• " Verra' La Morte e Avra' i Tuoi Occhi"

     

     

     

    La voix grave et veloutée de Paco Ibañez chante en langue basque le magnifique poème de Cesare Pavese, sur des notes douces et mélancoliques.

    Parce que j’aime les mots, et que bien avant d’en comprendre le sens on peut goûter la grâce musicale d’un idiome étranger, j’ai voulu vous faire partager ce chant de Paco, si doux, doux comme la mort « le doux penthotal de l’esprit et des sens » selon Léo Ferré. 

    Parce que tout amour véritable est voué à la mort d’une façon ou d’une autre (par l’incompréhension de l’autre, par son mutisme, l’éloignement, la rupture, la divergence, la séparation en général) le poème de Pavese résonne singulièrement en regard des portraits fantomatiques des muses d’Antonio Palmerini, on retrouve d’ailleurs les thèmes de Pavese dans les photos de Palmerini : les yeux, le miroir, le mutisme, le gouffre du mal-être... 

     

    « La mort a pour tous un regard / La mort viendra et elle aura tes yeux. / Ce sera comme cesser un vice, /

    comme voir resurgir au miroir un visage défunt, / comme écouter des lèvres closes. /

    Nous descendrons dans le gouffre, muets. » 

     

     

     

    Cesare Pavese "la mort viendra et elle aura tes yeux"

    « Marguerite Yourcenar et le féminismeEmmène-moi loin d'ici... »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    8
    Dimanche 21 Janvier 2018 à 18:47

    "je la chante et dès lors, miracle des voyelles, la mort étrangement est la sœur de l'amour..."

    Ibañez. Ferré.

      • Lundi 22 Janvier 2018 à 11:17

        c'est même la soeur jumelle en español : l'amor, l'amour, la mort...

    7
    Samedi 20 Janvier 2018 à 18:48

    merveilleux Paco

    6
    Mardi 16 Janvier 2018 à 19:01

    wink2oui, " bravo madame"

    Merci Eva , c'est toujours très beau !

    Et Paco, j'adore !

    Je t'embrasse , bonne soirée

      • Mercredi 17 Janvier 2018 à 10:07

        Merci Noëlle, je t'embrasse !

    5
    Mardi 16 Janvier 2018 à 16:20

    Merci pour la découverte de l'univers photographique d'Antonio Pamerini

    qui entre bien en résonance avec le poème de Pavese. Bonne fin de journée chal-heureuse! 

    4
    Mardi 16 Janvier 2018 à 12:03

    BonJour Eva,

    Paco Ibanez, son don pour mettre en chanson les poètes est magnifique. Et ton don pour découvrir des images sur ses chanson l'est tout autant. Bravo Madame !

      • Mardi 16 Janvier 2018 à 13:26

        Merci Pierre* ! J'ai pensé instinctivement à Palmerini, mais j'ai voulu aussi justifier mon choix. Quant à la chanson de Paco, je la connaissais depuis longtemps, mais j'en ignorais la traduction, ce n'est que récemment que j'ai réalisé qu'il s'agissait bien de ce poème de Pavese, que je connaissais par ailleurs... Je file chez toi ! smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :