été creusée (suivant un processus que je ne peux pas ré-expliquer ici faute d'avoir tout saisi) par la main des esclaves... Elle est très humide, et on devait suivre une ligne qu'on peut voir encore sur place le long de la paroi... toujours pour en extraire des pierres taillées avec régularité...

    20
    Jeudi 11 Août 2011 à 08:16
    Comme toujours tes photos invitent à un enrichissement de nos connaissances aimablement et sans pédanterie aucune.
    De plus nous voyons commet naquit "Big Brother" ;-)
    19
    Mercredi 10 Août 2011 à 23:43

    c'est que... je ne voyage pas non plus toutes les semaines !!! Bon courage Christian 

    18
    Mercredi 10 Août 2011 à 19:44
    Merci pour tes voyages
    Dommage mais cette semaine je suis trop occupé
    A bientôt
    17
    Lundi 8 Août 2011 à 12:09
    Un beau partage ces beaux articles sur Syracuse, bravo Eva. Bonne journée.
    16
    Lundi 8 Août 2011 à 09:40
    Quelque chose me dit que vous me taquinez avec "o sole mio".
    15
    Lundi 8 Août 2011 à 09:22

    Oui Dominique, vous savez bien que les morts, les pauvres morts, (qu'ils soient des princes ou des manants) ont toujours quelque chose à me dire...

    Mais j'ai surtout eu le grand plaisir d'entendre le guide chanter "o sole mio"...

    14
    Lundi 8 Août 2011 à 09:20

    Oh Dan ! de retour ? J'espère que tu as eu quand même quelques éclaircies sur les quais du Havre... Pour la Sicile, tu ne regretteras pas... et surtout, surtout, passe à Taormine que je te montrerai bientôt...

    13
    Lundi 8 Août 2011 à 09:14

    oui, c'est le mot que je cherchais "affranchis"... mes trous deviennent insondables et ils se font l'écho de mon grand âge...

    12
    Lundi 8 Août 2011 à 08:24
    Fabuleux cette oreille Eva. Vous avez entendu des prisonniers chuchoter vous ? Bises et bon lundi sous un timide soleil. Dominique
    11
    DAN
    Dimanche 7 Août 2011 à 23:39
    Tes reportages sont, pour moi, une manière de prolonger mes vacances dans en Italie, et c'est justement la Sicile qui sera sans doute ma prochaine étape dans ce pays !
    10
    Dimanche 7 Août 2011 à 22:55
    Les esclaves étaient affranchis s'ils avaient fait preuve de réelles qualités guerrières : une façon de se racheter (comme le terme est juste!)
    9
    Dimanche 7 Août 2011 à 19:16
    Merci Eva de nous présenter si bien cette si belle ville;
    Bisous etbonne soirée
    8
    Dimanche 7 Août 2011 à 17:54

    C'est si époustouflant qu'on ne peut pas l'oublier ! Bises Laura et merci de ta visite.

    7
    Dimanche 7 Août 2011 à 17:18

    je n'avais jamais pensé à comparer les deux... Les gladiateurs étaient des esclaves à l'origine (il me semble), ils étaient entraînés pour combattre jusqu'à la mort et parfois, quand ils étaient valeureux (et vainqueurs !) ils gagnaient leur liberté (le mot exact m'échappe...)

    Les combats de gladiateurs étaient organisés pour amuser le peuple... Dans la "vraie guerre" il est bien rare que le peuple s'amuse... 

    6
    Dimanche 7 Août 2011 à 17:14

    Ce n'était pas pire que d'être dévoré par les lions dans d'autres arênes...

    5
    Dimanche 7 Août 2011 à 17:13

    Notre guide s'est fait un plaisir de chanter "O sole mio"... c'était super !

    4
    Dimanche 7 Août 2011 à 14:37
    C'est grandiose et cela rappelle les avens et autres entailles calcaires du Midi. Celle-ci a un aspect véritablement esthétique!
    A tout prendre, je préfère les combats de gladiateurs à la vraie guerre...
    3
    Dimanche 7 Août 2011 à 14:28
    Pas drôle d'être le gladiateur qui tombait dans la fosse aux crocodiles ! Bisous et bon dimanche chère Eva
    2
    Dimanche 7 Août 2011 à 12:07
    Quelle oreille !!!
    1
    Dimanche 7 Août 2011 à 10:00
    C'est monumental !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :