• un jardin de curé.











































    C’est un jardin de curé, un jardin de presbytère, où sont mêlées les couleurs, les senteurs et les saveurs. Et les mains caressent les myrtes, le romarin, le persil et le thym, la menthe, les douces corolles, les grappes de glycine, les tiges poivrées des lupins qui se dressent vaillamment vers le ciel comme un désir d’amour et de vie… les roses doubles à foison…










    Dans ce jardin, la ronde des fuschias balancés par la douce brise offre tant et tant de variétés  tant de formes et tant de couleurs, que les yeux ne se lassent pas de contempler leur danse légère et les mains de caresser leurs douces clochettes fragiles… Et dans ce jardin, passant de l’un à l’autre, le plaisir ne faiblit pas devant leur mouvance joyeuse ou alanguie, selon la force du vent qui les agite ou les berce sans jamais les abîmer…


     Fleurs-17-copie-1.jpg


    Et passent les lapins dans ce joyeux désordre savamment organisé, viennent les hérissons à pas menus, le pic-vert aux plumes jaunes ébouriffées, le pic épeiche au corset rouge, les mésanges, le rouge-gorge, et le renard peut-être...

    Fleurs-36dd.jpg






































    Texte et photos eva baila ©

     
    « Ballades de la jeunesse (Miguel Hernandez)Autres mondes... »

  • Commentaires

    19
    colette
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:06
    Bonjour Eva
    Est-ce rompre le charme que demander où se trouve cette belle église ? J'ai en passé en revue plusieurs que je connais en Seine-Maritime mais je n'ai pas trouvé.
    18
    odile
    Vendredi 8 Août 2014 à 18:06
    , on aimerait savoir ou c'est?


    ce curé a de la chance
    17
    Mardi 4 Juin 2013 à 08:26

    C'est exactement ce que je me dis tous les jours, lorsqu'il fait beau et que je vois au loin, à 17h les vaches traverser les pâturages pour rejoindre l'étable à l'heure de la traite... Le presbytère que j'habite est un peu en hauteur et j'ai un large panorama sur un environnement entièrement naturel, exempt de maisons bouygue et de fils électriques ! Les samedis soirs, l'église est éclairée habilement, et les croix en fer forgé ouvragé (oubliées du passé et qui ont échappé à un "rangement systématique") se détachent en ombre sur la muraille de l'église... C'est très beau... Oui, il faut savoir regarder... Et de même que "la façade de la maison appartient à celui qui la contemple"... l'Eden appartient à celui qui sait y entrer... Au milieu de tous ces pâturages, on peut suivre une toute petite route, et brusquement, on a l'impression d'être ailleurs, tant les collines sont vallonnées !...

    http://eva.baila.over-blog.com/article-le-roman-de-miraut-louis-pergaud-72186314.html 

    16
    Lundi 3 Juin 2013 à 14:59
    Ce qui est remarquable dans ce que la fenêtre que tu ouvres nous donne à voir, c'est la possibilité d'un eden pour peu que l'on sache regarder tout simplement
    15
    Samedi 1er Juin 2013 à 22:37

    On entend par "jardin de curé" un jardin où les fleurs sont mêlées aux légumes du potager, aux herbes aromatiques, aux arbres fruitiers (ici, c'est juste un pommier !) mais il n'y a plus de curé depuis fort longtemps dans ce presbytère. L'église qu'on voit depuis ce jardin est décrite ici :

    http://eva.baila.over-blog.com/article-28873239.html C'est une très belle église !

    14
    Samedi 1er Juin 2013 à 22:34

    Bonsoir Colette, l'église qu'on voit depuis ce jardin est celle-ci :
    http://eva.baila.over-blog.com/article-28873239.html

    le jardin est celui d'un ancien presbytère (ce qui explique la proximité de l'église). Bon dimanche Colette ! 

    13
    Samedi 1er Juin 2013 à 15:41
    Magnifique jardin, des photos qui font entrer le soleil dans notre coeur.
    Bravo Eva pour ce rayon de soleil sur le web
    12
    Dimanche 23 Novembre 2008 à 12:24

    les chiens (et les chats) ont compris que le soleil brille pour tout le monde (ou la lune) et qu'il faut partager :-)

    amicalement. eva.

    11
    Dimanche 23 Novembre 2008 à 09:56
    Nous aussi les croquettes des chiens les attirent,qui le regardent s'approcher sans broncher...
    10
    Mercredi 22 Octobre 2008 à 11:40

    les miens sont propres, mais pleins de puces ! Ils sont ici, tout à fait chez eux, et viennent boire le lait du chat (lui aussi arrivé par hasard, ayant adopté le jardin, et tous ses occupants...) 

    9
    Mercredi 22 Octobre 2008 à 10:20
    J'ai chez moi une petite colonie de hérissons qui profitent des croquettes des chats. Ils sont tout sales et patauds, mais tellement mignons. J'en viens à souhaiter, comme Franquin, que les hérissons aient des piquants explosifs pour ne plus se faire écraser par les voitures !
    8
    Mardi 21 Octobre 2008 à 07:50

    Tu l'as dit Jeanine, Fuschias sont comme les belles d'autrefois : gracieuses aux multiples jupons colorés et dansants...

    7
    Lundi 20 Octobre 2008 à 20:16
    Les fuschias sont des fleurs merveilleuses de grâce. Mes préférées, le jupon rose indien et la collerette mauve. Ce jardin au printemps est d'une grande sensualité...
    6
    Dimanche 19 Octobre 2008 à 19:57

    quel numéro ?

    5
    Dimanche 19 Octobre 2008 à 19:56

    c'est qu'il est comme chez lui ! il n'a rien à craindre... il boit même le lait du chat !

    4
    Dimanche 19 Octobre 2008 à 19:56

    Le curé a déserté ! il ne reste que le jardinier !

    3
    Dimanche 19 Octobre 2008 à 19:35
    i, jardin de curé bien fleuri !! j'ai un reflex canon ;-)
    2
    Dimanche 19 Octobre 2008 à 19:14
    Il est magnifique, ce jardin, j'aimerais bien connaître le curé ! Grosses bises, Alain MARC
    1
    Dimanche 19 Octobre 2008 à 13:53
    pas facile de photographier un hérisson en plein jour! toutes ces photos sont trés belles, on ressent bien la douce ambiance du jardin protégé.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :