• Un jardin médiéval.

    Un jardin médiéval.

     

     En 1580, Michel de Montaigne s'arrête à Pontgibaud en rentrant d'un voyage en Suisse. Il note alors dans son journal :

     "Je passais à Pontgibaud, où j'allais saluer en passant Madame de La Fayette, et fus une demi-heure dans sa salle... Le jardin petit, quarré, où les allées sont relevées bien de 4 ou 5 pieds : les carreaux sont en fons, où il y a force fruitiers et peu d'herbes, les côtés desdicts carreaux ensein enfoncés, revêtus de pierre de taille."

    Cette description par Montaigne d'un potager organisé en carrés ceinturés de murs et d'allées surélevées correspond bien à la structure générale du jardin que j'ai photographié pour le diaporama. On remarquera également, dans la partie la plus ancienne du jardin, la technique du fascinage (tressage végétal) pour délimiter les parterres de simples et de plantes aromatiques. On retrouve souvent cette technique dessinées sur les images médiévales pour figurer des clôtures, et c'est aussi une technique toujours employée pour contenir les berges des rivières et des ruisseaux.

     

     

     

    « MimosaExit. »

  • Commentaires

    14
    Mercredi 11 Mars 2015 à 19:54

    Un lieu qui respire la douceur de vivre...Quelle jolie promenade nous offre ton beau reportage ! Bonne soirée :)

    13
    Mercredi 11 Mars 2015 à 16:27

    J'ai toutes les chances que je me "pomme" entre paradis et enfer! C'est pas gagné d'avance...Bonne fin de journée chal-heureuse!

    12
    Mardi 10 Mars 2015 à 20:21
    C'est très joli A bientôt
    11
    Mardi 10 Mars 2015 à 18:31

    @ Francesco : un petit coin, dix petits coins, cent petits coins : il y a la serre  -juste avant la pancarte "pommier du Paradis" (pour ranger tes couleurs, tes brosses, ton châlumeau, ton sable, ton goudron... ta boîte d'aquarelle... tes clous, tes tissus, etc...) il y a le petit muret où j'ai photographié le chat, il y a la tour (d'où l'on voit loin, loin, loin...) et puis le jardin avec son "mur de roses".... et puis le bassin avec son jet d'eau, etc... etc...

    10
    Mardi 10 Mars 2015 à 18:09

    Moi qui adore les jardins-potager, la c'est un rêve… un lieux merveilleux ou j'aimerai avoir un petit coin pour réfléchir, dessiner, lire,  peindre et m'amuser avec les mots… peux-tu m'aider Eva, Juste un tout petit coin…..

    9
    Mardi 10 Mars 2015 à 16:32

    Moi qui suis de Fès, j'ai été fasciné par ce procédé de fascinage ou tressage végétal.


    Superbe vidéo de ce lieu à la mémoire verdoyante!


    Bonne fin de journée chal-heureuse!

    8
    Mardi 10 Mars 2015 à 16:15

    HHHHH ! oui, Plessisville existe ! (Québec)... Aréva aussi !

    7
    Mardi 10 Mars 2015 à 16:13
    Henri-Pierre

    Art mon Éva, mon correcteur automatique que je n'arrive pas à désactiver me joue des tours, je ne sais si Plessisville existe ou pas, mais je sais que les bordures en fascines telles que sur les miniatures médiévales et qui reviennent en force s'appellent des plessis.

    besitos

    6
    Mardi 10 Mars 2015 à 16:06

    Que tu me fais plaisir Henri-Pierre ! La distribution rationnelle de l'eau au Maroc, je l'avais constatée dans les oasis. Je ne connaissais pas les fascines de Plessisville... 

    5
    Mardi 10 Mars 2015 à 15:55
    Henri-Pierre

    Quelle belle vidéo, tu m'épates Éva. As-tu remarqué que les riads, le jardin au sens propre en langue arabe, ont gardé cette même structure géométrique avec les petits murets, souvent en terre au Maroc, pour retenir l'eau ? Rien d'étonnant quand on sait que ce sont eux qui ont introduit en Europe leurs systèmes de distribution rationnelle de l'eau.

    les fascines disposées en Plessisville, avec le renouveau écologique, connaissent une nouvelle faveur et ça me réjouit. 

    Ton billet m'a régalé, merci

    4
    Mardi 10 Mars 2015 à 14:16

    Dan, la France vaut bien le plaisir "de la vadrouille"... c'est un pays propre, pimpant, et tout à fait accueillant contrairement à ce que l'on peut en dire... J'aime la France et tous ses petits coins pleins de verdure et de surprises...

    3
    DAN
    Mardi 10 Mars 2015 à 13:06

    Merci pour le lien Eva, je n'avais pas vu ton précédent reportage publié en juillet 2013, période où je ne suis  plus devant mon ordinateur, mais en vadrouille en France.

    2
    Mardi 10 Mars 2015 à 12:36

    Dan, ce fut une visite imprévue, mais tout à fait insolite et extraordinaire ! C'est probablement le plus joli souvenir de ces vacances-là ! Tu peux retrouver plus de détails dans la docu à ce lien : chateau-dauphin-a-pontgibaud-

    1
    DAN
    Mardi 10 Mars 2015 à 12:26

     

    Absolument magnifique, c'est le genre d'endroit où j'aime me promener, j'ai donc noté le nom de Pongibaud dans le Puy de Dôme, car si je passe non loin de ce château nul doute que j'y ferai un saut. yes

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :