• Une vie (Guy de Maupassant)

     

    Etretat-25.jpg

     

    "Une brise légère et continue, venant du large, effleurait et ridait la surface de l'eau. La voile fut hissée, s'arrondit un peu, et la barque s'en alla paisiblement, à peine bercée par la mer.

    On s'éloigna d'abord. Vers l'horizon, le ciel se baissant se mêlait à l'océan. Vers la terre, la haute falaise droite faisait une grande ombre à son pied, et des pentes de gazon pleines de soleil l'échancraient par endroits. Là-bas, en arrière, des voiles brunes sortaient de la jetée blanche de Fécamp, et là-bas, en avant, une roche d'une forme étrange, arrondie et percée à jour, avait à peu près la figure d'un éléphant énorme enfonçant sa trompe dans les flots. C'était la petite porte d'Etretat.

     

    Etretat_20.jpg

     

     [...] Le soleil montait comme pour considérer de plus haut la vaste mer étendue sous lui ; mais elle eut comme une coquetterie et s'enveloppa d'une brume légère qui la voilait à ses rayons. C'était un brouillard transparent, très bas, doré qui ne cachait rien, mais rendait les lointains plus doux. L'astre dardait ses flammes, faisait fondre cette nuée brillante ; et, lorsqu'il fut dans toute sa force, la buée s'évapora, disparut ; et la mer lisse comme une glace, se mit à miroiter dans la lumière.

    Jeanne, tout émue, murmura : "Comme c'est beau !" Le vicomte répondit : "Oh ! oui, c'est beau !" La clarté sereine de cette matinée faisait s'éveiller comme un écho dans leurs coeurs.

    Et soudain on découvrit les grandes arcades d'Etretat, pareilles à deux jambes de la falaise marchant dans la mer, hautes à servir d'arche à des navires ; tandis qu'une aiguille de roche blanche et pointue se dressait devant la première.

     

    Etretat-21.jpg

     

     

    [...] et il lui semblait que trois seules choses étaient vraiment belles dans la création : la lumière, l'espace et l'eau."

     

                                                                                                                Une Vie (Guy de Maupassant)

     

    Photos eva ©

    « Mme Bovary (Flaubert)Histoire d'une fille de ferme (Maupassant) »

  • Commentaires

    28
    Vendredi 1er Avril 2011 à 22:24

    Maupassant a toujours raison !! Bon courage pour le week-end Philippe 

    27
    Vendredi 1er Avril 2011 à 22:06
    La lumière, l'espace et l'eau : Maupassant avait raison!
    Passe un très bon weekend. Le mien sera chargé.
    26
    Jeudi 31 Mars 2011 à 11:40
    Bonjour dame Eva,

    Ah je me souviens de ce roman, il m'avait donné une vision effarante du mariage à l'époque, je crois que c'était en première. J'avais aimé les contes et je prolongeais ma découverte de Maupassant. Peut-être faudrait-il que je le relise celui-là ? En tout cas, il est bien illustré avec tes photos. çà ouvre d'autres perspectives.

    CaroLINE
    25
    Lundi 28 Mars 2011 à 20:28
    Tu as le chic pour attraper les "mots passants" et leur donner vie avec des images très belles! J'aime beaucoup la première toute de bleu et blanc!
    24
    Lundi 28 Mars 2011 à 18:44

    hé bé voilà ! Merci Dominique

    23
    Lundi 28 Mars 2011 à 18:30
    Vous avez raison, allez voir Kouchtoilà. Bon, j'ai une idée. Je vous la livre (gratuitement mais c'est la dernière fois): faites quelques articles sur Frédéric Dard, je suis fan.
    22
    Lundi 28 Mars 2011 à 18:27

    C'est vrai Fransua ? tu es loin d'Etretat ? tu es dans le sud peut-être ?

    21
    Lundi 28 Mars 2011 à 18:26

    Avec l'accent, ça s'écrit avec 2 f et qu...

    Non, je croyais que dans l'humanitaire il n'y avait pas de vautours... Mais c'est pas grave, je vais demander à Kouchner, il est à la retraite, il n'a plus rien à faire...

    20
    Lundi 28 Mars 2011 à 18:24
    c'est un endroit où je rêve d'aller, la seconde photo est de toute beauté
    19
    Lundi 28 Mars 2011 à 18:19
    merci d'écire africaine avec un C et non "qu".(rires) A part cela, vous ne saviez pas que j'étais un vrai vautour financier ? je croyais vous l'avoir dit.
    18
    Lundi 28 Mars 2011 à 18:15

    ah ben bravo ! c'est ça que vous appelez "la solidarité affiquaîne" ! 

    17
    Lundi 28 Mars 2011 à 18:11
    Vous avez besoin d'aide ? Mais vous savez que je suis inabordable sur le marché !
    16
    Lundi 28 Mars 2011 à 18:07

      vous ne m'aidez pas beaucoup !

    15
    Lundi 28 Mars 2011 à 17:52
    C'est votre problème ma soeur !
    14
    Lundi 28 Mars 2011 à 17:42

    Bon... je me demande bien où je vais vous emmener à présent... 

    13
    Lundi 28 Mars 2011 à 17:41

    J'en ai une plus récente, du même point de vue, mais qui est encore plus vertigineuse...

    12
    Lundi 28 Mars 2011 à 17:23

    C'est facile d'illustrer le texte : Maupassant a décrit les lieux exactement comme on doit les ressentir, et comme ils apparaissent depuis toujours... 

    11
    Lundi 28 Mars 2011 à 17:22

    A Etretat, je ne vais pas souvent... parce que là-bas, j'ai une envie folle de "faire l'oiseau" !

    Bises Nelly

    10
    Lundi 28 Mars 2011 à 17:16

    Ce sont d'anciennes diapo scannées... faites avec un petit appareil automatique bon marché comme on en trouvait dans les années 70 ! Bises Danae

    9
    Lundi 28 Mars 2011 à 17:14

    Ton blog retro est original et plein de photos qu'on souhaiterait tous avoir dans les tiroirs... A bientôt Michel.

    8
    Lundi 28 Mars 2011 à 15:49
    Tes photos sont douces et lumineuses et me rappellent un autre temps où j'allais souvent en normandie ! Bises Eva, Maupassant j'adore.
    7
    Lundi 28 Mars 2011 à 15:11
    préférence pour la troisième , à bientot Eva...
    6
    Lundi 28 Mars 2011 à 12:17
    On continue notre promenade littéraire, j'adore ! Merci Eva et bon début de semaine. Dominique
    5
    Lundi 28 Mars 2011 à 09:13
    La lumière, l'espace et l'eau, tout y est à Etretat lorsque le soleil est de la partie et c'est le cas sur tes photos... y compris les quelques nuages indispensables pour illustrer le texte jusqu'au moindre détail. Bonne journée Eva.
    4
    Lundi 28 Mars 2011 à 09:11

     ces trois photos datent de 1970 ! mais j'y suis revenue en 2005 et j'ai refait les mêmes ! Rien ne change là-bas, ni la mer, ni la Porte, ni la beauté des lieux...

    3
    DAN
    Dimanche 27 Mars 2011 à 23:57
    Les mots passants par ici,sont habillés de belles photographies !
    2
    Dimanche 27 Mars 2011 à 23:51
    Lorsque les mots et les images s'associent entre eux pour n'être que beauté et songes infinis....
    Je découvre ton blog, trés agréable à parcourir....
    Michel
    1
    Dimanche 27 Mars 2011 à 22:30
    un rêve ... que tes photos sont belles !
    douce nuit eva, bisous
    Nelly
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :