• Tag amour

    Résultats pour la recherche du tag amour :
  •   "Hey ! ce n'est pas une façon de dire au revoir !..."  

    Lire la suite...

  •     "Tu penseras aux Italiennes, qui sont bien plus belles que moi..."  "Je l'aimerai quand j'serai mort, si c'est permis aux trépassés"

    Lire la suite...

  •     photo Saul Leiter   « Je n'ai pas de philosophie de la photographie. J'aime juste prendre des photos. Il me semble que des choses mystérieuses peuvent prendre place dans des lieux familiers » Saul Leiter    

    Lire la suite...

  • ...doux comme la mort « le doux penthotal de l’esprit et des sens » selon Léo Ferré.   Parce que tout amour véritable est voué à la mort d’une façon ou d’une autre (par l’incompréhension de l’autre, par son mutisme, l’éloignement, la rupture, la divergence, la séparation en...

    Lire la suite...

  •        Frida crée, Frida crie en silence, Frida milite... Et son cri fait une flaque de lumière sur ses toiles accrochées au ciel de lit… Luciole, sa vie danse et tournoie dans les ténèbres, Sa douleur plombe le plaisir à boire les couleurs de ses toiles… Frida aime, Frida...

    Lire la suite...

  • ...refuse de lui fournir les papiers nécessaires à son départ (la majorité était alors à 21 ans). C'est donc cet amour pour Juan qui avait poussé Federico au départ précipité, et c'est avec patience que Lorca annonçait à son amant qu'il l'attendrait. Retardant d'autant leur fuite... Un...

    Lire la suite...

  • ...gaieté, rêve d'ouvrir une librairie, malgré les tracasseries de l'administration fasciste. Il tombe amoureux de Dora, institutrice étouffée par le conformisme familial et l'enlève le jour de ses fiançailles avec un bureaucrate du régime fasciste d'alors. Cinq ans plus tard, Guido et Dora...

    Lire la suite...

  •     "Tu es plaisir, avec chaque vague séparée de ses suivantes. Enfin, toutes à la fois chargent. C'est la mer qui se fonde, qui s'invente. Tu es plaisir, corail de spasmes." (René Char, Lettera amorosa)      

    Lire la suite...

  •   Incontro Queste dure colline che han fatto il mio corpo e lo scuotono a tanti ricordi, mi han schiuso il prodigio di costei, che non sa che la vivo e non riesco a comprenderla. L’ho incontrata, una sera: una macchia più chiara sotto le stelle ambigue, nella foschia...

    Lire la suite...

  •   Je garde dans la solitude Comme un pressentiment de toi. Tu viens ! Et le ciel se déploie, La forêt, l'océan reculent. * Tous deux le soleil nous désigne Par-dessus la ville et les toits Les fenêtres renvoient ses lignes Les fleurs éclatent comme des voix. * Lorsque ton jardin nous...

    Lire la suite...